C'est la fin de Requiem. Merci de prendre en compte le sujet dans les news.

 

 ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Dim 19 Fév - 15:01


Le 04 Octobre 2011
à 01h46 du matin

Kazuhiro est légèrement, mais surement, sur les nerfs ! Il pensait passer une soirée tranquille, à discuter avec un ami de choses et d'autre, tous simplement, mais il a fallu que la conversation parte en sucette et tout a déraillé. Il n'a même pas laissé le temps à Haru de réagir, de venir avec lui, nan, il a besoin d'être seul, il a besoin de respirer, de prendre l'air pour se changer les idées. Cette histoire lui fait remonter des souvenirs bien trop douloureux auxquels il ne voulait plus jamais penser. Comme quoi la réalité est là, il ne faut jamais dire jamais car un jour on est sûr de le regretter...

Il ferme sa boutique à double tour et se met à marcher, les mains dans les poches, parcourant Shibuya jusqu'à en sortir. Il ne sait pas où il veut aller, il marche tout droit, laissant ses pas le mener où ils veulent.
Il lève les yeux et regarde autour de lui, il fait nuit noire et pourtant il y a toujours autant de monde dehors. Ce n'est jamais le calme ici, tant de monde et... Il est en train de se demander si parmi toutes ces personnes il y a des vampires... Il aimerait tellement pouvoir en trouver un à cet instant et le montrer à Hana pour lui prouver qu'il ne fabule pas, que ces créatures existent et que son histoire est vraie !

Il finit finalement par sortir de Shibuya, se dirigeant fatalement vers Shinjuku. Pourquoi est-ce que ses pieds le portent là-bas ? Il en a une petite idée mais peu importe... Haru serait avec lui il le réprimanderait sans hésitation ! Mais il n'est pas ici...
Il passe près du Miryo, ce club, premier club où il a mis ses pieds, mais il en est vite ressorti ! Il ne pensait pas qu'il s'agissait de ce « genre » de club... Il n'y remettra pas les pieds de sitôt, sauf si on le force ou on l'invite à y renter, ne sait-on jamais après tout.
Il continue de marcher et comprend pourquoi ses pas l'ont mené ici, à cause du Tenjo Tenge... La boite de nuit donc lui a parlé Hana, il voulait finalement y aller pour voir, c'est comme s'il... cherchait à le trouver pour lui parler face à face et qu'il s'excuse, tout autant qu'Hana devrait s'excuser auprès de lui... Mais il sait que jamais ça n'arrivera comme ils se sont dit que jamais ils ne se rencontreront et qu'en plus, il ne connait absolument pas son identité physique !
Il s'arrête devant, une queue longue comme on ne peut pas l'imaginer s'est formé devant l'entrée, les individus attendant qu'on les fasse rentrer. Cette boite de nuit est-elle si bien que ce qu'Hana lui a raconté ? Hum, il ne le sait pas et n'a pas envie de le savoir ce soir. Même s'il veut se changer les idées il ne compte pas se mêler à la foule, c'est ce qu'il déteste le plus.

Si nous avions été en journée, sans aucun doute il serait allé à la bibliothèque pour lire et il aurait ainsi réussi à penser à autre chose, mais à cette heure avancée de la nuit, elle est bien évidemment fermé et n'ouvrira pas avant le lendemain en milieu de matinée. Il n'avait pas envie d'attendre cette heure assit devant la porte d'entrée, on l'aurait surement pris pour un sans-abri, ou un fou... Il aurait bien aimé y retrouver Vivian... Etrangement, chaque fois qu'il se rend à la bibliothèque il tombe sur lui... Il ne sait pas si c'est un hasard ou autre, mais il a fini par penser qu'il était un véritable rat de bibliothèque ! Après tous les gens comme ça existe... Cependant, à chaque fois qu'ils se sont rencontrés, ils ont discuté, à un point que Kazuhiro n'a pas eu peur de lui confier sa fascination sur les vampires. Après tout il ne cherchait que des livres sur ces créatures, Vivian avait de quoi se poser des questions tout de même.

Il soupire, il marche sans s'arrêter, n'attendant même pas le feu vert par moment ! Nan, il n'est pas suicidaire, il est juste à bout et voilà qu'il arrive à la baie... Quel meilleur endroit pour se vider l'esprit ? Aucun... Le silence est presque mortel à cette heure-ci de la nuit, personne pour venir vous embêter, on pourrait presque avoir peur... Peut-être qu'un vampire traine dans les parages et que Kazu se fera attaquer... Hum, il en doute tout de même, quoi qu'il espère un peu... Nan pas se faire attaquer ! Mais qu'il y a un vampire, ainsi, il pourra lui poser la question, s'il veut bien lui faire des aveux écrit qu'il pourra envoyer à Hana par email ! Ce qui est tout de même comique quand on y pense...

Il s'aventure un peu plus loin pour se trouver un endroit qui lui plait et s'y poser un peu. Mais en avançant, il entend des pas derrières lui, les lieux étant déserts, on les entend résonner à la perfection... Il en est sûr, quelqu'un est en train de le suivre... Un vampire ? Il n'en doute même pas ! Il vient d'être pris comme proie. Quoi ? Il est en train de fabuler ? Rêver ? Nan, il a juste envie de se faire une frayeur, ça pourrait lui faire du bien !
Il continue de marcher comme si de rien était et finira par tourner à un croisement et il s'arrête, se collant au mur, se cachant ainsi, attendant que son « futur agresseur » apparaisse et lui sautera dessus ! Trois...deux...un...

« Banzai !!! »

Il sort de sa cachette et se plante devant lui, les poings rapidement levés, mais il les rebaissera tout aussi rapidement...

« Vivian ? Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu m'as suivi ?! J'ai eu peur, je pensais avoir été pris en proie par un vampire !! »

Soupire, il est tout déçu du coup... Puis il ne s'attendait pas à ce que ça puisse être lui, ils ne se sont jamais croisés en dehors de la bibliothèque en réalité. C'est surprenant finalement.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Dim 19 Fév - 18:10


    La nuit avait envellopé Tokyo de son drap étoilé. L'heure du sabbat pour les sorcières, et l'heure du réveil des vampires. Vivian appréciait particulièrement cette période de l'année, entre l'été et l'hiver. Le temps était gris et couvert, et la nuit tombait assez tot, ce qui lui permettait de jouir d'une certaine liberté de ses mouvements.
    Quand il se réveilla, il était près de 22h. Allongé les bras en croix dans son large lit, il prit une profonde inspiration et se massa légèrement le crane. Il ne savait pas si les vampires pouvaient rêver, mais lui en tout cas, était en proie à un cauchemar qui ne voulait jamais sortir de son crane. La même vision indestructible, celle de l'homme qu'il avait aimé inerte sur le sol, une horrible grimace sur le visage, il le secouait, l'appelait, mais jamais il ne clignait des yeux et se réveillait.

    Il se leva et sauta sur le sol, ses petits pieds nus rencontrèrent la moquette de son appartement, et il se fit une raison. Il avait un profond besoin de sortir et se changer les idées. Tant qu'il ne l'aurait pas fait, il n'allait pas rester tranquille. Alors il décida d'aller prendre une douche froide pour le réveiller, puis passa quelques vêtements. Il enfila une légère veste en cuir, un t-shirt, un jean noir et une paire de bottes, une tenue plutôt légère pour les nuits fraîches de l'automne, mais ce n'était pas comme si il se souciait d'avoir froid.
    Puis enfin prêt, il ferma son appartement à double tour, glissant ses mains dans les poches rugueuses de son pantalon, il dévala les escaliers, et ouvrit la lourd porte de l'établissement, qui grinça durement.

    Ses pas le menèrent lentement jusqu'à Shibuya, et alors qu'il se mélait aux foules de jeunes gens qui allaient s'imabiber d'alcol ou allaient faire des rencontres dans les boites de nuits ou les bar qui restaient ouverts une bonne partie de la nuit, il se félicita de s'etre nourri la nuit précédente, car c'était comme si leurs battements de cœur lui agressaient les oreilles. C'était un peu comme si après avoir mangé un énorme repas, votre plat préféré se retrouve juste devant ses yeux. Vous auriez du mal à résister à prendre une bouchée, vous aussi.

    Pour échapper à la tentation, il bifurqua dans une allée plus sombre et plus étroite, presque le gendre d'endroit idéal pour assassiner quelqu'un. Quelles pensées morbides, le vieux vampire se secoua violemment, avant de se rendre compte qu'il se dirigeait vers un parc qu'il appréciait particulièrement la nuit. Alors, inconsciemment, il accéléra le pas. La vue sur la baie de Tokyo était assez séduisant de la bas. Ce serait une excellente facon de se changer les idées.
    Mais alors qu'il était en marche vers son refuge, ses pas croisèrent ceux d'un humain qu'il connaissait bien.

    Kazuhiro l'amusait. Il l'amusait autant qu'il ne comprenait pas cette fascination morbide pour les buveurs de sang. Alors, il avait toujours gardé un œil sur lui, d'une certaine facon. Car il était certain que si il en croisait un beaucoup moins sympa que lui, il risquait d'avoir une expérience tout à fait déplaisante. Voire mortelle. Mais il faut dire qu'il s'était souvent demandé si il ne valait mieux pas faire une belle frayeur au jeune homme lui même plutôt que de laisser un autre le faire.

    Il l'avait perdu de vue. Le vampire s’arrêta quelques secondes pour regarder autour de lui, l'air un peu perplexe, puis haussa les épaules, avant de reprendre sa marche silencieuse, lorsque soudainement, on se jeta pratiquement sur lui. Il fit si surpris qu'il manqua de se mettre en position d'attaque. Mais heureusement, il reconnut assez rapidement son jeune compagnon de tout à l'heure.
    Immédiatement, il eut un léger sourire en coin, et un haussement de sourcil dubitatif.

    « Banzai !!! »


    Le jeune homme le reconnut rapidement, et baissa les poings en se rendant compte qu'il était « inoffensif ». Il eut même l'air déçu. Que croyait il ? Qu'il était prit en filature par un vampire ?
    Le jeune homme sourit ironiquement.

    « Vivian ? Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu m'as suivi ?! J'ai eu peur, je pensais avoir été pris en proie par un vampire !! »


    Vivian éclata de rire, comme si il avait dit une grosse ânerie, mais ses yeux avaient luis d'une lueur différente, comme une panthère devant sa proie. Il se demandait si il devait s'amuser avec un petit humain ce soir. Peut etre qu'il réaliserait son souhait et se montrerait à lui ? Faut voir....

    -Dommage pour toi, ce n'est que moi...


    Vivian eut l'air de réfléchir et se mit à lui tourner légèrement autour, en le regardant de haut en bas. Il était entrain de le jauger légèrement, il avait eut le temps de l'observer à la bibliothèque, et il était beau, alléchant presque. Des traits fins, presque légèrement féminins, et il appréciait la facon qu'avait son visage de faire des petites grimaces ou de s'illuminer quand il était agréablement surpris. Il l'appréciait bien, cet humain.

    -Envie de marcher un peu avec moi ?


    Proposa t'il doucement. Sans attendre sa réponse, il se remit à marcher, le dépassant. Puis il se tourna vers lui après quelques secondes de silence, et parla, d'une voix de celui qui parlait un enfant fantasque.

    -Du nouveau sur ta recherche d'un vampire ?


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Dim 19 Fév - 20:26


Amusant ? Alors là, elle est bonne celle-là ! Il ne se rappelle pas un jour dans sa vie avoir été amusant ! Si, pardon, il a déjàcamusé une personne, mais d'une autre manière... Son père s'est beaucoup amusé de lui et avec lui, mais ce n'est pas le même amusement diront nous... Donc nan, Kazuhiro n'est pas amusant ! L'amusement est vaste après tout, mais j'interdis absolument Vivian de s'amuser avec Kazu, on ne s'amuse pas avec un mec aussi mignon voyons, enfin, ça dépend de comment on s'amuse... mais bref, chut !

Des expériences déplaisantes Kazu en a beaucoup subi, son enfance à été la plus grande des expériences, tant d'années à subir maintes et maintes choses... Il a voulu pendant des années, mourir et rejoindre sa mère, si Haru _son ami imaginaire_ n'avait pas été là, n'avait pas apparue à ce moment de détresse dans sa vie, il se serait pendu... Oui, pour lui la pendaison paraissait la manière la plus radicale, il savait que s'il attachait bien la corde à un endroit bien solide, il ne se louperait pas ! Il avait pensé à la défenestration, mais se défenestrer du premier étage était... légèrement idiot ! (humour). Mais Haru, tel un justicier dans son juste corps est apparue devant le regard encore enfantin de Kazu et l'a ainsi d'une mort qui doucement venait frapper à sa porte et cela aurait été un véritable gâchis, de détruire une si belle âme... Les mauvaises expériences il les connait donc, mais rien n'affirme qu'il n'en vivra pas d'autre, sa vie ne fait que commencer, à 24 ans on a encore beaucoup de choses à vivre et Kazu espère vivre encore d'énormes, de nombreuses choses ! Il a vécu peu, maintenant il veut vivre beaucoup, énormément, il ne veut pas se restreindre, il veut aller jusqu'à l'impossible ! Et sa première grande expérience, il veut que ce soit en relation avec les vampires... Le jour où il la réalisera, plus rien ne l'empêchera de faire ce qu'il désire !

Il s'en veut de ne pas avoir quelque chose sur lui pour immortaliser une photo d'un vampire ! En le surprenant il sait qu'il pourrait le voir sortir ses canines, c'est crocs, et avec ses yeux qui changeraient forcement de couleurs il pourrait avoir une magnifique photo ! Après l'avoir eu il pourrait courir même s'il sait qu'avec ces créatures il ne pourra jamais s'enfuir, les humains sont bien trop lent comparé aux créatures de la nuit...

Il se rappelle d'ailleurs les crises de son père... La journée Kazu ne savait absolument pas où est-ce qu'il allait, ce qu'il faisait, est-ce qu'il travaillait ? Certains jours il savait que oui étant donné qu'il ramenait de l'argent à la maison, mais d'autre nan parce qu'il partait toujours avec ses armes anti vampire qu'il avait inventé... Il prenait toujours un appareil photo aussi, il voulait prendre des photos de ses proies vampires, mais il n'y est jamais parvenu si bien que Kazuhiro pâtissait de sa mauvaise humeur à chaque fois... pas des coups et de nombreuses autres choses auxquelles il ne veut plus penser...Donc bref !

Approche donc mon ami vampire, je ne te ferais pas de mal, je veux simplement te voir, on sera amicaux tous les deux, tout se passera bien et on se sépara quand j'aurais eu ce que je veux...
Nan ? Ça ne se passe pas comme ça ? Hum, évidemment, ce serait bien trop facile et la frayeur inexistence ! Autrement dit ça n'a aucun intérêt...

