C'est la fin de Requiem. Merci de prendre en compte le sujet dans les news.

 

 Zhong Tian Shi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Zhong Tian Shi   Dim 5 Aoû - 18:11




Zhong Tian Shi
« Seuls les inconscients maîtrisent leur destin. »


Le commencement...


๑ Âge physique : 25 ans
๑ Âge réel : 460 ans
๑ Date de naissance : 13 juillet 1551
๑ Ville natale : Taipei
๑ Nationalité : Sino - Japonaise
๑ Sexe : F {×} | M {}
๑ Métier : Vendeur dans une boutique Punk
๑ Groupe : Vampires


Qui êtes-vous ?


๑ Caractère : Tout d'abord, Shi est... fou? Non, ça va au delà de ça. En fait, il n'a aucune notion du bien et du mal. Mais le problème est bien plus loin. En réalité, il connait bien ces deux notions. Seulement, qu'appelons nous bien et mal ? Ce sont des notions que l'on obtient durant l'enfance. Notre vision du monde se développe alors qu'on rêve de princesses et de princes charmants. On apprend qu'il y a des gens, les gentils et les méchants, et on idéalise notre premier amour au travers d'une figure maternelle. Pour Tianshi, les choses se sont faites différemment. Depuis tout petit, le bonheur de rêver ne lui a pas été attribué. Dès qu'il est né, il a compris qu'il finirait les choses dans sa tombe. Pour lui, le père Noël a toujours été le chéquier de son père, Action Man un processus d'identification opéré auprès des gosses pour qu'ils voient ce qu'on attend qu'ils deviennent dans la vie active.

Un marginal de plus quoi. Seulement, un enfant n'est pas fait pour grandir dans son cocon rose aromatise à la guimauve. Il a besoin de rêver, de penser que sa mère est un être au dessus de tout, que sa maîtresse est une entité sans tâches ni bavures. Il a besoin d'idéaliser des figures pour prendre des repères. C'est grâce à ça qu'il est capable de dire "c'est bien" ou "c'est mal" plus tard. C'est sans ce genre de choses que les esprits détraqués naissent, et c'est le cas de Shi. Ça ne le dérange pas trop. Lui il s'amuse bien. Vous peut être un peu moins.

Mais nous parlions de lui même dans sa folie, revenons à sa folie. Ce n'est pas qu'il est capable de comprendre quand on lui ment, ni qu'il a la science infuse, et encore moins qu'il est né sans la faculté de rêver. C'est seulement qu'il est né... Lucide. La vie, c'est quoi? C'est un empilement de voiles colorés et miroitants placés devant vos yeux pour qu'elle paraisse belle et attirante. Lui est né sans. Le monde lui apparaît dans toute sa splendeur. Ou son horreur, les deux choses sont pareilles pour lui. C'est juste une question de point de vue. Lui, il la voit comme elle est, ni plus belle ni plus triste. Et il vous voit comme vous êtes. Il vous sait égoïstes, tristes ou anxieux. Il sait que vos actes sont surtout guidés par le profit immédiat, mais il ne vous en tiens pas rigueur, après tout, lui il fait pareil.

Malgré des petites inspirations artistiques, et surtout sadiques, de ci de là, c'est quelqu'un de très sociable. Enfin, je crois... Disons qu'il apprécie le contact des autres. Ou du moins, il apprécie de dépouiller les autres du masque qu'ils tentent de porter. Ne mentez pas, tout le monde met un masque, même lui. Si vous avez les tripes bien accrochées, il peut même devenir votre meilleur ami. Il est très agréable à rire, et n'hésite pas à partir en délire. Seulement, il faut juste que vous réussissiez à la canaliser de sortes à ce que son délire ne prenne pas une tournure sanglante...

Des envies pour plus tard? Nan, pas des masses. Il sait déjà de quoi sera fait demain. Il sait ce qu'il peut faire, et ce qu'il ne peut pas. Mais à la longue, il a compris que les capacités augmentaient quand on les entraînait. Alors il bosse comme si il espérait franchement quelque chose de demain. Après tout, quitte à crever, autant que ça ne soit pas trop bêtement.

Sa philosophie générale quant aux choses et à la vie est très simple et se résume en un mot: l'indifférence. Lorsque quelque chose lui tombe dessus, il le traite souvent par le mépris, hausse les épaules et poursuit sa route comme si de rien n'était. Et ça marche. Jusqu'à un certain point. On peut dire que sa situation n'est pas très reluisante pour le moment, certains auraient déjà craqué et se seraient jetés depuis bien longtemps, mais ce n'est pas son cas, loin de là. Il s'y est habitué, et ça ne le dérange pas.

On pourrait le définir de lunatique. Il fonctionne un peu à l'envie. Soit un sujet l'intéresse, et il s'implique dedans, soit ça le fait remarquablement ch//ZBAAAF// (*voix de la conscience* Parle bien namého ><) et alors, c'est comme de forcer un courant d'air à rester au même endroit. Impossible.

