C'est la fin de Requiem. Merci de prendre en compte le sujet dans les news.

 

 I'm the Ace || Eisuke || Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Anonymous


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: I'm the Ace || Eisuke || Terminée   I'm the Ace || Eisuke || Terminée Icon_minitime1Dim 25 Déc - 23:31



I'm the Ace || Eisuke || Terminée 1 I'm the Ace || Eisuke || Terminée 2 I'm the Ace || Eisuke || Terminée 3
Sasaki Eisuke
« La curiosité est indispensable,
elle diminue la peur de la Mort. »


Le commencement...


◈ Âge physique : 21 ans
◈ Date de naissance : 24 décembre 1989
◈ Ville natale : Aomori
◈ Nationalité : Japonais
◈ Sexe : F { } | M {√}
◈ Métier : Photographe & écrivain
◈ Groupe : Humain


Qui êtes-vous ?


◈ Caractère : Puisqu’il faut commencer quelque part, commençons par ce qui est évident lorsque l’on rencontre Eisuke. C’est un jeune homme solitaire, mais pas renfermé. Il est plutôt rare de le voir accompagné d’autre chose que son appareil photo ou son carnet noir où il note tout et n’importe quoi. Il aime être seul, pouvoir rester perdu dans ses pensées, être au calme et réfléchir, il faut dire aussi qu’il a été élevé comme ça. Il ne parle pas pour ne rien dire… enfin ça ne veut pas dire qu’il n’est pas bavard, non, au contraire, c’est plus qu’il a un avis sur tout.

C’est quelqu’un d’intelligent, il a toujours été studieux et adore lire, qu’il s’agisse de poèmes, de romans, de nouvelles, ou de n’importe quoi qui lui apporte un quelconque enrichissement personnel. Il n’aime pas « stagner » et déteste les personnes qui se laissent aller. Il donne l’impression de comprendre tout ce qu’on lui explique, quoi que ce puisse être, il a une grande capacité d’assimilation, et il analyse tout ce qu’il voit.

Il est, de plus, extrêmement curieux de tout. Lorsqu’il commence à s’intéresser à quelque chose, il est très difficile de le faire changer de projet, et même si cela doit être dangereux pour lui. Et c’est peut-être là son pire défaut en fin de compte car il est totalement inconscient des risques qu’il peut encourir. Jamais il ne s’inquiète de ce qui peut lui arriver, de sa santé, ou même de passer pour un fou lorsqu’on le voit courir à perdre haleine en pleine rue après on ne sait trop quoi. L’opinion des autres lui importent peu, et étant donné qu’il est persuadé que s’il lui arrivait quelque chose, personne ne le regretterait, alors il ne voit pas de raison de ne pas faire ce qui lui chante, quand ça lui chante et où ça lui chante.

Mais Eisuke n’est pas qu’un garçon hyperactif, un peu trop sûr de lui et qui ne sait pas rester deux secondes en place, quand on prend le temps de le connaitre, on peut se rendre compte de sa grande sensibilité. Trop grande sensibilité. Il est d’ailleurs du genre à s’énerver facilement, il est susceptible et méfiant lorsqu’on commence à se moquer de lui… et même si, initialement, il accorde sa confiance assez aisément, lorsqu’on la perd, il est difficile de remonter dans son estime, si ce n’est impossible. Il est aussi boudeur et infantile par moment, mais cela fait partie de son charme.

◈ Physique : Du haut de son mètre soixante-treize, Eisuke n’est pas du genre à passer inaperçu là où il passe. Même si cela vient un peu du fait qu’il soit exubérant, il faut bien avouer que son physique y est aussi pour quelque chose.
A 21 ans, Eisuke a encore un visage assez juvénile, avec ses joues rebondies et ses yeux malins, si aisément qu’on le prend parfois pour un lycéen, ce qui l’agace prodigieusement. Mais quoi qu’il en soit, même si ses moues lui font souvent une bouille de bambin, ça n’empêche pas ses lèvres pulpeuses et ses sourires d’être particulièrement séduisants. Ses yeux sont d’une jolie couleur caramel, un peu foncés et lui donnent un regard très intense dévoilant totalement ce qu’il ressent, et il n’est pas difficile de se faire hypnotiser.