Quelle déception !!!

-Dommage pour toi, ce n'est que moi...

Il fait une moue et hausse les épaules en replongeant les mains dans ses poches comme si de rien était !

« Effectivement, tu ne veux pas partir et me ramener un vampire à la place ? »

Quelle gentillesse n'est-ce pas ?! Kazuhiro est un amour comme jamais on aurait pu rencontrer ! Tout le monde rêverait de l'avoir, enfin, c'est un secret mais... il faut le dire vite...

Alors ça, c'est la chose qu'il déteste le plus au monde ! Qu'on lui tourne autour comme s'il était une bête bizarre ou un objet qu'on découvre ! Il a bien trop subit les regards de son père ! C'est pour ça aussi qu'il ne sort que très rarement. Il passe beaucoup de temps dans sa boutique, restant en retrait de la société... Nan pas qu'il reste enfermer 24 heures sur 24, ce n'est pas un ermite, mais lorsqu'il sort, il évite les lieux qui sont bondés de monde, où tout le monde se touche et se bouscule, cette proximité non intimiste ne lui plait pas. Il préfère l'ambiance intimiste des bars où il peut se mettre à une petite table, dans un coin et observer les gens sans qu'on vienne l'embêter. Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne sent pas les regards sur lui. Il se demande ce qu'on peut penser de lui... Nan pas qu'il prête intérêt à ce qu'on peut penser de lui, il n'y a que l'opinion d'Haru qui compte mais bon... Là, à cet instant, il n'apprécie pas qu'il lui tourne ainsi comme ça, ça va lui donner le tournis, le mal de mer s'il continue !

Hum ? Il lui propose de marcher avec lui ? Etant donné qu'il est venu ici ça ne le gêne pas. Pour une fois il accepte de faire un effort et de marcher avec quelqu'un ce n'est pas la première fois, mais c'est rare tout de même. Il le rattrape donc et se met à deux pas devant lui, il n'aime pas être derrière, il n'a jamais aimé, il veut être devant toujours le premier.

« Qu'est-ce que tu fais par ici ? Je croyais que tu passais ta vie à la bibliothèque ! »

Oui, même la nuit ! Comme il l'a imaginé comme un rat de bibliothèque, il s'est dit qu'il s'était trouvé un endroit où se cacher et qu'il s'était fait un petit nid, avec un duvet et une simple lampe ou même des bougies qui lui permettraient de lire la nuit ! C'est un peu exagéré ? Nan voyons...

Il soupire un peu à sa question sur le vampire.

« Je t'ai expliqué que je ne recherchais pas les vampires... si je tombe sur un vampire, tant mieux, sinon, tant pis... J'avais envie d'une frayeur. »

Tout le monde a envie d'adrénaline à certains moments, on a tous notre dose de folie douce, ou pas...


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Lun 20 Fév - 13:50


    Vivian était un prédateur. Il s'amusait avec ses proies, comme à peu près le trois quarts des vampires un peu trop vieux pour se sentir emplis de la faim vorace du nouveau né. Seulement, il ne voyait pas Kazuhiro comme un gros morceau de steak. Non, il appréciait sa façon de voir le monde et sa naïveté qu'il considérait comme une bouffée d'air frais.
    C'est pour cela que devant sa moue déçue, le blondinet, qui aurait put s'offusquer, se contenta de sourire largement.
    Il se demanda comment réagirait le jeune homme si il se rendait compte que celui qui lui tournait autour pouvait décider de sa vie ou de sa mort en quelques secondes ? Il se demandait si il resterait calme en sentant qu'il ne lui ferait pas de mal, et l’assaillirait de questions sur sa condition, ou alors si, se rendant compte de la dangerosité des buveurs de sang, partirait en courant. Le blondinet réfléchit avec un sourire. Ça pourrait être plutôt drôle, d'essayer de lui faire deviner cette vérité.

    D'une certaine façon, le plus jeune lui faisait un peu penser à Sami, le jeune humain qu'il avait recueilli et dont il était tombé amoureux alors qu'il était encore un humain lui aussi. Celui ci avait vécu bercé au gré des histoires rapportées par les saltimbanques, ou les personnes vivant dans la rue, comme lui. Parfois, il les lui rapportait, alors qu'ils étaient allongés sur l'herbe et observaient les étoiles. Il était persuadé que ses parents le regardaient de la haut, que chacune des petites étoiles qui brillaient sur la voie lactée était une âme échappée du corps d'une personne décédée, et qu'elle continuait à vivre par procuration la vie des personnes restées sur terre.
    Il était fantasque, et Vivian, qui ne croyait pas encore à l'existence de choses comme les vampires, les fées, ou une deuxième vie après la mort, l'écoutait avec un sourire dubitatif mais plutot charmé.

    Quand Kazuhiro s'amusait à lui confier ses théories sur le monde de la Nuit ou sur les vampires, c'était le même sourire qui naissait sur son visage.
    Comme à présent, alors qu'ils se croisaient pour la première fois hors de la bibliothèque.

    « Effectivement, tu ne veux pas partir et me ramener un vampire à la place ? »


    Oh génial. Vivian éclata de rire et se passa la langue sur les lèvres. C'était plutôt drôle de voir quelqu'un qui espérait tellement rencontrer un vampire, ne pas en reconnaître un quand il était en sa présence. Surtout avec les petites allusions qu'il lui avait déjà fait à la bibliothèque. Peut être qu'il devrait passer au niveau supérieur..

    -Peut etre qu'il en a plus près que tu ne le crois, qui sait ?


    L'air sincère, il leva les yeux au ciel, et observa les toits, comme si une ombre allait surgir de nulle part. Ce réflexe venait du fait, qu'il adorait se déplacer sur les toits. Ne me demandez pas pourquoi, parce que lorsqu'il était encore humain, il était atteint d'un vertige si énorme qu'il refusait de jouer sur les estrades du château d'Helsinki lors des salons donnés par le Roi.
    Pourtant, depuis qu'il s'était transformé, il affectionnait particulièrement les hauteurs. Peut etre parce qu'il s'y sentait plus libre.

    Finalement, son petit compagnon décida de le suivre dans sa promenade, et le rattrapa rapidement.
    Le plus vieux releva la tete en l'entendant de nouveau parler, alors que quelques instants avant, il ne regardait que le bout de ses bottes.

    « Qu'est-ce que tu fais par ici ? Je croyais que tu passais ta vie à la bibliothèque ! »


    Le jeune homme a les yeux qui luisent d'amusement. Si seulement le jeune homme se rendait compte du peu de temps qu'il passait dans ses livres, par apport à tout ce qu'il pouvait faire en une journée, il serait très très étonné.
    Mais il se contenta de jouer le jeu, et fit une légère moue.

    -Je m'ennuyais alors je suis venu m'amuser un peu. De nouveau une allusion à une probable chasse, seulement cette idée lui passait totalement au dessus de la tête maintenant. Mais non, je ne passe pas mon temps à la bibliothèque, j'apprécie juste ce que l'on peut y trouver.


    Les voilà débarquant à l'orée du petite parc. Le vampire passa devant. L'endroit frissonnait de vie, même si en apparence, il n'y avait personne. Presque sur que des couples utilisaient les buissons pour des choses pas très nette, il y avait peut être même des dealeurs. Seulement, le petit humain ne risquait rien auprès du vampire, il fallait être réaliste, si quelqu'un s'approchait un peu trop de lui, il allait sans aucun doute passer un très mauvais quart d'heure.
    Mais il se concentra plus sur son compagnon, que sur les dangers potentiels de la nuit, alors qu'il l'emmenait vers sa clairière préférée.

    « Je t'ai expliqué que je ne recherchais pas les vampires... si je tombe sur un vampire, tant mieux, sinon, tant pis... J'avais envie d'une frayeur. »


    Le japonais fit un geste en sa direction pour lui dire qu'il avait raison, il y avait ce petit détail qui le différenciait des chasseurs, autre que sa fascination pour ces monstres. Il ne courait pas après les vampires, mais fantasmait simplement dessus jusqu'au moment ou l'un d'eux se déciderait à en profiter.

    -C'est vrai, j'avais presque oublié.


    Leurs pas foulèrent rapidement l'herbe de la clairière illuminée d'une lumière bleue par la lune, et le blondinet ne s’arrêta que lorsqu'il se trouva au milieu de la percée des arbres. La il levait la tete vers le ciel et se tourna vers son jeune ami avec un sourire énigmatique.

    -Tu sais quoi ? J'ai entendu dire que cette clairière habitait un vampire. Parfois on peut le voir la nuit. Du moins, c'est ce qu'on dit hein....


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Lun 20 Fév - 20:21


Deviner la vérité... c'est une drôle de façon tout de même. Beaucoup de gens, personnes sont ainsi, à tergiverser pendant dans heures sans dire tout simplement les choses, avec des mots simples et facile afin que l'on comprenne du premier coup. Nan, tout le monde au fond préfère que l'on devine.
Les devinettes sont souvent très appréciées, lors d'un repas, ou dans une simple conversation entre amis, elles peuvent être drôle, ou contraire absolument pas... Mais ici, cette devinette que veut lui faire Vivian est assez spéciale... Kazuhiro n'a aucun doute, même s'ils ont tous les deux parlés des vampires à certains moments, mais il ne s'est jamais douté de rien, car pour lui, ils ont forcément un « petit quelque chose de plus » qui fait que l'on sait qu'on a en face de nous un vampire... Quand il va le comprendre, il ne sait pas encore comment il va réagir, moi-même je ne peux pas le dire....

La peur... Kazuhiro s'est déjà posé cette question, de savoir s'il prendrait peur devant un vampire qui souhaiterait le dévorer ou autre, il se la pose encore aujourd'hui, mais au fond de lui il en doute... Il a tellement vécu de moment de frayeur et de désespoir qu'il n'a pas forcement l'impression qu'il fuirait dans ce genre de situation. Nous ne pouvons pas dire ce qu'il adviendra, nous verrons !

Il le regarde à sa réflexion, un vampire plus près qu'il ne le dit ? Il regarde directement autour de lui, cherchant directement une ombre, regardant à chaque coin de bâtiments, intersections, mais il ne voit absolument rien. Il repose son regard sur lui et le voit regarder le ciel. Quoi ? Il a vu un ovni ? Hum, il se dit tout de même que Vivian à un côté...bizarre, mystérieux, un peu comme lui. Nan, Kazuhiro ne se dit pas bizarre, il est normal, il est comme tout le monde ! nan, il sait plutôt qu'il est mystérieux, on lui a tellement dit que désormais il en est convaincu.

« Tu as vu un fantôme ? Un vampire ?! J'ai lu qu'ils pouvaient se déplacer dans des sauts incroyables. »

Les hauteurs, lui n'a jamais été plus haut que les 10 ème étages de l'immeuble où il s'est rendu pour livrer un client qu'il livre de temps aux autres, et il est le seul, parce qu'il paie plus cher sinon il ne livrait absolument pas ! Ce n'est pas un livreur ! Et ce sont quand même de drôles de livraisons quand on y pense...

Comment veut-il qu'il se rende compte d'une telle chose ? Il n'est pas vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec lui ! S'il savait qui il était vraiment, il penserait certainement, c'est même sûr, il ne le verrait plus pareil... Adieu le rat de laboratoire, bonjour le vampire de la nuit...
Il voit cette lueur d'amusement dans ses yeux, il n'y a rien de drôle pourtant... Il hésite un instant mais finalement il ne lui posera pas la question, sinon il redoute la réponse, i l n'a pas envie d'une seconde engueulade aujourd'hui, il en a eu assez pour son compte tout à l'heure, là il veut s'en passer le plus possible ! Et pendant un moment !

Ils marchent tous les deux tranquillement et autant dire que doucement, mais surement, Kazuhiro est parvenu à se calmer, sa colère s'est envolé et la sérénité commence à le gagner. L'air pur de la baie est vraiment très apprécié pour ses vertus apaisantes. S'il en avait la possibilité il viendrait se détendre ici tous les jours, mais il ne peut pas se permettre de sortir toutes les nuits. Contrairement aux vampires, lui a besoin de dormir et de reposer son esprit ainsi que son corps ! Les humains sont fragiles, c'est quand même vraiment dommage. Parfois il regrette d'être né si faible... Bref !
Il se laisse guider par Vivian, même s'il marche toujours deux pas devant lui. Vivian a l'air de connaitre les lieux beaucoup mieux que lui, alors il en profite, peut-être qu'il va découvrir des endroits où il n'est pas encore allé.

Il voit le parc qui approche et tout de suite des souvenirs ressurgissent devant ses yeux.
Là où il a vécu son enfance, dans cette maison, juste en face se tenait un grand parc de jeu où tous les enfants du quartier venaient s'y retrouver. Il a souhaité maintes et maintes fois pouvoir ouvrir la porte, ou la fenêtre pour aller les rejoindre ! Mais ce fut un beau rêve éternel... Mais c'est grâce à ce parc qu'il vit son petit voisin pour la première fois, ce fut le premier contact visuel qu'il eut avec lui. Leurs regards se sont croisés, rapidement, très rapidement, mais il avait touché Kazu en plein coeur, c'est la première fois qu'un enfant le regardait... Il fallut quelques années de plus pour que le premier contact entre eux deux soit direct et réel, mais ça c'est une autre histoire que je compterais peut-être plus tard...

Les pieds touchant l'herbe, il s'arrêta immédiatement, sans le prévenir, à quoi bon, il fait ce qu'il veut, nan mais ! Il se baisse, accroupis et délasse ses chaussures pour se mettre nu pied, dans l'herbe. Puis il se redresse, sa paire de chaussures dans les mains, et il tâte le sol avec ses pieds. Ce contact est tellement agréable pour lui ! S'il en avait la possibilité, il marcherait éternellement nu pied, mais malheureusement, nu pied sur le bitume et sur les chemins caillouteux, ce n'est absolument pas agréables, c'est même dangereux ! Il regarde Vivian, il lui répondra s'il a quelque chose à dire là-dessus, mais après tout ce n'est absolument pas son problème...

-Tu sais quoi ? J'ai entendu dire que cette clairière habitait un vampire. Parfois on peut le voir la nuit. Du moins, c'est ce qu'on dit hein....

Un petit rire quand il lui confie ça. Il regarde droit devant lui, observant les lieux alors qu'ils se remettent tous les deux à marcher maintenant que Kazu est à l'aise.

« Tu dis ça pour te payer ma tête où tu es sérieux ? »

Il peut très bien dire la vérité après tout, mais Kazuhiro sait parfaitement que Vivian est capable de blaguer, il a un regard tellement rieur, peut-être même un peu moqueur, du point de vue de Kazu..

Il s'arrête un instant, près d'un buisson.

« Comment réagiras-tu si tu en vois un ? Ce serait quand même étonnant d'en voir un, quoique tu pourrais peut-être en être un dis donc ! »

Il se met à rire à cette hypothèse parce qu'il ne voit pas, mais absolument pas Vivian avec des crocs, le visage, la bouche pleine de sang, dans une folie meurtrière, nan, il ne le voit absolument pas comme ça !

« Nan, tu n'as pas assez de... de prestance pour en être un ! »


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Mar 21 Fév - 20:29


    Un nouveau sourire éclatant se dessine sur ses lèvres en le voyant lever le regard à son tour. Cet humain était influençable à un point qui n'en était pas permis. Il s'était souvent demandé si il n'était pas tout simplement idiot, mais il avait fini par se mettre dans la tête que de toute façon il devait être né comme cela, et que de toute façon, si il avait été plus réaliste et terre à terre, il se serait sûrement très vite lassé de lui.

    « Tu as vu un fantôme ? Un vampire ?! J'ai lu qu'ils pouvaient se déplacer dans des sauts incroyables.


    Le jeune homme sourit. Pour une fois, les livres avaient raison. Après, tout dépendait du vampire. Certains étaient sendétaires depuis tellement longtemps qu'on les voyait rarement se risquer à un tel exercice, bien qu'ils seraient capable de le faire. Les vampires nomades comme lui avaient du se déplacer dans des endroits drolement escarpés, ce qui avait dévellopé une sorte d'addiction aux facultés « spéciales » des buveurs de sang.

    -Il me semblait bien avoir vu une ombre il y a pas cinq minutes, mais je dois me tromper.


    Le jeune homme imagine bien que le jeune homme ne pouvait pas savoir ce qu'il faisait de ses journées en dehors de la bibliothèque, seulement c'était légèrement naif de penser qu'il passait sa vie las bas. Si encore il avait été le bibliothécaire, ca aurait été plus plausible. Mais bon...
    Il n'osa pas insister en sentant que son compagnon était légèrement énervé. Nerveux pour tout dire.
    Le regard du vampire se fit curieux et concerné. Réellement concerné, et oui !

    -Quelque chose ne va pas ? Tu m'as l'air troublé.


    C'était bien la première fois qu'ils parlaient d'autre chose que des vampires ou des livres. Le vieux vampire apprécia ce petit changement, bien qu'il savait qu'il ne durerait pas bien longtemps, pour peu que le plus jeune décide de ne pas répondre à cette question. Ce qu'il pourrait comprendre, il n'avait pas forcément l'envie de confier ses problèmes à un presque inconnu. Ou alors au contraire, il lui parlerait avec plus de facilités. Il ne pouvait prévoir ce qu'il allait faire et c'eétait une autre chose qu'il appréciait en marchant avec lui.

    D'ailleurs le chemin lui sembla aussi rapide que lorsqu'il marchait comme un vampire, alors qu'il devait s'efforcer de ne pas aller trop rapidement ici. Il ne fallut pas plus de dix minutes pour que ses pieds foulent l'herbe, et le jeune homme observa l'autre se mettre joyeusement pieds nus.
    Mais son attention se porta très vite sur lui quand il se mit à lui parler d'un « certain » vampire qui passait parfois ses nuits dans cette clairière. Il se souvenait avoir bu ici plusieurs fois aussi. Quand il disait que la foret grouillait de vie humaine malgré son apparence calme, il ne rigolait pas.

    Plutot bizarre de parler de sa petite personne à la troisième personne n'est ce pas ? Mais il semblait que son compagnon était encore sceptique. Juste sur le point de se laisser aller à l'excitation.

    « Tu dis ça pour te payer ma tête où tu es sérieux ? »


    Le jeune homme l'observa avec un regard tout à fait sincère. Il le savait parfaitement que c'était vrai puisque le vampire, c'était lui.
    Il fit un tour de la clairière en observant la nuit, et enfin vint rejoindre son jeune ami qui le regardait toujours faire son petit manège.

    -Quoi ? C'est vrai !


    Mais l'humain semblait déjà s'aventurer sur un autre chemin. Impressionnant à quel vitesse ses pensées pouvaient s’enchaîner.

    « Comment réagiras-tu si tu en vois un ? Ce serait quand même étonnant d'en voir un, quoique tu pourrais peut-être en être un dis donc ! »


    Le blondinet l'observa rire avec un sourire dérisoire, si il en voyait un ? Autre que lui ? En général il s'arrangeait pour ne pas les croiser. Il n'y avait qu'un tout petit nombre de morts vivants qui entraient dans la case « amis » dans sa tete.
    Il était un vampire solitaire après tout, il n'était pas du genre à s'impliquer dans la « société » des vampires. Il était détaché du Conseil depuis bien longtemps.

    -Qui sait...Non plus sérieusement, je crois que je m'attarderai pas dans le coin, qui sait de quoi ils sont capable.

    Une toute petite pointe de menace dans la voix. Il sourit doucement, avec encore un sourire délicatement amusé.

    « Nan, tu n'as pas assez de... de prestance pour en être un ! »


    -C'est que tu crois ?


    En deux temps trois mouvements, il se retrouva à sa hauteur, et son visage avait prit une telle expérience qu'elle aurait collé des frissons à n'importe qui. Puis de nouveau, il revint à son habituel masque de douceur en quelques secondes.

    -C'est quoi pour toi exactement, la prestance ? Je suis assez curieux de savoir.


    Il s'allongea dans l'herbe, les bras en croix, et son regard se porta sur les étoiles. C'était une nuit calme.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Mer 22 Fév - 16:34


Influençable ? Kazuhiro ?! Nan mais qu'est-ce que c'est que cette idée ! Il n'y a pas moins influençable que lui ! Comment peut-on croire ça ?! Kazuhiro a été influençable, oui, évidemment, durant toute son enfance, durant toutes ces années, son père à profiter de lui, de son innocence, de sa crédulité, mais là, nan, il a bien changé le petit garçon obéissant, influençable, naïf !
Comment pourrait-il croire qu'il est influençable ? Il en laisse peut-être l'impression à cause de cette histoire sur les vampires, pour sa fascination, mais il ne l'est absolument pas. Mets-toi bien ça en tête Vivian, ou bien ça risque de mal se passer entre vous deux... Kazuhiro n'est pas idiot !

-Quelque chose ne va pas ? Tu m'as l'air troublé.

Cette question le surprend, il ne s'y attendait pas, si bien qu'il ne trouve pas ses mots. Il n'imaginait pas avoir une conversation... plus ou moins sérieuse avec Vivian. Ils ne se connaissent pas réellement, ils se croisent plus qu'autre chose, ils ne savent rien l'un de l'autre, juste de vagues connaissances discutant peu lorsqu'ils se croisent. Il hésite encore, est-ce qu'il a envie de parler à Vivian de sa vie ou autre ? Il n'a jamais fait ça avec personne excepté une certaine personne, il ne sait pas s'il pourrait parler ainsi à une autre personne... Nan, il ne pourrait jamais se confier à Vivian, il n'y a pas de relation de confiance entre eux deux, il faut l'avouer, ils sont un peu... ils sont une drôle de relation tous les deux quand même, il faut l'avouer, il n'y a rien qui les rapproches excepté la bibliothèque.

« Nan, j'ai des souvenirs qui me remontent en tête, ça doit t'arriver à toi aussi nan ? »

Il élude un peu la question, mais il n'a pas envie de trop s'éterniser, il essaie de dévier la conversation sur Vivian donc.

Ils marchent, simplement, ça fait du bien nan ? L'air pur de la baie, sentir l'herbe, les arbres et entendre le bruit du vent. Il ne doute pas qu'ici de nombreux couples se retrouvent, ou que des choses un peu louches s'y passent, c'est l'endroit idéal pour se cacher sans l'être. Peut-être vont-ils rencontrer quelques personnes, avec ou sans mauvaises intentions, ce sera la surprise, mais Kazu n'a pas peur.
Pendant qu'il foulait l'herbe de ses pieds nus et qu'il regarde Vivian faire seul le tour, il pense soudainement à Haru. Il s'en veut d'être parti comme ça sans lui donner d'explication et sans lui laisser l'occasion de venir avec lui. Il a peur que son ami (imaginaire, ne l'oublions pas) lui en veuille quand il rentrera. Ils ne se sont jamais vraiment disputés, ce serait un peu bizarre de se disputer seul... pas de son point de vue, mais d'un point de vue extérieur... Vivian ferait une drôle de tête en voyant Kazu râler tout seul, comme s'il parlait à quelqu'un. C'est un côté de lui qu'il montera uniquement lorsqu'une relation forte et de confiance ce sera installé ! Ce n'est pas tout le monde qui aura l'occasion de rencontrer Haru ! Les moqueries, très peu pour lui... Mais bref !

Il lève les yeux lorsque Vivian revient et s'exclame si clairement qu'il ne dit pas de mensonge. Vraiment, il est tout de même intriguant. Il a un comportement normal, comme il peut être un peu bizarre, du moins énormément dans son regard. Il a déjà remarqué que la lueur dans ses yeux diffère face aux différentes conversations qu'ils peuvent avoir.
Il rit beaucoup aussi il trouve, parfois son rire est déroutant. Moquerie ou simple rire amusé, il ne sait pas comment le cerner, c'est un drôle de personnage ce petit rat... Ce sera son surnom, le petit rat !

-Qui sait...Non plus sérieusement, je crois que je ne m’attarderai pas dans le coin, qui sait de quoi ils sont capables.

Il se met à sourire, ça lui fait du bien de sourire un peu, à cet instant il le trouve amusant.
Vivian serait-il quelqu'un de peureux ? C'est assez étrange de penser ainsi car Kazuhiro à l'impression que c'est un « jeune » homme ... courageux ? Nan, ça n'a rien à voir avec le courage, mais il ne le voit pas prendre ses jambes à son coup à chaque pépin, ni à pleurnicher qu'on l'épargne s'il se fait agresser. Est-ce qu'il se trompe ? Ce serait tout de même étonnant. Il a d'ailleurs l'envie de lui poser la question.

« Aurais-tu peur de te faire tuer ? Tu n'as pas l'air d'être un trouillard pourtant, peut-être que je me trompe et que tu mouilles ton pantalon au moindre sursaut ! »

Et oui, il fallait qu'il le taquine ! Quand il discute avec lui c'est instantané, il ne sait pas pourquoi mais il a toujours envie de le taquiner, ce qui est assez comique quand on y pense. Mais Kazuhiro se sent bien, alors autant profiter de cette nuit ! Il se reposera demain, ou non, il verra ça en rentrant ! Mais peu importe.

La prestance... Ah, Kazuhiro s'imagine un vampire dans toute sa splendeur... D'une beauté troublante, presque envoutante ! Ce qui n'est pas le cas de Vivian... Nan, pas pour le vexer, mais ce n'est pas le genre de Kazu... Il s'imagine un vampire un peu plus grand que lui, qui le dépasserait d'une tête au moins, pour le surplomber, oui, il sent les vampires comme des dominants, et pour la plupart il ne se trompe pas. Il l'imagine habillé avec classe, tellement sexy qu'on se retournerait sur lui sans hésitation ! Il soupire un instant avec un sourire en pensant à ça. Pour lui un vampire doit être tellement whoua.

Il écarquille les yeux quand il se plante comme ça devant lui, il ne s'y attendait pas. Il fronce tout de suite le regard. Qu'est-ce qu'il lui prend de le regarder comme ça ? Ca ne l'effraie pas, ça le déroute plus qu'autre chose.

« Arrête de me regarder comme ça, je pourrais croire que tu veux me sauter dessus ! »

Puis il redevient doux... Hum, Vivian, tu es étrange ! Très étrange ! Kazu va finir par se poser des questions ! Il commence d'ailleurs à s'en poser. Finalement, le rat de bibliothèque, est peut-être un plus gros animal qu'un rat...

« La prestance ? Tu veux réellement que je te le dise ? Bien !Pour moi, tu n'es pas assez... imposant ! Tu n'as pas cette présence que j'espère ressentir au contact d'un vampire, tu ne m'effrais pas, tu ne me donnes aucun frisson, aucune envie... Tu ne m'impressionnes pas ! »

Lui tire la langue, au moins Kazuhiro est sincère et ça en dit long quand même sur ses envies de rencontre vampirique ! Puis si ça se trouve, jamais il ne rencontrera de vampire comme il le décrit précédemment.
Il sourit amusé, quand il se couche les bras en croix, comme un vampire... Lui reste debout, à le regarder, à le surplomber, le dominant ainsi, juste de hauteur.

« Hum, tu ne veux pas non plus un cercueil ? Tu es comique... »


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Ven 24 Fév - 16:52


    Justement, c'était parce que leur relation ne résidait qu'en quelques conversations devant des bouquins à la bibliothèque, qu'il avait envie de le connaître un peu mieux. Il ne savait pas pourquoi ! A vrai dire il ne s'était jamais réellement intéressé de près à un humain auparavant. Mais il se demandait sincèrement comment est ce qu'il marchait. Sa personnalité, ses peurs, les choses qu'il aimait...Tout ca il avait envie d'en savoir plus, un peu comme si il voulait se voir en lui et vivre une vie qu'il avait eut trop courte.

    « Nan, j'ai des souvenirs qui me remontent en tête, ça doit t'arriver à toi aussi nan ? »


    Le jeune homme comprend ce qu'il se passe dans sa tête, et il imagine que c'est un peu trop tôt pour espérer une quelconque véritable réponse. Peut être qu'un jour ? Peut être mais pas maintenant. Vivian était patient. Il n'était pas un vampire pour rien. Il avait encore l'éternité devant lui.

    -Parfois oui.


    Mais sa mémoire de ses jours humains était pratiquement totalement effacée. Parfois, il en revoyait un peu dans ses reves. Des brides d'images. Le visage de sa mère, de son père, des personnes qu'il avait aimé ou désiré. Du jour ou il avait recu son premier instrument...
    Tout cela était encore gravé en lui, mais quand il essayait réellement fort d'y penser, c'était toujours très difficile.

    Après, il avait prit l'habitude noter des choses importantes dans un calepin, pour veiller à ce qu'elle ne lui sortent pas de l'esprit. Même si jusque la, sa mémoire était plutôt bonne. Il se demandait si il y avait une sénilité chez les vampires. Plutôt risible non ? Pourtant il en avait toujours eu un peu peur.