Et Monsieur marche la tête haute malgré sa carrure pas vraiment impressionnante, son corps est taillé finement, plutôt pour la course que pour la bagarre, de ce fait il est extrêmement rapide et agile, mais ce sont bien plus les arts martiaux que son père lui a fait pratiquer durant son enfance et son adolescence que ses cours de sport qui l’ont musclé.

Pour ce qui est de son look, on voit le plus souvent Eisuke porter des vêtements simples et passe-partout, car il est toujours en train de fouiner quelque part et qu’il n’aime donc pas être repérable dans ces moments-là. Mais ce que la plupart des gens ignorent c’est que son armoire regorge de vêtements plus colorés et plus « mode »… dire que Eisuke est une fashion victim serait peut-être un peu exagéré, mais ce n’est pas tellement loin de la vérité. Alors lorsqu’il sort pour le plaisir, il se permet bien plus de choses, et notamment de porter les bijoux qu’il affectionne. Bagues, colliers, bracelets, tout y passe, y compris des boucles d’oreilles, discrètes mais bien présentes, puisque Eisuke a les oreilles percés depuis plusieurs années déjà.

◈ Signe Distinctif : Une plume souillée de sang tatouée sur le poignet droit, à l’endroit précis où il a été mordu par un vampire.

D'où venez-vous ?


◈ Les vampires ? : Jusqu’à mes 17 ans, je dois dire que je pensais comme tout le monde, pour moi les vampires n’étaient que des fabulations, des créatures mythologiques comme tant d’autres, et je ne voyais pas comment il pourrait en être autrement. Pourtant, après m’être retrouvé confronté à l’un d’eux par une nuit que je n’oublierais jamais, je ne peux plus me voiler la face, ils sont là, et bien là, parmi nous, à vivre à nos côtés sans que l’on s’en rende compte… du moins, ce n’est plus mon cas, et ils m’intriguent, ils sont mon sujet d’écriture de prédilection, et j'ai décidé de percer leurs mystères.

◈ Histoire : C’est une veille de Noël que je vins au monde, pas vraiment un cadeau pour mes parents pour qui cette fête n’avait pas vraiment d’importance, ni d’intérêt, mais j’étais tout de même l’héritier attendu de ma famille.
Ma mère, maitre du thé, et mon père, homme d’affaire à la tête d’une importante société, m’élevèrent dans les plus pures traditions japonaises, eux-mêmes venant de familles conservatrices. C’est donc dans une grande maison traditionnelle que je grandis, entouré de livres de toutes sortes et de tous pays, de thé et d’hommes pompeux et ennuyeux que mon père recevait pour ses affaires.
Dès que je fus en âge de comprendre, on m’expliqua ce que ma position d’héritier signifiait, et les responsabilités qu’elle impliquait déjà pour moi. Aussi, au plus loin que je me souvienne, je me suis toujours intéressé aux études, je travaillais très dur pour savoir tout ce que j’avais à apprendre, et ça ne se limitait pas qu’à l’enseignement scolaire.
Mon père m’enseigna l’esprit de compétition et le désir d’être le meilleur en me faisant pratiquer des arts martiaux dès que j’atteignis 7 ans, et ma mère m’inculqua le sens de la perfection et la minutie de l’art du thé, sans oublier la stricte discipline que ces deux arts impliquaient.
Bien entendu, dit comme ça, on pourrait penser que j’ai vécu une enfance difficile, mais ce n’est pas le cas, ce n’était pas comme si j’étais forcé de faire tout ça, oui c’était une obligation, mais pour mes parents, pour qu’ils soient fiers de moi, je faisais tout ce qu’ils me demandaient.
Jusqu’au collège, je suivis les cours chez moi, avec un précepteur, puis j’entrai dans un établissement privé où tout le monde me connaissait déjà, ou plutôt connaissait mes parents et personne n’agissait normalement avec moi. Très vite, je me tins à l’écart des autres, ne supportant pas que l’on s’adresse à moi comme si j’étais d’un autre monde… peut-être était-ce vrai, mais j’en avais déjà assez.
Au lycée, ce fut différent, on m’envoya dans un établissement prestigieux, loin de Aomori, remplis d’étudiants, issus de familles presque aussi importantes que la mienne, et bien trop imbus de leur personne pour se soucier de moi. Je me mêlai rapidement à la foule de ces étudiants, continuant à travailler dur pour satisfaire mes parents. Malheureusement, pour eux qui souhaitaient que je reprenne l’entreprise de mon père, je me découvris une passion pour la photographie, et ça en plus de l’écriture qui était mon loisir préféré depuis des années, commença à me ronger de l’intérieur, et à me donner des envies d’indépendances et de rébellion contre un mode de vie qui m’opprimait et étouffait dans l’œuf tous les projets que j’aurais pu imaginer.