    Il appréciait se balader près de la mère. Quand il se concentrait bien, même un peu loin de la mer, il pouvait entendre le ressac. C'était reposant quand on venait juste de voir le sang s'écouler sous ses yeux, la violence du combat aussi....Et encore plus reposant quand c'était nous qui étions à l'origine de tout cela.
    Il se sentait vaguement détendu. Toujours en alerte bien sur, mais plutot détendu.

    Le jeune homme lui demande ce qu'il ferait si ils trouvaient effectivement un vampire dans le coin. Vivian s'en amuse et lui dit que si il y avait effectivement ce genre de créature dans le coin, il déguerpirait. En vérité, quand il croisait quelqu'un de sa race, il avait plutôt tendance à se comporter comme un farouche. Il ne détalait pas, mais se montrait particulièrement agressif, si on oublie deux ou trois personnes qui étaient des exceptions.

    D'ailleurs, l'humain semblait avoir senti que cette phrase sonnait particulièrement fausse dans la bouche du vieux vampire, parce qu'il répliqua immédiatement.

    « Aurais-tu peur de te faire tuer ? Tu n'as pas l'air d'être un trouillard pourtant, peut-être que je me trompe et que tu mouilles ton pantalon au moindre sursaut ! »

    Vivian éclata de rire. Ca faisait bien longtemps qu'il ne sursautait plus au moindre bruit cette réaction était dépassée pour lui. Et la dernière image était tellement ridicule ! Si effectivement il avait été comme ca, il aurait été le pire des vampires.

    -Non. J'ai pas peur de la mort. Tu ne sais pas ce qu'on dit ? La mort n'est que le commencement de la vie.


    Il sourit doucement à cette phrase citée tout droit d'un livre. Ce n'est pas comme si il n'avait pas eu le temps d'apprendre par cœur ses préférées, et il savait que cette culture n'était pas inconnue de son jeune amie. C'était une phrase qui correspondait plutot bien à sa qualité de vampire d'ailleurs. Il médita quelque secondes la dessus, alors que son ami l'humain recommençait à parler.

    Bientôt, les voilà à débattre sur le fait que Vivian avait ou non assez de prestance pour etre un buveur de sang. Le jeune homme s'imaginait déjà à quoi ressemblait les vampires pour son compagnon. C'était un peu le genre noble et distingué comme Dracula, a la silhouette longiligne et au teint blafard.
    Il y avait du vrai dans ce qu'il disait, mais pas totalement.


    « Arrête de me regarder comme ça, je pourrais croire que tu veux me sauter dessus ! »


    -Oh zut alors, tu devines tout !


    Il lui sourit, redevenu l'homme tranquille qu'il était d'habitude. Mais malgré sa petite démonstration, l'autre ne semblait pas convaincu. Dommage, il avait raté une occasion de voir un véritable vampire. ¨Parce que oui, tant qu'il n'y croyait pas, il était un simple humain lambda et un peu petit.


    « La prestance ? Tu veux réellement que je te le dise ? Bien !Pour moi, tu n'es pas assez... imposant ! Tu n'as pas cette présence que j'espère ressentir au contact d'un vampire, tu ne m'effrais pas, tu ne me donnes aucun frisson, aucune envie... Tu ne m'impressionnes pas ! »


    Vivian aurait pu etre vexé, mais en vérité, il s'en fiche, ca ne l'amuse d'autant plus de voir que le jeune homme était aveugle à ce point. Il avait des vampires de toutes tailles, de toutes nationalités, avec des lèvres, des sourires différents, des corpulences différentes. Bref, il y avait toute une variété de vampires et pas un seul moule pour ces créature.

    -Si j'étais un vampire, je serais très certainement vexé.

    Mais il se contenta de s'allonger dans l'herbe et d'oserver l'humain qui le surplombait, il leva les yeux au ciel.

    « Hum, tu ne veux pas non plus un cercueil ? Tu es comique... »


    -Arretes de dire des betises et allonge toi, la vue est merveilleuse.

    C'est vrai que la nuit était particulièrement belle et dégagée, ils pouvaient apercevoir sur l'eau le reflet des lumières de la ville.
    Il y eut un petit silence alors que le blondinet observait le ciel, et soudainement, il prit la parole.

    -Dis, est ce que tu crois qu'etre un vampire....Est cool ? Non parce que j'entends tellement de gens dire cela..


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Dim 26 Fév - 15:18


Bien sûr qu'il est trop tôt pour qu'ils se confient l'un à l'autre. Il faut bien plus de temps pour qu'une relation de confiance s'installe. Une relation ça se travaille, il faut être patient et ne pas mettre la charrue avant les boeufs comme on dit... Mais bref, peut-être qu'un jour ils en seront plus l'un sur l'autre, rien n'est impossible, mais en cas de relation conflictuelle, ça ne marchera peut-être pas plus que ça, il ne faut pas croire au père noël non plus.

Un calepin ? Hum, ça pourrait être intéressant à lire ça... est-ce qu'il le prêtera à Kazuhiro ? Oui, je sais, c'est beau de rêver, mais on ne sait jamais ! Certains rêves peuvent devenir réels !

Le rire de Vivian est assez... pas perturbant, ni même agaçant, mais il est spécial, et il a le don de ne pas le faire apprécier à Kazu. Il a l'impression d'un rire moqueur, comme le rire de cet homme qui se dit son père, un rire insupportable, plus que celui de Vivian ! Chaque jour le rire de cet homme résonnait dans la petite maison, faisant le petit garçon se refermer sur lui-même car il savait ce que cela voulait dire, qu'il allait passer très certainement un sale quart d'heure, d'ailleurs il va faire une remarque à Vivian.

« Tu pourrais pas rire plus normalement ? J'ai l'impression que tu te fou de ma tête là ! »

Il sait, enfin il pense du moins que Vivian n'en fait pas exprès de rire comme ça, ce serait un peu étrange, mais peu importe, qu'il arrête tout simplement, ce n'est quand même pas trop demandé, nan ?!

-Non. Je n'ai pas peur de la mort. Tu ne sais pas ce qu'on dit ? La mort n'est que le commencement de la vie.

Il plisse les yeux à cette réflexion, il trouve ça assez étrange en réalité.

« Tu n'as pas peur ? Vraiment ? Comment ça est-ce que cela se fait ? Tu as dû vivre quelque chose de fort qui t'as protégé contre la peur de mourir, nan ?... J'en suis sûr... »

Evidemment qu'il en est persuadé, lui-même n'a pas peur de mourir, le jour où elle arrivera, il l'accueillera sereinement, enfin ça ça dépendra de la situation dans laquelle elle arrivera, mais il n'en a pas peur. Il a cru tellement souvent qu'il allait mourir sous les coups alors maintenant, la mort ne lui fait pas peur. Comme je l'ai déjà expliqué il a voulu se donner la mort, mais ne revenons pas sur ces évènements.

Il est soudainement pris d'un frisson. Les pieds nus dans l'herbe ce n'est pas forcément une très bonne idée à cette période de l'année, l'automne est douce, bien sûr, mais près de la baie, tout est froid ici. Il risque très certainement d'attraper un rhume, de tomber malade, mais peu importe, il aime trop cette sensation d'union avec la nature... enfin, faut le dire vite, il n'a que les pieds dans l'herbe, ce n'est pas grand-chose ! Mais il aime, pas la peine d'en discuter !

« Vexé ? Ce serait se vexer pour pas grande chose. Je sais que j'ai une vision des vampires qui m'est propre, que je me trompe certainement, mais tu dois avoir la tienne aussi nan ? Comment tu les imagines ? »

Autant lui poser la question aussi, ça pourrait être vraiment très intéressant d'avoir la vision du vampire sur les vampires eux même, sans que Kazu ne sache que Vivian en est un évidemment. J'ai hâte d'entendre ça.
Il secoue la tête quand il lui propose de venir s'allonger, il n'aime pas ça, s'allonger près de quelqu'un, chose qu'il n'a jamais fait d'ailleurs, il veut rester au-dessus, dominer, il n'aime pas se sentir diminuer, il veut rester au-dessus de toutes choses ! Si Vivian aurait été plus grand que lui, ça ne l'aurait pas mis très à l'aise, du moins pas dès la première fois, il aurait fallu un peu de temps pour qu'il s'y habitue. C'est tout à fait normal pour quelqu'un qui aime être le premier, tout le temps.

« Hors de question, je suis très bien debout, ça te gène ? Bah lève-toi ! »

C'est vrai, s'il n'aime pas avoir Kazu qui le surplombe il n'a qu'à se rassoir et se relever tout simplement, ce serait même la meilleure des solutions après tout, sinon, et bien tant pis pour lui, qu'il arrête de râler !

Une rafale de vent vient lui caresser le visage, il ferme les yeux et prend une grande inspiration pour respirer et profiter de cet air pur qu'on ne trouve qu'ici. Puis il finira par les rouvrir et il regarde les étoiles dans le ciel. C'est une chose qui l'a toujours fasciné, l'astronomie. Il ne s'est pas vraiment renseigné plus que ça dessus, il le fera, lorsqu'il aura assouvit sa curiosité sur les vampires. Pour l'instant et à cet instant il profite du paysage. Il oublie un instant Vivian et ce qu'ils font ici, se concentrant sur ce moment qu'il apprécie toute particulièrement. Il se rappelle les soirs où il était enfermé dans sa chambre, un trou dans la fenêtre qui faisait passer l'air frai, le regard tourné vers les étoiles, ça l'apaisait tout ça, tout en étant emmitouflé dans les bras de Haru. C'étaient vraiment des moments de pur bonheur durant son enfance, ce qui le faisait tenir encore et toujours.

-Dis, est-ce que tu crois qu'être un vampire....Est cool ? Non parce que j'entends tellement de gens dire cela..

Il rouvre instantanément les yeux à cette question, totalement surpris et pris au dépourvu, il ne s'attendait pas, mais alors absolument pas à ça. Il le regarde un instant se demandant s'il est sérieux. Puis finalement il soupire et tentera de lui répondre avec son coeur.

« Ils parlent certainement sans savoir. C'est difficile de répondre à cette question quand on n'est pas nous-même vampires tu ne crois pas ? »

Soupire un instant et enchaînera.

« Je suis fasciné par les vampires, tu le sais parfaitement, mais je ne pense pas que ça soit cool... Vivre la nuit, ne pouvoir manger que du sang... ça doit être vraiment fade comme vie... Certains choisissent cette vie, elle doit leur plaire mais... Je ne sais pas Vivian, je ne suis pas à la place d'un vampire ! Si on te posait cette question, sérieusement, qu'est-ce que tu y répondrais ? Tu saurais quoi répondre ?! Seul un vampire peut dire si c'est cool ou non... »


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Lun 27 Fév - 20:56


    Le jeune homme était quelqu'un de patient. De tranquille. C'est bien pour cela qu'il passait voir le jeune humain quand il était à la bibliothèque, malgré qu'au fil des conversations, ils n'allaient pas bien loin.

    « Tu pourrais pas rire plus normalement ? J'ai l'impression que tu te fou de ma tête là ! »


    Le blondinet sursauta en l'observant comme si il était devenu fou. Quoi ? Qu'est ce qu'il avait son rire ? Le vampire ne pouvait pas deviner qu'il faisait peur à l'humain. Ce n'était pas comme si il pouvait lire dans ses pensées et revivre ces événements traumatisants qui avaient laissé des marques dans ce fragile esprit. Alors, il ne comprenait pas. Il ne faisait pas exprès car c'était son rire normal. Il fit la moue et détourna les yeux. Bien, si c'était comme ca il n'allait plus rire. Pendant quelques secondes il eut l'air d'un enfant capricieux.

    -Je ris normalement, c'est toi qui est paranoïaque !


    Comme dit plus haut, il ne se moquait pas, il riait parce qu'il amusé et captivé par son raisonnement. Rien de plus.
    Mais il ne se formalisa pas. De toute facon, une question bien plus intéressante se profilait à l'horizon.

    « Tu n'as pas peur ? Vraiment ? Comment ça est-ce que cela se fait ? Tu as dû vivre quelque chose de fort qui t'as protégé contre la peur de mourir, nan ?... J'en suis sûr... »

    Il était tellement intelligent ! Bien qu'il ne se doutait pas de quelle expérience il s'agissait. Il avait, rien qu'a sa déduction, compris que Vivian derrière une facade calme et patiente, subit des choses horribles, comme les autres vampires, ils avaient eut des morts très violentes pour la plupart, puis, alors qu'ils avaient pu ressuscité, ils avaient du se séparer des gens qu'ils aimaient pour leur propre bien.

    Puisqu'il était un immortel très vieux, avec peu de personnes à aimer, seul, alors on avait plus peur de la mort. Par fois, dans les pires moments, il lui arrivait parfois de la désirer, de simplement sortir en plein soleil et s'endormir. Malheureusement, peut être qu'il était trop lâche, il ne savait pas trop quoi penser.

    -Je pense oui..Mais j'imagine que ca pourrait arriver à tout le monde, de telles expériences. Meme à toi.

    Le jeune homme lui décrit le vampire idéal, dans sa tete, et le jeune homme dit qu'il serait blessé si jamais il avait été un vampire, arrogant, ce qu'il n'était pas. Il savait parfaitement qu'il ne plaisait pas à tout le monde. Comme un autre vampire. En fait, ils étaient des créatures drolement banales, c'est bien pour cela qu'ils arrivaient à vivre parmis les humains. Vous imaginez ? Des etres blafards avec des énormes cernes, il y a forcément de quoi se poser des questions.

    « Vexé ? Ce serait se vexer pour pas grande chose. Je sais que j'ai une vision des vampires qui m'est propre, que je me trompe certainement, mais tu dois avoir la tienne aussi nan ? Comment tu les imagines ? »


    -Je penses que les vampires sont à peu près comme nous quoi. Certes, peut etre du charisme en plus ou un petit truc, mais en général ils le cacheraient, pour passer inapercu quoi ?

    Il lui sourit légèrement et remarque qu'il a froid, pourtant il le taquine et lui propose de venir s'allonger. Ce que le jeune homme refuse immédiatement, et le blondinet ne bouge pas d'ou il est, par contre.
    Le blondinet l'observe un instant et admire l'expression de bien etre infini qui s'étend sur son visage et sourit, d'un air presque parternel. Etre capable d'apprécier une bonne brise fraiche, un don rare qu'il avait perdu. Comme celui de déguster un bon plat, bien que cela n'ait rien à voir avec les sens modifiés, mais avec plutot un état d'esprit.

    Puis soudainement, une question lui échappe, c'était plus fort que lui, et il « rougit » (si il avait put rougir en tout cas), en se rendant compte que le jeune homme avait été surpris, voir choqué par sa question.

    « Ils parlent certainement sans savoir. C'est difficile de répondre à cette question quand on n'est pas nous-même vampires tu ne crois pas ?
    Je suis fasciné par les vampires, tu le sais parfaitement, mais je ne pense pas que ça soit cool... Vivre la nuit, ne pouvoir manger que du sang... ça doit être vraiment fade comme vie... Certains choisissent cette vie, elle doit leur plaire mais... Je ne sais pas Vivian, je ne suis pas à la place d'un vampire ! Si on te posait cette question, sérieusement, qu'est-ce que tu y répondrais ? Tu saurais quoi répondre ?! Seul un vampire peut dire si c'est cool ou non... »


    Le jeune homme, après un instant encore sans réfléchir, pris une expression triste, presque torturée, et murmura.

    -C'est pas cool du tout...


    Se rendant compte de sa betise, il se reprit immédiatement avec un hoquet en voyant son expression.

    -Enfin, je veux dire, je pense pas qu'un vampire apprécierait qu'on dise que c'est cool.

    Il se lève soudainement et le rejoint dans l'herbe s'arretant à sa hauteur et souriant d'un air plus assuré que tout à l'heure, il l'observe.

    -T'es quelqu'un de bien Kazuhiro, malgré un manque de tact flagrant. Il éclata d'un petit rire. Tu me fais vraiment penser à une vieille connaissance.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Mar 28 Fév - 21:20


Une bonne fois pour toute, Kazuhiro n'a pas peur de lui voyons, il n'a pas peur de Vivian et de personne d'autre ! Jusqu'à ce qu'il rencontre quelqu'un qui lui fera ressentir ce frisson, tout simplement.

-Je pense oui. Mais j'imagine que ça pourrait arriver à tout le monde, de telles expériences. Même à toi.

Il tourne son regard sur lui à cet instant, réfléchissant un instant avant de se décider à dire quelque chose car ce n'est pas aussi facile qu'on le pense. Mais pourquoi pas après tout, juste quelques mots, ça n'avance à rien d'autre après tout, alors voilà.

« Je suis d'accord avec toi, tout le monde passe par de mauvais moments, des saletés d'expériences, même moi.. »

Il n'en dira pas davantage, il ne faut pas trop y croire, estime toi heureux Vivian, tu as eu quelque chose de rare, il faudrait célébrer ça ! Bien, j'arrête d'exagérer..

Il écoute son discourt sur les vampires, et bizarrement, il est en train de se dire qu'il a un sacré bon raisonnement... Est-ce qu'il se renseigne lui aussi sur les vampires ? Il ne lui en a jamais parlé, et il n'a pas l'air d'avoir la tête à se renseigner, faire des recherches là-dessus mais... Je ne pense pas qu'il faille une tête pour ça. Bref, ça lui fait étrange. Il ne dit absolument rien, mais il commence à se poser quelques questions tout de même, Vivian cacherait-il quelque chose ? Au fond de lui Kazu en est persuadé ! Mais faut-il encore savoir ce que c'est... Il se donne comme mission, comme défis de le savoir, de trouver son secret et il le trouvera, il n'a pas le choix ! Il ne se laisse pas le choix...

Vivian ne sent pas le froid ? Hum, ça doit être étrange, de ne ressentir aucune sensation, ni chaud, ni froid...Comment savoir si on se brûle ou si on gèle dans ces cas-là ? Ce phénomène est assez étrange quand on regarde. Kazu ne s'imagine pas ne plus rien ressentir, il a besoin de ce chaud et de ce froid, de l'adrénaline et de la tristesse, la morosité. Enormément de sentiments dépendent du froid ou de la chaleur. C'est une chaine qu'on ne peut absolument pas briser. On ne brise pas l'imbrisable...

Alors qu'il allait se décider à s'asseoir finalement près de lui, sans s'allonger pour être ainsi toujours au-dessus de lui, il s'arrête net à sa réponse. Ce n'est pas cool ?... Il parle... il à l'étrange sensation, impression qu'il est en train de parler en connaissance de cause. Même s'il voit bien qu'il se reprend et corrige ce qu'il vient de dire, il n'est pas convaincu, du moins il a une question qui lui brûle les lèvres et ce n'est pas forcement la question à laquelle on peut s'attendre...

« Vivian, dis-moi...est-ce que tu connais un vampire et que tu as omis de me le dire ?! »

Il parle sur le ton d'un reproche, comme s'il lui en voulait de lui avoir caché ça alors qu'il lui a avoué sa fascination sur les vampires ! Il aurait très bien pu lui dire et lui proposer une rencontre avec ce vampire ! Il soupire pour se calmer, il se fait peut-être, surement des idées, mais quand on y regarde, il n'est pas très loin de la vérité...

Il est repris de violent frissons et cette fois il s'éloigne de l'herbe pour remettre ses pieds mouillés dans les chaussures, mais il ne remet pas ses chaussettes, c'est bien trop difficile quand on a les pieds humides ! Car bien évvidemment l'herbe était humide, en pleine nuit, rien de plus normale.

-T'es quelqu'un de bien Kazuhiro, malgré un manque de tact flagrant.

Il fait une légèrement moue quand il dit ça.

« Quoi ? Tu préférais que j'utilise du tact et que je pèse mes mots comme un mec con et sans opinions ? Incapable de tenir une conversation et qui dit oui à tout sans se poser de questions ? Désolé mais ce n'est pas mon genre. »

Il hausse les épaules et se remet à marcher sans lui demander son avis. Il faut qu'il se dégourdisse les jambes, il n'a pas envie de se prendre la tête, ça ne sert à rien et il en a totalement _ et pire encore_ assez de se prendre la tête en ce moment ! Il ne se sent pas persécuté, loin de là, mais en ce moment rien ne se défile comme il le souhaite. Tout arrive à le contrarier et tout le monde...

« Vieille connaissance comment ? Tu sais Vivian... »

S'arrête et se retourne pour se planter devant lui afin d'avoir son regard bien ancré dans le sien. Il est sérieux. Il reprend

«... tu m'intrigues un peu... tu parles comme si tu avais vécu de nombreuses choses, tu parles comme un petit vieux... »


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Jeu 1 Mar - 13:27


    « Je suis d'accord avec toi, tout le monde passe par de mauvais moments, des saletés d'expériences, même moi.. »

    Vivian fronça légèrement les sourcils. Qu'est ce qu'il voulait dire d'un ton aussi énigmatique ? Se pourrait il qu'il ait eut des problèmes, fait l'expérience de choses terrible ? Il pencha la tete sur le coté pour essayer de trouver son regard et le pousser à en dire plus. Malheureusement il savait bien qu'il ne lui dirait rien de plus. Alors il décida de ne pas insister, comme Kazuhiro ne s'acharnait pas à lui poser des questions indiscrètes non plus, bien que l'envie de le faire le démangeait. Peut etre que sa faculté de compréhension impressionnante venait d'un passé sombre qui sait ? Peut etre qu'il n'avait pas vraiment eu l'occasion de prendre son temps pour grandir.

    C'est vrai que parfois, Vivian, dans sa longue existence, oubliait certains petits détails de la condition humaine, comme le fait qu'en temps qu'humain, on ne s'allongeait pas dans l'herbe mouillée en plein hiver. Il compensait en général, mais quand il était plongé dans une conversation qui occupait son esprit, c'était un peu plus difficile.

    Conscient qu'il avait fait une ENORME gaffe, il tenta de se rattraper et de retomber sur ses pattes pour qu'il ne se doute de rien. Si c'était arrivé avec son petit protégé, ou un autre humain totalement naïf et pour lesquels l'existence des vampires lui passaient à des milliers de kilomètres au dessus de leur tête.

    « Vivian, dis-moi...est-ce que tu connais un vampire et que tu as omis de me le dire ?! »


    Le jeune homme s'étonne de cette accusation. Décidément, il n'accepterait pas de penser que c'était LUI le vampire. En tous les cas, ca l'arrangeait plutôt bien, il avait peur d'avoir faire une bêtise irréversible. Alors il sourit doucement et secoua la tête.

    -Bien sur que non, crois moi, si c'était le cas, je ne l'aurais pas gardé que pour moi.


    Il sourit tranquillement, bien qu'en se sentant légèrement coupable. Si un jour, Kazuhiro viendrait à comprendre qui il était, ce qu'il espérait que ca n'arrive jamais, il lui en voudrait très certainement beaucoup. Mais bon, ce n'était pas comme si il pouvait lui sortir : « Ah au fait je t'ai pas dit, mais je dois me nourrir de sang humain pour vivre » au détour d'une conversation.

    Le jeune homme détourne donc de nouveau la conversation sur le plus jeune à nouveau. Il est toujours géné de mentir sur son passé ou d'inventer des trucs pour justifer quelques comportements étranges quand il ne faisait pas attention, mais surtout, il aimait bien entendre parler Kazuhiro. Ca lui donnait l'impression d'etre un humain normal.
    D'ailleurs, il lui avoua qu'il appréciait sa présence, non sans le taquiner un peu.

    « Quoi ? Tu préférais que j'utilise du tact et que je pèse mes mots comme un mec con et sans opinions ? Incapable de tenir une conversation et qui dit oui à tout sans se poser de questions ? Désolé mais ce n'est pas mon genre. »


    Vivian fit une moue et essaya d'imaginer leurs conversations si il avait réellement agi comme cela, un petit gars totalement soumis, qui n'était pas capable d'argumenter avec une opinion vieille de presque 700 ans, et le jeune homme finit par en conclure qu'il se serait très vite lassé de lui si c'était réellement le cas. Aujourd'hui malgré leurs fréquentes conversations, le blondinet avait encore envie d'en savoir plus sur lui.

    -Non, je t'avoue que je préfère comme ca. Répondit t'il toujours aussi calme. C'est bien plus intéressant de discuter avec quelqu'un qui sait dire non et exprimer ses opinions.

    Vivian est un peu surpris quand le plus jeune se remet à marcher, mais finalement le rejoint en quelques enjambées avant de caler son pas sur le sien. Puis il glissa doucement ses mains dans ses poches et se mit à regarder autour de lui silencieusement, hésitant à lui demander ou ce qu'il désirait aller comme cela, et si il n'était pas fatigué de marcher autant (parce que lui avait besoin de sommeil, pas vrai ?)

    « Vieille connaissance comment ? Tu sais Vivian... »


    Vivian allait répondre, mais le regard que lui lance le plus jeune l'en empêche, il l'observe d'un air curieux en attendant qu'il parle, avec un tout petit peu d'appréhension.

    «... tu m'intrigues un peu... tu parles comme si tu avais vécu de nombreuses choses, tu parles comme un petit vieux... »


    Le jeune homme rit doucement, se demandant comment il allait pouvoir se sortir de cela sans ne rien dire d'étrange. Il se tut quelques secondes et avanca encore, les mains dans les poches.

    -En fait tu sais....je suis pas vraiment un ado...Il sourit doucement, bon, il avait l'air d'avoir la trentaine, alors il n'était pas bien vieux, mais c'était toujours plus que Kazuhiro. En plus, je n'ai pas toujours vécu à Tokyo, alors bah....forcément on a toujours l'air d'avoir vécu plus de choses.


    Il lui donna un petit coup de coude en souriant largement.

    -Mais je ne suis pas un petit vieux !


    Il sortirent dans une trouée des arbres, et ils purent voir l'étendue d'eau étincelante de la Baie de Tokyo, puis il jeta un regard à son compagnon.

    -Mais permets moi de te dire, que tu m'as l'air aussi expérimenté. Je devine que tu ne dois pas avoir eu une vie lambda. Pas vrai ?


    Il leva doucement la tête vers le ciel et soupira.

    -Raconte moi un peu, est ce qu'a par les vampires il y a autre chose qui te passionne ?


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Jeu 1 Mar - 16:02


Effectivement, monsieur Taizo Vivian à tout compris ! Kazuhiro n'en dira pas davantage, même s'il lit dans ses yeux qu'il aimerait en savoir plus. Ce n'est pas comme ça que ça marche. Prenons un exemple, imaginons que vous rencontrez quelqu'un que vous ne connaissez pas, et que vous vous mettez à discuter, un peu, et puis vous vous revoyez, une ou deux fois encore. Sincèrement, est-ce que vous vous livreriez à lui ? Nan ! Une relation doit s'installer ! Je comprends parfaitement que certaines personnes aiment se confier à des inconnus, mais ce n'est pas le cas de Kazuhiro. Le jugement sur son vécu, il n'en veut pas ! De plus, il a eu sa dose aujourd'hui ! Hana qui a osé lui dire qu'il fabulait, qu'il mentait, que tout ça était impossible ! Comment peut-on dire ça ! Si, Kazuhiro le sait comment... En ayant un esprit borné, têtu et complètement fermé et dénué de sensibilité ! Hum c'est vrai, Kazu exagère, mais ça lui a fichu un coup tout de même, il ne s'était pas attendu à ça, il a été très déçu, mais il ne veut pas y repenser pour le moment. Il secoue la tête pour penser à autre chose donc, se concentrant sur Vivian à ses côtés.

Il faut faire attention avec Kazuhiro, même s'il n'en a pas forcément l'air, il est très attentif sur ce que tout le monde peut dire. Il est capable d'interpréter très vite les dire de certains, même s'il peut se tromper, ce qui est normal, il n'est pas devin, ni télépathe ni quoi que ce soit d'autre ! Comme à cet instant avec Vivian... Rien ne lui échappe, et il ne laisse rien lui échapper...

-Bien sûr que non, crois-moi, si c'était le cas, je ne l'aurais pas gardé que pour moi.

Il plisse les yeux quand il lui annonce cela avec un sourire, comme s'il était totalement serein, mais... nan, ça ne prend pas. Kazu ne sait pas pourquoi, mais ça ne sonne pas vrai dans sa bouche, il y a quelque chose qui cloche. Il se dit qu'il se trompe peut-être, mais il a cette sensation de mensonge.

« Tu es sûr ? J'ai du mal à y croire... Mais si tu le dis... »

Vivian va bien se rendre compte qu'il n'y croit pas. S'il veut, il peut argumenter, mais ses arguments ont intérêt à tenir la route, car il s'en rendra compte tout de suite si ce n'est pas réel. Le mensonge, il sait quand il est là et quand il ne l'est pas...
Si jamais il apprend que Vivian est un vampire et qu'il a osé lui mentir autant, comme si de rien était... le clash est inévitable ! Et Kazu à la rancune tenace. Si jamais il cherche à l'embobiner en plus, plus jamais il ne le reverra. Kazuhiro fera une croix sur son existence définitivement ! C'est comme ça que ça marche avec lui, il ne cherche pas plus loin. On le trahit, c'est terminé !