C’est à ce moment-là que je compris que la voie qu’avaient tracé mes parents pour moi ne me convenait pas, avec le temps je n’étais plus le garçon discipliné qu’ils avaient élevé, je pensais par moi-même et j’avais des ambitions autres que celles de reprendre l’entreprise de mon père. Mais rien n’était réellement net dans ma tête, et j’hésitai longtemps à en parler à mes parents.

Puis un soir, alors que je revenais de la bibliothèque de la ville, je me retrouvai dans une ruelle que je ne connaissais pas, sans réellement savoir comment j’étais arrivé là… et tout se déroula très vite, une silhouette fondit sur moi et attrapa violemment mon bras. Je sentis des dents se planter dans ma chair et l’espace de quelques secondes, une immense douleur se répandit en moi, avant d’être remplacé par une sensation horriblement étrangère, un bien-être qui me mit mal à l’aise et je me débattis tant que je pus pour que mon assaillant me lâche, cela parut le surprendre, et après quelques secondes il disparut. Je ne mis pas longtemps à comprendre par quoi je m’étais fait attaquer, même si j’avais du mal à y croire… mais quoi d’autre aurait pu me mordre ainsi, en lançant deux traces si caractéristiques sur mon poignet ?

Alors… les vampires existaient réellement, et ce fut une véritable révélation pour moi. Le monde était différent de ce qu’on nous en apprenait finalement, et il se passait des choses que les humains ne savaient pas, il fallait que je découvre de quoi il s’agissait exactement.
Après l’obtention de mon diplôme, je parlai à mes parents de mon envie d’étudier la littérature à l’étranger, même si ce n’était qu’un prétexte pour découvrir le monde, et être en mesure de commencer mes recherches sans avoir mes parents sur le dos.
Cependant, je me butai implacablement contre le mur de leur refus. Je tentai plusieurs fois de leur expliquer mes raisons, ou des raisons inventées de toutes pièces censées leur prouver que j’étais déterminé à étudier à l’étranger pour pouvoir mieux reprendre la compagnie dans quelques années, malheureusement, ça ne les fit pas changer d’avis. Ils avaient déjà tout décidé pour moi. Malgré mon jeune âge j’allais rentrer dans la compagnie et apprendre les ficelles du métier auprès de mon père puisqu’il me jugeait apte à travailler à ses côtés, je lui avais toujours obéis après tout, et il était probablement persuadé que je le ferais toute ma vie.
Mais je n’en avais pas l’intention, et lorsque j’appris qu’ils avaient même choisi la femme que je devrais épouser, je m’opposai farouchement à leurs projets. Même si l’on mettait de côté le fait que je n’avais jamais ressenti d’attirance particulière pour la gente féminine, je me voyais mal me marier à mon âge alors que j’avais tant et tant de choses à vivre, à découvrir, il était hors de question que je me sorte ma soif de découverte de la tête alors que j’avais tous les moyens de percer à jour les mystères auxquels j’avais été confronté.
Je savais néanmoins pertinemment que jamais ils n’accepteraient mon refus même si je clamais mon désir de liberté et d’indépendance tous les jours que Dieu ferait, alors je décidai de m’enfuir. Je rassemblai en quelques jours tout ce dont j’avais besoin, argent, papier, affaires personnelles et je partis prendre un avion pour les États-Unis. C’était ma seule chance de pouvoir vivre ma vie comme je l’entendais, puisque ma famille ne me voyait que comme un pion qu’ils avaient toujours manipulé comme ils l’avaient souhaité.
Je restai à San Francisco durant trois années, vivant de petits boulot que j’enchainais, et de chronique que je vendais à un journal, sous un pseudonyme évidemment, je n’avais pas le choix car je savais que mes parents me cherchaient sans doute.
Cela dit, avec le temps, le japon commença à me manquer. Quelques mois avant mon 22ème anniversaire, je décidai de rentrer, mais pas à Aomori, non, dans la capitale, à Tokyo, car c’était bien plus une ville qui me correspondait que ma ville natale. Mais maintenant j’étais un adulte, à peu près responsable, et je menais la vie que je souhaitais, continuant inlassablement mes recherches sur les vampires… les informations s’accumulaient, parfois se contredisant… je n’étais pas au bout de mes peines, mais tout ça était bien trop passionnant pour que j’abandonne. Cela me prendrait le temps qu’il faudrait, mais j’atteindrais mon but.