Il hoche la tête à ce qu'il dit sur le tact, la franchise de parler et le reste. Vivian à raison sur ce point.

« Si jamais je devais être en conversation avec un mec ou nana qui hoche la tête ou les épaules à tous mes mots, je l'envoie balader ! Je déteste qu'on me réponde niaisement. »

Même avec ses clients, quand ils hochent la tête à tout ce qu'il dit, ça l'agace... il préférait qu'ils lui posent des questions, ou autre, mais qu'ils parlent mince ! Bref...

Il ne sait pas où il veut aller, il marche tout simplement, il n'aime pas rester sur place cent sept ans, il veut se dégourdir les jambes, à Vivian de le suivre et de s'adapter, tout simplement.
C'est tout à fait logique voyons, bien sûr que Kazu est fatigué, il est tard, et l'heure passe tout doucement. Il devrait rentrer pour aller se reposer, en tant qu'humain son corps à des limites ! Mais nan, il ne veut pas ! Même s'il baille, et que les cernes se forment peu à peu.
Mais là, à cet instant, il attend surtout la réponse de Vivian, la conversation est très sérieuse tout à coup. Vivian a vraiment intérêt de choisir les bons mots... Il continue de marche tout en l'écoutant, attentivement...

-En fait tu sais...je ne suis pas vraiment un ado... Il sourit doucement, bon, il avait l'air d'avoir la trentaine, alors il n'était pas bien vieux, mais c'était toujours plus que Kazuhiro. En plus, je n'ai pas toujours vécu à Tokyo, alors bah....forcément on a toujours l'air d'avoir vécu plus de choses.

Puis il ajoute qu'il n'est pas un petit vieux... Hum, là, c'est à Kazu de s'amuser maintenant. Il s'arrête et comme Vivia, l'a fait tout à l'heure, il va se mettre à lui tourner autour, le toisant du regard, le regardant de la tête au pied.

« Effectivement, tu dois bien avoir la cinquantaine et puis fait attention, tu as quand même pas mal de cheveux blanc... »

Bon, d'accord, Vivian est blond, et alors ! Il n'empêche qu'il peut avoir des cheveux blancs, comme tout le monde ! Mais cette réponse ne le satisfait pas.

« Nan, tu parles comme un mec d' âge mûr... tu as quelque chose de spécial, tu es mystérieux ! »

Comme Kazuhiro, chacun son mystère, même si celui du vampire est justement très important...
Puis il arrête de lui tourner autour et se remet à marcher, comme si de rien était. Il hoche la tête à ses dires.

« Effectivement... »

Il n'en dira pas davantage, il ne veut pas parler de sa vie, pour le moment ce qui l'intéresse c'est Vivian, il est très intéressant à cet instant, la conversation tourne vraiment bien, peut-être pas pour Vivian, mais Kazuhiro est très attentif...
Il sourit quand il essaie de dévier la conversation sur ses passions.

« Les vampires... Nan, je déconne ! Je te l'ai déjà dit, la taxidermie, ne me dit pas que tu l'as oublié ! Jenz parle pas dans le vide quand même.»


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Sam 3 Mar - 21:03


    « Tu es sûr ? J'ai du mal à y croire... Mais si tu le dis... »

    -Tu crois en ce qu'il te fait plaisir, mais c'est la vérité


    Le vampire n'appréciait pas trop vampire déjà de son vivant, mais en devenant une créature de la nuit, il avait du apprendre à le faire. Et à le faire bien, en particulier quand on faisait face à une personne aussi perspicace. Il avait de son coté de le fait qu'il ne voulait réellement pas croire qu'il aurait pu etre un vampire, à cause de son manque de présence...
    Il n'ajouta rien à la question, après tout, le plus jeune ne lui en demanda pas plus, bien qu'il vit dans ses yeux qu'il cherchait une faille.

    Par la suite s'en suivit un petit débat sur un comportement humain. Certaines personnes, en particulier dans la société japonaise ou la politesse était sacrées, n'osaient jamais dire les choses aussi cruement que les disaient parfois le jeune Kazuhiro, en particulier quand ils étaient avec un ainé. Ce qui, il faut bien le dire, selon les deux hommes, ne menait nul part. Au final, si le plus vieux ou le plus gradé avait toujours raison, à quoi servaient les conversations ? Après ca ne s'appliquait pas à tout le monde, et c'était très agréable de partager une conversation avec le plus jeune.

    Il avait rarement vu un garcon avec une telle endurance. Il se demanda si il se promenait souvent la nuit au lieu de dormir, et si ca n'influait pas sur sa santé. D'ailleurs, quand on regardait bien, il y avait beaucoup de signes de fatigue sur son visage. Pourtant, il n'avait pas envie de jouer les rabat-joie et lui dire de rentrer. En général, il passait ces nuits tellement seul qu'il avait la sensation de vivre dans un autre monde. Sa présence lui faisait du bien.

    Quand le jeune homme lui fait soudainement remarquer qu'il parle comme un petit vieux, comme quelqu'un qui avait enduré beaucoup de choses, et qui avait une très longue histoire à raconter comme les vieilles personnes qui passaient leur temps à conter de petites anecdotes à leurs petits enfants quand ils venaient les voir, jusqu'à les laisser quand ils devenaient plus vieux eux aussi.
    Le vieux vampire lui répond très tranquillement qu'il n'est pas non plus un jeunot, sans tiquer une seule fois.

    Quand il dit au garcon qu'il n'était pas un petit vieux, se fut à son tour de se moquer ouvertement de ce qu'il disait.
    Le plus petit croise les bras en suivant son mouvement. C'était une petit vengeance. Qu'il en profite bien ! Pensa le vampire avec amusement, parce qu'il observait le vampire, et savait parfaitement comment le taquiner.

    « Effectivement, tu dois bien avoir la cinquantaine et puis fait attention, tu as quand même pas mal de cheveux blanc... »


    -Petit insolent ! Éclata de rire le plus vieux. Puis il fit mine de vérifier que ses cheveux n'étaient pas entrain de virer au blanc. Je n'ai pas cinquante ans~ Et puis j'ai pas de cheveux blancs, mais tu en auras bien avant que les miens se remarquent, pourquoi crois tu que je me teigne en blond ?


    Demanda t'il avec un petit sourire inquisiteur, comme si il lui faisait une grande confidence.
    Mais ce petit trait d'humour ne suffit pas à calmer l'esprit toujours curieux de son compagnon, il l'entend bientôt dire :

    « Nan, tu parles comme un mec d' âge mûr... tu as quelque chose de spécial, tu es mystérieux ! »


    -A force de trainer dans les bibliothèques, on finit par parler comme si on avait vécu ces choses. J'ai toujours eu une vraie passion pour les vieux livres d'histoire et les antiquités, tu sais. Je dois avoir lu tellement de livre sur la France, j'aime beaucoup ce pays, comme toute l'Europe. Je connais trop bien la Finlande.

    La, le jeune homme ne pourrait pas alle
    r contre cet argument convaincant. Lui meme l'avait croisé à chaque fois qu'il se rendait à la bibliothèque. Parler de la France réveilla de très vieux souvenirs. C'était le deuxième pays dans lequel il s'était installé après etre parti de Helsinki puis de Berlin, qui n'avait pas ce nom ce nom là à l'époque, mais bon on s'en fiche. Il avait été pris à cour par Madame, à l'époque du règne de Louis XIV, et y avait coulé des années très agréables, jusqu'à ce qu'il soit obligé de partir.

    « Les vampires... Nan, je déconne ! Je te l'ai déjà dit, la taxidermie, ne me dit pas que tu l'as oublié ! Jenz parle pas dans le vide quand même.»

    -C'est vrai, la taxidermie. Permets moi de te retourner ton compliment....Tu n'es franchement pas comme les autres....Je me demande ce que tu trouves de si fascinant la dedans, ca m'intéresse beaucoup.


    Il le pousse gentiment à lui en dire plus sur cette passion un peu étrange. Puis quelque chose d'autre l'interpelle, et comme il sait parfaitement que ses questions poussent le jeune homme à lui poser des questions à son tour, il ne se gene pas.

    -C'est pareil, ce n'est pas n'importe quel jeune adulte qui gaspillerait son temps à parler avec un « petit vieux », serais tu un peu solitaire ?





Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Lun 5 Mar - 13:07


La vérité ? Quand peut-on vraiment dire que c'est vrai ou bien faux ?... Kazuhiro commence à détester ces deux mots ! Vrai, faux, ça lui fait perdre la tête, ça l'agace totalement. Pourquoi tout le monde cherche à avoir tort ou raison ? Quelle fatigue... Il soupire un peu et reporte son attention sur Vivian. Il ne répondra rien à ça pourtant, mettre en doute la parole de son interlocuteur est assez difficile, il en a eu la preuve avec Hana un peu plus tôt mais bon, fini de penser à tout ça ! Même si c'est plus fort que lui au final, c'est difficile tout de même...

-Petit insolent ! Éclata de rire le plus vieux. Puis il fit mine de vérifier que ses cheveux n'étaient pas en train de virer au blanc. Je n'ai pas cinquante ans~ Et puis je n'ai pas de cheveux blancs, mais tu en auras bien avant que les miens se remarquent, pourquoi crois-tu que je me teigne en blond ?

Ca le fait légèrement rire quand il regarde tout de même s'il a des cheveux blancs alors Kazu s'approche et vient lui tirer une mèche de cheveux où il y a véritablement un cheveu blanc !

« Tu vois je te l'avais bien dit, tu vieillis ! Une teinture blonde ? Tu sais que tu serais plus mignon avec des cheveux bruns/noir... »

Il dit ça, mais il ne dit rien, c'est tout simplement son avis. Il n'aime pas ses mecs qui se teignent et qui par la même occasion de défigure. Il trouve ça idiot ! Pourquoi vouloir se changer ? Pour lui, on est né ainsi alors on doit le rester ! Bien, il faut avouer qu'il s'est fait un piercing, mais ce n'est pas changé d'apparence, ce n'est pas comme s'il se faisait des uv ou s'était lui aussi teint les cheveux !
Bref ! Il écoute Vivian enchaîner

-A force de trainer dans les bibliothèques, on finit par parler comme si on avait vécu ces choses. J'ai toujours eu une vraie passion pour les vieux livres d'histoire et les antiquités, tu sais. Je dois avoir lu tellement de livres sur la France, j'aime beaucoup ce pays, comme toute l'Europe. Je connais trop bien la Finlande.

Il plisse un peu les yeux à ça, parce qu'il ne trouve rien à y redire. Il sait qu'il ne ment pas, il l'a vu tellement de fois avec de nombreux ouvrages anciens. Il soupire en gonflant légèrement les joues, déçu de ne rien pouvoir répliquer !

« Hum, on va dire ça... La Finlande ? Tu aimes ce pays ? Je crois bien qu'il fait froid là-bas nan ?... »

Bon, et bien il fait un effort, il essaie de s'intéresser un peu plus à Vivian, ça ne peut pas lui faire de mal après tout, et puis bon, ça changera un peu la conversation vu qu'il lui a rabattu méchamment le caquet !

« La France ? J'ai entendu le plus grand bien de ce pays, j'aimerais bien m'y rendre un jour... »

Il n'est jamais sorti de son Japon natal et puis les voyages coûtent une vraie petite fortune ! Le jour où il aura les moyens de se payer un billet d'avion aller-retour n'est pas encore arrivé ! Il espère cependant qu'il arrivera.
Vraisemblablement la conversation tourne totalement..

-C'est vrai, la taxidermie. Permets moi de te retourner ton compliment....Tu n'es franchement pas comme les autres....Je me demande ce que tu trouves de si fascinant la dedans, ça m'intéresse beaucoup.

Léger sourire, il aime qu'on lui dise qu'il est différent, c'est bien ce qu'il souhaite, être différent, unique, et il compte bien évidemment le rester voyons ! Mais je pense que tout le monde, du moins la majorité aimerait être unique, nan ?...

« La mort me fascine... c'est glauque nan ? Mais en ayant un animal mort entre tes mains, que tu ne sens plus son coeur battre, son sang bouillir dans ses veines c'est assez étranges et intriguant cette sensation, et j'aime ça... Mais ce n'est pas pour la mort que je fais ça ! Mais pour l'immortalité ! Grace à moi ils revivent, d'une certaine manière, mais ils ne seront plus altérés par le temps ! Ils vivront à tout jamais grâce à moi ! »

Il le repousse quand il vient le bousculer comme ça, mais comment peux-tu oser faire ça ? Il s'amuse, évidemment, mais là, avec la fatigue, il titube un peu et risque de tomber. Heureusement pour Vivian, il se rattrape avant que ses pieds ne lâchent. Il baille un long moment avant de s'arrêter et regarder autour de lui. Tiens, là-bas ils peuvent s'asseoir et il ne lui demande pas son avis à Vivian, il s'y rend et s'y assoit.

-C'est pareil, ce n'est pas n'importe quel jeune adulte qui gaspillerait son temps à parler avec un « petit vieux », serais tu un peu solitaire ?

Il tourne son regard sur lui lorsqu'il lui dit cela et lui sourit de toutes ses dents, la réplique est trop facile

« Parce que tu ne l'es pas toi peut-être ? Je ne t'ai jamais vu avec quelqu'un ! »

C'est bien vrai, à chaque fois qu'il le voit à la bibliothèque il est seul, là ce soir, il le rencontre seul ! C'est peut-être une simple coïncidence, mais la réplique était bien trop facile qu'il n'a pas pu se retenir. Si bien que du coup, il ne répond pas à sa question.



Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Mer 7 Mar - 20:28


    C'était bien pensé. Il n'y avait pas réellement de vérité ou de mensonge dans notre monde. C'était bien plus abstrait que cela. Comme il n'y avait pas que du blanc et du noir mais que du gris. Ce n'est pas rare de voir quelqu'un faire de mauvaises choses pour de bonnes raisons, parce qu'il ne peut pas faire autrement. Alors, ces mauvaises choses sont elles aussi mauvaises finalement ? Pour débattre sur le sujet, 1000 ans de vie ne suffiraient pas, alors à 700 ans, il n'aurait pas osé le faire.

    « Tu vois je te l'avais bien dit, tu vieillis ! Une teinture blonde ? Tu sais que tu serais plus mignon avec des cheveux bruns/noir... »


    Les yeux du finlandais se mirent à pétiller à son compliment, comme si il avait lu dans ses pensées. Cela faisait des années que le jeune homme se contentait du blond, et il voulait un changement digne du changement de vie qu'il avait entrepris en venant vivre ici.
    Il passa légèrement la main dans ses cheveux et sourit doucement.