Derrière l'écran


◈ Pseudo : Pandora
◈ Âge : 21 ans
◈ Sexe : F {√} | M { }
◈ Avatar : Tomo Yanagishita
◈ Présence sur 7 : hum... 2/7 surtout, taff oblige, mais peut-être plus si je suis inspirée
◈ Comment avez-vous connu le forum ? partenariat
◈ Et maintenant le code ? Ok by Sen





Dernière édition par Sasaki Eisuke le Jeu 29 Déc - 21:38, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


Kuromiya Sensui



☩ ☩

Âge : 819. Mort à 34 ans. A l'air d'en faire 20...
Allégeance : La sienne
Messages : 5841
Pseudo : MyPandaa
Avatar : Mao [SID]
MessageSujet: Re: I'm the Ace || Eisuke || Terminée   I'm the Ace || Eisuke || Terminée Icon_minitime1Dim 25 Déc - 23:44


Bienvenue Eisuke \o/

Joyeux noël aussi vu la période^^

Je te souhaite bon courage pour terminer ta fiche. En cas de question, n'hésite pas !

_________________


RP : Vous trouvez Seijûrô méchant ? Il tient de son père et je le suis encore plus ! Respectez mon personnage ou faites un RP avec un autre de mes perso !! Merci !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Anonymous


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: I'm the Ace || Eisuke || Terminée   I'm the Ace || Eisuke || Terminée Icon_minitime1Lun 26 Déc - 14:25


Bienvenue, joyeuses fêtes et bon courage \o/ :D

Revenir en haut Aller en bas


Anonymous


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: I'm the Ace || Eisuke || Terminée   I'm the Ace || Eisuke || Terminée Icon_minitime1Lun 26 Déc - 22:37


Merci beaucoup, et bonnes fêtes à vous aussi :ai:
Je vais essayer de terminer rapidement ma fiche, peut-être pas demain, mais jeudi au plus tard, je finis le boulot plus tôt =)

Revenir en haut Aller en bas


Kuromiya Seijûrô



☩ Sensui's Soulmate ☩

Âge : Il semble avoir 27 ans, mais en fait, il a plutôt 125 ans.
Allégeance : Sensui...
Messages : 5201
Pseudo : Kurika
Avatar : Tatsurô {MUCC}
MessageSujet: Re: I'm the Ace || Eisuke || Terminée   I'm the Ace || Eisuke || Terminée Icon_minitime1Mar 27 Déc - 0:09


Bienvenue !

Bonne chance pour ta fiche. Et j'adore le prénom de ton personnage ♥ *adore presque tous les noms qui finissent par "suke" XD* Si tu as des questions, le staff est là ! (enfin, pas moi jusqu'au 28, s'il-te-plaît XD *PAN*)

_________________

I'm the Ace || Eisuke || Terminée 2vngshx

Sayonara

À l'abri des regards indiscrets, seuls dans le noir ; tu n'as étrangement pas peur. Je t'aime ; un amour aussi secret qu'interdit. Mais, il y a quelque chose de brisé en toi à présent. Est-ce moi qui t'ai brisé ? Alors, lorsque que le soleil de l'après-midi illuminera tes yeux, je partirai pour le clair de lune... seul. Sayonara, my love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Anonymous


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: I'm the Ace || Eisuke || Terminée   I'm the Ace || Eisuke || Terminée Icon_minitime1Jeu 29 Déc - 21:35


lol merci ^^

Voilà, j'ai terminé ma fiche, j'espère qu'elle vous conviendra =3

Revenir en haut Aller en bas


Kuromiya Seijûrô



☩ Sensui's Soulmate ☩

Âge : Il semble avoir 27 ans, mais en fait, il a plutôt 125 ans.
Allégeance : Sensui...
Messages : 5201
Pseudo : Kurika
Avatar : Tatsurô {MUCC}
MessageSujet: Re: I'm the Ace || Eisuke || Terminée   I'm the Ace || Eisuke || Terminée Icon_minitime1Ven 30 Déc - 1:34



Finalement, c'est même moi qui vais te valider, petit chanceux *PAN* Donc, donc... J'aime beaucoup ton style d'écriture dans le sens où on ne se perd absolument pas pendant la lecture. C'est fluide et agréable pour le lecteur. J'ai juste relevé un petit point, c'est l'endroit de la morsure. Mordre au poignet, c'est récolter peu de sang et donc, ce n'est pas trop l'endroit que les vampires attaquent habituellement... mais au pire, il voulait faire un encas ou je sais pas, je serai pas chipoteuse ce soir !

Bref, tu es donc validé. Je t'invite à faire ta demande de logement, puis à ouvrir un sujet pour répertorier tes liens et tes RPs avant de finalement t'attaquer à ces derniers ! Bienvenue parmi nous et amuse-toi bien, surtout. S'il y a quelque chose, tu peux toujours contacter un membre du staff, on est là pour ça ^^



_________________

I'm the Ace || Eisuke || Terminée 2vngshx

Sayonara

À l'abri des regards indiscrets, seuls dans le noir ; tu n'as étrangement pas peur. Je t'aime ; un amour aussi secret qu'interdit. Mais, il y a quelque chose de brisé en toi à présent. Est-ce moi qui t'ai brisé ? Alors, lorsque que le soleil de l'après-midi illuminera tes yeux, je partirai pour le clair de lune... seul. Sayonara, my love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Anonymous


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: I'm the Ace || Eisuke || Terminée   I'm the Ace || Eisuke || Terminée Icon_minitime1Ven 30 Déc - 6:07


oui, pour la morsure si je l'ai faite au poignet c'est que s'il s'était fait mordre au cou ou à une artère quelle qu'elle soit, s'il s'était défendu (déjà au cou pour se dégager ç'aurait été difficile) il y aurait eu un risque d'hémorragie, il aurait probablement pas survécu sans un séjour à l'hôpital, donc oui je me suis dit que pour que Eisuke s'en sorte, le vampire devrait pas avoir trop faim xD

en tout cas merci de m'avoir validé =) (surtout aussi rapidement <3 )

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

☩ ☩

MessageSujet: Re: I'm the Ace || Eisuke || Terminée   I'm the Ace || Eisuke || Terminée Icon_minitime1




Revenir en haut Aller en bas
 

I'm the Ace || Eisuke || Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Fiches-