    -J'avais justement l'intention de changer, les cheveux blonds, ca attire trop l'attention. Tu imagines ? Parfois des touristes occidentaux viennent me parler comme si j'allais leur parler couramment leur langue...


    Il eut un petit rire, mais au fond il savait mieux que quiconque qu'il était capable de parler la plupart de ces langues. Il avait eut largement le temps de toutes les apprendre, en 600 ans. En plus, apprendre la langue d'un pays voulait dire essayer de comprendre les us et coutumes de cette nation, et s'en était que plus excitant.
    Le vampire était un grand curieux, et le temps illimité pour satisfaire sa curiosité était l'une des seules choses dans son vampire qu'il appréciait particulièrement.

    Quand il voit qu'il a sifflé le jeune homme avec sa réponse, le jeune homme ne peut s'empecher de rire. Il est mignon quand il est frustré le petit.

    « Hum, on va dire ça... La Finlande ? Tu aimes ce pays ? Je crois bien qu'il fait froid là-bas nan ?... »


    Vivian semble étonné. Avec un nom pareil, le japonais ne s'était t'il jamais demandé si il était métissé ? Mais après tout. Ca ne pouvait pas forcément se deviner. Des métissés n'avaient jamais encore quitté l'archipel. C'était tout à fait possible.
    Bref, le jeune homme s'empresse de répondre avec la plus grande sincérité du monde.

    -Je suis né la bas, mon père était finlandais... Il sourit doucement. C'est vrai, mais il neige, c'est merveilleux quand t'es plus petit.


    Soudainement nostalgique, le jeune homme se perd dans ses souvenirs flous. Tout ce qu'il lui en restait se résumait en général à des images marquantes, des sensations. La neige dans ses cheveux, l'odeur acre des bougies dans les salles de bal....

    « La France ? J'ai entendu le plus grand bien de ce pays, j'aimerais bien m'y rendre un jour... »


    -Tu verrais, c'est fascinant là bas. Les monuments sont très certainement les choses les plus magnifiques au monde. Il y énormément de châteaux et....Désolé je me laisse emporter. Il rit doucement. Si tu as l'occasion d'y aller un jour, fonce.


    A l'époque ou il avait commencé son long périple, les voyages étaient beaucoup moins rapides et faciles que maintenant, mais ils n'étaient pas couteux. En général, un cheval suffisait à se déplacer, et il n'avait qu'a se nourrir de brigands qui essayaient de le voler pour survivre. Il se souvint de la liberté de ce temps. Encore une fois, il se sentit terriblement nostalgique.

    « La mort me fascine... c'est glauque nan ? Mais en ayant un animal mort entre tes mains, que tu ne sens plus son coeur battre, son sang bouillir dans ses veines c'est assez étranges et intriguant cette sensation, et j'aime ça... Mais ce n'est pas pour la mort que je fais ça ! Mais pour l'immortalité ! Grace à moi ils revivent, d'une certaine manière, mais ils ne seront plus altérés par le temps ! Ils vivront à tout jamais grâce à moi ! »


    Vivian ne laisse que transparaître un peu de perplexité, mais cette fascination ne l'étonne pas, avec celle qu’exerçaient sur lui les vampires, elle lui fait un peu peur aussi. Ce n'était pas commun, mais c'était aussi dangereux pour quelqu'un d'aussi jeune.
    L'air préoccupé, il se tourne vers son compagnon.

    -C'est plutot une belle motivation. C'est pour ca que tu aimes les vampires et tout ce qu'il représentant ? Mais toi, est ce que tu aimerais revivre et ne plus avoir à souffrir du temps ?

    Il était très curieux de cela. De son avis sur la question. Pourrait il imaginer ce que ca faisait d'etre transformé ?
    Il fixe ses yeux sur la baie et sourit légèrement à la réponse du jeune homme.

    « Parce que tu ne l'es pas toi peut-être ? Je ne t'ai jamais vu avec quelqu'un ! »

    Le blondinet éclate de rire devant sa répartie. Magnifique, il avait vraiment trouvé à qui parler.

    -Tu n'as pas tout faux ! Mais c'est parce que j'aime trier ma compagnie.


    Il se tourne vers lui et l'observe intensément, comme si il était entrain d'essayer de déchiffrer une série de hiéroglyphes.

    -C'est ce que tu fais toi aussi ? Tu cherches des amis qui peuvent te comprendre, et comme tu n'es pas comme les autres, il te faut des amis pas comme les autres.


    Il sourit tranquillement et retourne à la contemplation de l'endroit ou ils s'étaient installés et continue à détailler le paysage, magnifiquement choisi, il devait bien l'avouer.
    Il passe ses mains derrière son cou et s'appuie légèrement dessus en savourant le vent qui fouettait son visage.

    -Tu as pensé à ce que ca ferait ? Si toutes les réponses à tes questions sur les vampires t'étaient données, qu'est ce que tu ferais ?


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Mer 14 Mar - 13:30


Il lève les yeux vers le ciel, l'heure passe si vite que doucement les étoiles luisent beaucoup moins dans le ciel noir qui lentement s’éclairci. Il penche un peu la tête vers Vivian pour le regarder.

« Et bien tu devrais être flatté que les étrangers t'approchent, c'est qu'ils te trouvent attirant ! Même si c'est par curiosité... »

Lui ne s'est jamais fait accosté, ni par un étranger ni par un japonais et ce n'est pas pour lui déplaire en réalité. De cette manière, il est tranquille, on ne lui pose pas de question, on ne cherche pas à le connaitre, et ce n'est pas plus mal. Non, il n'est pas associable, il choisit juste les personne qui l'entoure... c'est normal nan ? Nan ?... Chacun à sa manière de faire. Quand on regarde Vivian, c'est un coup de chance qu'ils se soient rencontrés à la bibliothèque sinon il ne l'aurait jamais regardé dans la rue et ils ne se seraient jamais connus. Ce n'est pas à en douter !


-Je suis né là bas, mon père était finlandais... Il sourit doucement. C'est vrai, mais il neige, c'est merveilleux quand t'es plus petit.

Non, c'est vrai, il ne s'est jamais demandé si sa blondeur pouvait être naturelle et s'il n'était pas métisse. Il ne se casse pas la tête, Kazuhiro va au plus simple, c'est ce qu'il y a de mieux. Même son prénom, Vivian... ça ne l'a pas percuté, il y a tellement de parents qui donnent des noms étrange à leur enfant que tout est possible !

« Oh, tu es métisse alors... »

Belle réflexion, bravo Kazu, tu impressionnes tout le monde avec ça ! Il ne faut pas se moquer voyons...Il devient rêveur lorsqu'il lui parle de la France. Il a lu quelques livres sur ce pays, il a vu de nombreuses photos qui lui ont tellement données envies qu'il se fait un petit film dans sa tête. Ah, un jour effectivement il espère pouvoir foncer vers ce pays, lorsque ses économies lui permettront ce voyage, et peut-être qu'il ne sera pas seul... Il ne sera pas seul puisqu'il sera avec Haru, mais il espère que quelqu'un d'autre sera à ses côtés... Parfois la solitude le pèse un peu, mais il n'est pas doué en relation, alors ça ne l'aide pas et finalement il reste comme il est, avec un désir qui ne peut pas être réalisé... Bref, qui vivra verra !

Pourquoi sa passion devrait-elle si étrange aux yeux des autres ? Il n'arrivera jamais à comprendre tout ça...


-C'est plutôt une belle motivation. C'est pour ça que tu aimes les vampires et tout ce qu'il représentant ? Mais toi, est-ce que tu aimerais revivre et ne plus avoir à souffrir du temps ?

Il est surpris, il ne s'attendait pas à une telle question de sa part. Il le dévisage un instant sans lui donner de réponse, il cherche à voir dans son regard s'il est sérieux ou bien s'il déconne, on ne sait jamais avec lui, Vivian a son caractère spécial après tout. Finalement il soupire et décide de lui répondre.

« Ça n'a rien à voir avec la Taxidermie, ce n'est pas la source... Est-ce qu'il forcement une raison à tes yeux pour s'intéresser aux vampires ? Je ne sais pas... je n'ai jamais été confronté à ce choix, à choisir entre vivre et mourir... Je ne peux pas te répondre »

C'est une question sans réponse, qui pourrait répondre à ça ? C'est totalement impossible ! Si un jour ce choix venait à lui être proposé, seulement là il aurait sa réponse, seulement là il pourrait répondre si oui ou non il préfère revivre et ne plus souffrir des dégâts que le temps peut avoir sur le corps humain ! Peut-être, mais à cet instant, la réponse est inexistante ! La transformation, il ne sait pas ce que ça fait, surement une douleur insoutenable, une impression de mourir une deuxième fois ? IL ne sait pas et ne cherche pas à savoir ! Il ne cherche pas à connaitre un vampire pour lui demander de le transformer ! Nan, ce n'est pas ça, c'est loin d'être ça ! Pourquoi est-ce que Vivian insiste tellement sur ce qu'il pense des vampires ? Pourquoi ? Il est étrange. Il sait qu'il s'y intéresse, ça devrait lui suffire nan ? Mais il semble que non... que cherches-tu Vivian ?...Allez, dis le moi...

Oh ! Bingo ! Il n'est pas le seul à trier sa compagnie, quelle coïncidence ! Car n'est vraiment pas fait exprès. Il se sent moins seul sur le coup.Il soutient son regard quand il le regarde comme ça, mais c'est un peu déstabilisant...

« Arrête de me dévisager... »

C'est ce qu'il hait le plus au monde ! Un regard aussi perçant sur lui, qui essai de lire en lui, c'est ce qui lui fait peur, alors arrête Vivian, tu n'as pas le droit de lire en lui, tout ça est privé... Laisse-le !


-C'est ce que tu fais-toi aussi ? Tu cherches des amis qui peuvent te comprendre, et comme tu n'es pas comme les autres, il te faut des amis pas comme les autres.

« Arrête d'essayer de comprendre ce que je pense, je déteste ça...Comme les autres, pas comme les autres, je déteste qu'on me qualifie de différent ! Je ne suis pas différent ! »

Nan, il préfère le terme unique... Il soupire et se calme un peu, il s'est excité pour rien là... Il baille une seconde fois, il va falloir qu'il pense à aller reposer son corps et son esprit. Il ne s'écouterait pas, il resterait debout la journée suivante encore...


-Tu as pensé à ce que ça ferait ? Si toutes les réponses à tes questions sur les vampires t'étaient données, qu'est-ce que tu ferais ?

Et voilà qu'il le relance sur les vampires !

« C'est une obsession pour toi les vampires aussi j'ai l'impression ! Toujours à me poser des questions... Mais pour te répondre. Je ne sais pas, je chercherais peut-être à en savoir plus, je ne peux pas te répondre, tu es marrant toi... »

C'est vrai, il ne peut pas se demander une telle chose sans savoir réellement ! En tout cas, le ciel s'éclaircit de plus en plus.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Sam 17 Mar - 23:29


    Vivian, bizarrement, malgré sa condition de vampire, s'attirait très facilement l'affection des humains. Peut etre parce qu'il était d'abord minuscule, et puis doux comme un agneau en temps normal. Bref, il attirait tout le temps les gens vers lui et ceux la semblaient savoir qu'ils se feraient toujours bien recevoir, à part si ceux ci étaient des chasseurs ou d'autres vampires, la en général c'était beaucoup moins évident.

    « Et bien tu devrais être flatté que les étrangers t'approchent, c'est qu'ils te trouvent attirant ! Même si c'est par curiosité... »


    -J'imagine c'est vrai...


    Il lui sourit d'un vaguement malicieux. C'est sur que ca aidait aussi pour se nourrir quand il ne pouvait attendre de croiser un criminel ou un tueur en série, ses proies préférées.
    Quand le jeune homme lui annonce qu'il est métisse, le plus jeune à l'air très étonné. Bon c'est vrai que quand on le voit pour la première fois, il n'a rien d'un finlandais, ses cheveux étaient bruns au naturel, ses yeux tout au sombres que ceux de sa mère....Seul son teint pale pouvait donner quelques doutes. En plus à force, il avait totalement perdus son accent suédois.

    Bref, seulement, il aurait cru que son prénom l'interpellerait plus que ca. Tant pis. Ce n'était pas franchement important pas vrai ? Au lieu de cela, il se mit à lui parler de la France telle qu'il l'avait connu avec une pointe de mensonge pour adapter cela avec l'époque actuelle. Quand il vivait la bas on se déplaçait en carrosse, ou à pieds, et les rues n'étaient pas réellement agencées de la même facon que la dernière fois ou il y était retourné, dans les années 50, pour un petit voyage.

    Finalement, ils mirent a parler de la passion du jeune homme pour la taxidermie. Qui aurait fait tiquer n'importe qui, il fallait l'avouer, même si pour le garçon en face de lui c'était aussi normal que de faire de la musique, ou du foot, ou même de la danse.
    Après la grande différence dont le jeune homme voulait parler ce n'était pas que ce n'était pas très répandu comme passe temps, mais qu'il avait une vraie motivation derrière. On voyait qu'il était animé par ca.


    « Ça n'a rien à voir avec la Taxidermie, ce n'est pas la source... Est-ce qu'il forcement une raison à tes yeux pour s'intéresser aux vampires ? Je ne sais pas... je n'ai jamais été confronté à ce choix, à choisir entre vivre et mourir... Je ne peux pas te répondre »


    -Bah...une raison...Apparemment non. Je dois être trop terre à terre, apparemment. Il faudra que tu me montres l'une de tes œuvres un de ces jours.


    Il n'avait encore jamais observé de près ces empaillés, et cela l'intéressait de découvrir l'univers de son jeune ami, assez bizarrement.
    Vivian se rend compte que son insistance le faisait douter et que ses questions étaient étranges, si quelqu'un les lui avaient posées quand il était encore vivant il aurait très certainement était aussi surpris que l'humain en face de lui.
    Demander à quelqu'un de choisir entre revivre et mourir....C'était bizarre parce qu'on ne pouvait que faire notre choix quand on est agonisant.
    Ou alors, on ne le faisait pas, comme quand quelqu'un nous ressuscitait alors qu'on ne cherchait qu'a trouver la paix.

    Il ne peut s'empecher de rire joyeusement quand le jeune homme se met à lui montrer qu'il était déstabilisé par sa facon de l'observer.
    Il comprenait. Il avait l'habitude de scruter les gens, comme si il pourrait voir les réponses à ses questions directement sur son visage et pourrait ainsi éviter les mensonges.
    Il détourne légèrement les yeux avec l'air d'un gamin pris en faute mais content de sa betise. Il aimait déchiffrer ce jeune homme, un peu comme un Rubik's Cube. Comme si alors qu'il arrivait un peu à comprendre, un nouveau problème se posait et l'obligeait à tout reprendre de zéro.

    « Arrête d'essayer de comprendre ce que je pense, je déteste ça...Comme les autres, pas comme les autres, je déteste qu'on me qualifie de différent ! Je ne suis pas différent ! »


    -Tu es unique, répète t'il doucement. Si unique que je ne peux m'empecher d'essayer de comprendre comment tu marches. Désolé, c'est plus fort que moi.


    Il sourit d'un air sincèrement fautif. Et fixa l'horizon, effectivement, il serait bientôt l'heure qu'ils repartent. Lui n'allait pas s'amuser à trainer dehors bien longtemps encore, meme si l'aube était encore loin.

    « C'est une obsession pour toi les vampires aussi j'ai l'impression ! Toujours à me poser des questions... Mais pour te répondre. Je ne sais pas, je chercherais peut-être à en savoir plus, je ne peux pas te répondre, tu es marrant toi... »


    Vivian éclate de rire. Une obsession. Il préférerait, mais ce monde avait perdu toute magie pour lui depuis qu'il y était entré. Maintenant c'était la facon de penser des humains qui l'amusait. Il avait l'impression de son grand age le mettait en décalé par apport à eux.

    -Désolé, j'arretes avec mes questions idiotes. Tiens, on dirait que tu ne croiseras pas un vampire cette nuit.


    L'heure était passée, aucun vampire n'aurait commencé sa journée à cette heure ci. Pour eux, c'était plutôt la soirée des humains ici. Dans pas longtemps, plus aucune créature de la nuit de se baladerait à l'extérieur. Personne ne prendrait ce genre de risques.
    Il remarque la fatigue qui commence à se faire lourde dans les prunelles de son interlocuteur, et il s'étire, prétendant etre épuisé, lui aussi.

    -Je te raccompagnes chez toi ?


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Dim 18 Mar - 15:25


Il N'y a pas grand-chose qui interpelle Kazuhiro, où il faut que ce soit absolument énorme pour que ça sonne étrangement à ses oreilles et qu'il s'en rend compte. Vivian, ce n'est pas si énorme que ça, c'est juste un petit détail, il n'y a pas de quoi en faire un fromage et puis effectivement, ça n'a aucune importance, c'est un simple détail qu'il n'était même pas obligé de savoir ! Mais il n'en reste pas moins qu'il pense réellement qu'il sera bien plus mignon en brun ! Kazuhiro n'aime pas particulièrement les blonds... Mais peu importe, Vivian n'est pas son genre !

-Bah... une raison...Apparemment non. Je dois être trop terre à terre, apparemment. Il faudra que tu me montres l'une de tes oeuvres un de ces jours.

Il se frotte un peu les yeux quand il dit ça, ils commencent à rougir à cause de la fatigue, ça le trahis totalement et il déteste ça ! Il hausse les épaules sans lui répondre encore, il réfléchit un instant, il n'aime pas vraiment montrer ses oeuvres si on ne lui en achète pas ! Quoi ? Il ne pense qu'à l'argent ? Nan, c'est faux... Il a juste besoin d'argent, comme tout le monde !et c'est pour ça qu'il a créé cette boutique tout de même, pour vendre et récolter les louanges sur ses créations.

« Hum ? Pourquoi ? Tu comptes m'en acheter une ? Dans ce cas d'accord ! »

Même s'il n'en achète pas, il lui montra évidemment, il n'est pas si idiot que ça ! Et puis s'il vient lui rendre visite un jour à sa boutique, évidemment qu'il pourra en voir, c'est à Vivian de se décider à bouger, tout simplement, il ne peut rien faire Kazu excepté attendre qu'il se décide. A moins que Vivian ai trop peur de venir le voir... il a peut-être peur de se faire découper et empailler, mais ce serait quand même totalement idiot !

N'est-ce pas normal ? On ne peut pas donner une réponse à de telles questions, ou alors il faut déjà être prêt à mourir pour pouvoir dire sa réponse. Il existe surement des personnes qui savent ce qu'elles veulent, vivre ou mourir. Dans son cas à lui, il ne veut pas encore mourir, ce n'est pas dans ses projets ! Il compte bien vivre encore de nombreuses choses et vraiment importantes pour sa vie ! Il ne se laissera pas tué ou mourir si facilement tout de même !

-Tu es unique, répète t'il doucement. Si unique que je ne peux m'empêcher d'essayer de comprendre comment tu marches. Désolé, c'est plus fort que moi.

Il bug totalement quand il lui dit ça, comme s'il venait de lire en lui comme un livre ouvert !Il est un peu déstabilisé du coup, mais il se radoucit, vraiment, Vivian a trouvé le mot exact !Il sourit un peu en le regardant.

« Tu n'arriveras jamais à comprendre, je suis bien trop mystérieux voyons ! Comme les vampires, je suis mystérieux ! »

Ça devrait bien faire sourire Vivian ça tout de même ! Mais ce n'est pas ce soir qu'il apprendra qu'il est vampire, et ce n'est pas plus mal sinon les choses tourneraient mal entre eux deux à cet instant de la nuit et à cause de la fatigue qui pèse sur lui. Il peut-être de très mauvaise humeur lorsqu'il est fatigué et surtout contrarié ! Alors tout cela tombe absolument bien...

Le ciel s'éclaircit simplement, il y a bien deux ou trois heures avant que le soleil ne perce le ciel, mais Kazuhiro ne tient plus, son corps le trahis, s'il continue il n'arrivera pas à rentrer chez lui.

-Désolé, j'arrête avec mes questions idiotes. Tiens, on dirait que tu ne croiseras pas un vampire cette nuit.

« Elles ne sont pas idiotes, tu radotes c'est tout ! Comme un petit vieux ! »

Il se lève et va le bousculer en lui tirant la langue, mais avec la fatigue, il risque de tomber, ses malins, heureusement que Vivian est là pour qu'il puisse s'appuyer sur lui ! Merci monsieur le vampire caché ! Il le regarde un instant quand il propose de le raccompagner, et il ne dit rien, il commence simplement à marcher avant de prendre la parole pour enfin lui répondre.

« Comme tu veux, mais ce n'est pas tout près tu sais, si tu as encore la force de marcher, pourquoi pas, mais n'espère pas finir dans mon lit ! »

Il dit ça en riant bien sûr ! Car jamais une telle chose n'arrivera voyons ! Il ne manquerait plus que ça ! Il est encore tout innocent voyons ! On ne peut pas prendre son innocence si facilement, il ne se laisserait de toute façon pas faire ! Alors Vivian l'accompagne s'il le souhaite, il ne l'empêchera pas.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Sam 24 Mar - 14:03


    Vivian remarqua la fatigue de son compagnon et lui meme faisait mine de commencer a se sentir un peu moins plein d'énergie. Certes, les humains peuvent être très noctambule, mais autant prévenir plutôt que guérir. Quelqu'un qui rete éveillé toute la nuit se devra de ressentir au moins une légère fituqe au bout.
    Vivian avait demandé au jeune homme de lui montrer une de ses œuvres un jour prochain. Payer pour cela n'était pas un soucis si ça lui plaisait. Il fallait encore qu'il se rende un peu compte de ce que cela ferait dans son appartement. Il ne voulait pas que ça rende glauque. La taxidermie pouvait être très belle sauf que ça ne passerait bien sur pas partout.

    « Hum ? Pourquoi ? Tu comptes m'en acheter une ? Dans ce cas d'accord ! »

    Vivian réfléchit quelques secondes et sourit doucement. Pour quelqu'un d'aussi passionné que lui, on pouvait être certain que le travail serait de qualité. Alors pourquoi pas hein ? Il acquiesça légèrement a sa question.

    -D'accord, j'en prendrais une. Dis moi juste quand est ce que je pourrais passer.

    Le jeune homme se rend compte de la bêtise de ses dires, et surtout du fait que ça le rendait d'autant plus soupçonneux. Peu importe si l'un des deux était passionné par les vampires et la taxidermie, dans une conversation normale on n'évoque pas des sujets comme la mort et ce qu'il se trouve après celle ci.
    Si il avait été encore capable de le faire, il aurait bien rougi mais finalement ne trouva qu'à s'excuser pour son indiscrétion.
    Le jeune homme eut un petit rire en voyant son regard étonné a ses moments. Se pourrait il qu'il ait tombé juste ?

    « Tu n'arriveras jamais à comprendre, je suis bien trop mystérieux voyons ! Comme les vampires, je suis mystérieux ! »

    Vivian éclata de rire et acquiesça, d'accord avec ce qu'il était entrain de dire. De toute évidence il n'arriverait pas a le comprendre avant un très long moment, et ça n'arriverait surement jamais. Mais c'était ça qui l'intéressait le plus la dedans, le fait de ne pas pouvoir prévoir chacune de ses réponses et trouver quelqu'un avec qui avoir une conversation intéressante. Il n'y avait qu'a voir ce soir, la nuit était passée si rapidement au fils de leurs conversations que s'en était pratiquement affolant. Il lui fit une toute petite bourrade.

    Le temps avançait tranquillement. Viendrait le moment ou il ne pourrait plus rester ici, et qu'il devrait se dépêcher d'aller se mettre a l'abri chez lui. De toute façon, Kazu tenait a peine droit. Pendant quelques secondes, il eut un petit pincement au coeur en l'observant tant il ressemblait a un enfant sans défense. C'est fou ce que les humains, malgré toute la force morale du monde, peuvent être fragiles.

    « Elles ne sont pas idiotes, tu radotes c'est tout ! Comme un petit vieux ! »

    -C'est ça, moque toi, toi qui es entrain de lutter contre le sommeil.

    Le plus jeune grogna doucement, de toute évidence démasqué. Le vampire n'insista pas mais lui proposa de le ramener chez lui. Apparemment, cela était égal au petit humain, mais ça tenait bien a coeur au vampire. Il ne serait pas en retard chez lui. Une fois l'humain déposé, il n'aurait besoin que d'une dizaines de minutes pour rentrer chez lui.

    -Allez viens, je vais te déposer.

    Le chemin ne fut pas très long. Il durent simplement traverser les rues sombres en sens inverse et s'arrêtèrent devant l'immeuble du plus jeune. Vivian se figea sur le palier de sa porte et sourit levant la main pour tapoter la joue du jeune homme, riant quand il se mit a râler.

    -C'était sympa, il faudra qu'on recommence hein. De toute façon je passerais a ta boutique pour voir tes oeuvres.

    Il recula et commençait a remonter dans la rue. Quand il pivota a nouveau, sourit au jeune homme et lui fit un signe de la main avant de disparaitre dans la nuit.






Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   Sam 21 Avr - 17:00


Spoiler:
 

La fatigue, rien de plus normale. La nuit dernière il n'a pas dormi plus de quatre heures, il a passé sa journée à travailler, courir à droite et à gauche, plus les évènements de ce soir avec Hana et maintenant sa soirée, fin de nuit et début de matinée avec Vivian, il n'en peut tout bonnement plus ! Son corps est en train de tirer sur la sonnette d'alarme. Une fois qu'il sera de retour dans son petit studio, il prendra à peine le temps de se déshabiller avant de s'écrouler sur son lit et s'endormir comme un bébé qu'on aurait épuisé.

Il est surpris lorsque Vivian accepte de lui acheter une de ses créations. Il s'arrête et le regarde un instant, des pieds à la tête avant de se mettre à parler.

« Tu es sérieux ? J'espère pour toi sinon je te force à l'acheter, je te préviens ! »

Maintenant qu'il vient de l'annoncer, il sait même laquelle il va lui vendre, mais il ne lui dira pas, il le découvrira par lui-même lorsqu'il viendra le voir à sa prochaine visite.

«Viens quand tu veux »

La boutique est rarement fermée après tout. Mais bref.

Il ne lui dit pas, il ne le dira jamais à personne, mais rire lui fait tellement de bien, c'est comme s'il reprenait de grandes inspirations, comme si ses poumons explosaient en lui, comme une libération, il se rattrape après toutes ses années...Il marche tranquillement, prenant le chemin vers son petit chez lui.

-C'est ça, moque toi, toi qui es en train de lutter contre le sommeil.

Il se retourne, le regarde et sourit

« Pas toi visiblement, tu passes tes journées à dormir où quoi ? »

S'étire un peu en manquant de perdre l'équilibre, ce qui le fait rire lui-même. Oui, la fatigue peut-être euphorique chez certaines personnes et elle l'est un peu pour Kazu, comme si le jeune homme devenait fou ou encore perdait la tête, mais tout ça, ce seront des choses qui n'arriveront jamais ! Ou alors le choc devra être très violent...

-Allez viens, je vais te déposer.

« Tu n'es pas obligé, je ne suis plus un petit garçon, je peux me débrouiller seul ! »

Mais c'est vrai que si Vivian avec lui, ce sera peut-être plus... simple. Nan pas qu'il risque de se perdre, mais d'ici là qu'il arrive à marcher droit, qu'il ne bouscule personne et qu'aucune altercation n'arrive et se déclenche, il vaut mieux que Vivian soit là pour garder un oeil sur lui. Hum, il n'aime pas ça, dépendre de quelqu'un, il veut garder son indépendance ! Mais lorsqu'il vient avec lui, il ne le repousse pas, après tout Vivian est Vivian, il ne va pas lui dire de dégager et lui foutre la paix, ça n'aurait aucun sens après tout ça.Ils marchent donc tous les deux dans les petites ruelles, croisant quelques groupes de jeunes gens à cette heure-ci, peut-être y a-t-il des vampires parmi eux ! Il est trop tard pour se retourner et leur poser la question. Les lieux deviennent familier, et ils arrivent enfin tous les deux devant la boutique et non pas devant un immeuble... Il cherche ses clés dans sa poche avant de regarder son accompagnateur.

« Maintenant tu sais où je vis, mais ne t'avise pas de venir me harceler ! »

Clin d'oeil, il rigole bien évidemment. Il râle quand il lui tapote la joue.

« Garde tes mains rangées pervers !! »

Il ne faut plus rien lui demander à cette heure, il déraille notre petit taxidermiste. Mais il n'en reste pas moins que finalement, la soirée n'a pas été un total désastre étant donné comme elle était parti... Il lui fait un vague signe de la main avant d'entrer chez lui et s'écrouler sur son lit... Définitivement, il va vraiment très bien dormir cette nuit..

[The End...]


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

☩ ☩

MessageSujet: Re: ¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]   




Revenir en haut Aller en bas
 

¤Rencontre nocturne¤ [Feat.Vivan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Baie de Tôkyô :: Les Rives-