Parlons de ses goûts. On pourrait dire que Tian Shi aime le sang et les carnages. Beaucoup de gens éludent cette question ainsi mais ça serait passer à côté d'une chose essentielle. Très essentielle. Une chose capitale. Non, ce n'est pas qu'il adore le chocolat et les sucreries en général, même si ça vaut la peine d'être dit, mais bien qu'il est fanatique de jeux. Jeu de société ou de hasard, il adore ça, et surtout lorsque c'est la vie qui est en jeu. La tête de liste de son classement? La roulette Russe!! Je vous déconseille tout de même de jouer au poker avec lui. Vous ne pourriez pas bluffer, à moins d'être le roi du mensonge, et il se démerde pour sortir une quinte flush royale à chaque tour. Enfin, j'dis ça je dis rien...

๑ Physique : Elancé, pâle, triste.

• Shi est de taille moyenne. Un mètre soixante quinze. Rien de très petit ni de très grand. Il est fin, élancé, sans être squelettique. Ses jambes sont longues, tout comme ses bras et ses doigts. Il possède un torse légèrement musclé, mais rien de très impressionnant. Shi possède un visage fin. Ce dernier est entouré d'une chevelure qu'il adore. De couleur brune, ses cheveux sont mi-longs. Il possède une frange qui cache une partie de son regard. C'est sans doute l'aspect le plus effrayant de son physique. Ses yeux. Fins et sournois. Comme ceux d'un serpent. Shi a toujours tout fait pour rendre son regard moins inquiétant. Et pourtant, maintenant c'est comme si c'était devenu une mission impossible.

• En général, dans sa vie privée, Shi adore être libre. Rassurez vous, il ne se balade pas nu. Mais presque. Torse-nu. Il adore sentir le vent frais caresser sa peau. Néanmoins, en public, il portera tout de même quelque chose. En général, il opte pour deux tee-shirts sinon il opte pour une chemise ceintrée qui souligne sa carrure. Avec ça, il adore les pantalons légèrement serrés. D'ailleurs, ses préférés restent les pantalons de cuir et en général, il rajoute une ceinture et quelques chainettes. Frimeur? Juste un peu. Mais en bas, alors? Et bien il opte pour des dr Martens au dessus du pantalon.


๑ Signe Distinctif : Que dire ? C’est un expert dans l’art du violon et il a une chance anormale. Il est taré, sadique, totalement déluré et souvent mal. Il a un mal de crâne qui lui revient souvent et qui a le don de le clouer au lit pendant plusieurs jours voire semaines parfois. Il aime la musique Punk en général et aime parfois se fringuer dans le même style tout en gardant un côté très coloré qui lui plaît énormément. Il a un tatouage à la hanche en forme de note de musique et un en forme de marque de morsure sur la gauche de sa nuque. Il aime la bouffe chinoise ainsi que celle japonaise même si celle de son pays natal reste encore celle qu’il préfère.


D'où venez-vous ?


๑ Les vampires ? : Etant lui-même un vampire, évidemment qu'il sait qu'ils existent. Cependant, il n'a pas souvent de bons rapports avec ses semblables. Il préfère rester seul que côtoyer une bande des siens. Il les considère de la même manière que les humains. Les seuls vampires qu'il pourrait éventuellement respecter au moins plus que sa vie sont ceux qui appartiennent aux différents conseils... Et encore.


๑ Histoire :

1551.

Ah ca y est un rentre dans le vif du sujet!! Marrez vous, haussez vos sourcils sarcastiquement interrogateurs, mais en attendant, il m'a fallu une bonne heure pour mobiliser mon cerveau et enfin commencer cette saloperie d'histoire de merde que je sais toujours pas ce qu'elle va devenir.... Oulà, je deviens vulgaire moi, rien ne vas plus. Mais enfin, bref, en attendant, nous parlons de son histoire. Son histoire...

Raaaah j'en ai marre. De toute façon on sait tous comment il est né, non? Même les fous on droit à leur heure humanitaire. Oui, bon, il est peut être pas né comme les médecins l'avaient espéré, d'accord. En fait, il s'est mal présenté. Très mal présenté. A tel point qu'on a été obligé d'y aller bien à la sauvage et d'ouvrir tout ça pour pouvoir extraire le gosse. Et là, ça commençait bien, stupeur générale, il n'y en avait pas qu'un mais deux de polichinelles dans le tiroir! Sauf que Polichinelle A, et bien il avait pouffé toute la santé de Polichinelle B. Polichinelle B qui avait alors allègrement décédé, non sans avoir au préalable dans une dernière preuve d'amour fraternel entouré son cordon ombilical autour du cou de sa c**** de moitié. Un peu folklorique comme naissance, nous en conviendrons tous.

Quoi qu'il en soit, bilan de l'arrivée de notre ami Tianshi sur Terre: Un petit frère envoyé dans la tombe et une mère à moitié sur le carreau, ainsi que sa première tentative de meurtre par strangulation un modeste treize juillet d'une année anonyme *la flemme de calculer, j'avoue*. Qui dit mieux?

Avec une entrée aussi fracassante, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il soit un petit garçon sage. Et en fait si! Au début. A partir de ses deux ans, ses parents, tout du moins sa mère parce que c'était une femme forte et célibataire puisque courtisane, et accessoirement nymphomane de premier ordre, commença à se dire qu'il y avait peut être un tout petit problème quelque part.

Tout petit le problème.

En fait il se trouvait que, tout le monde le sait, les bébés adorent les peluches, allant même jusqu'à choisir leur favorite comme "doudou". Et bien il se trouve que lui, les peluches, si il les aimait bien, c'était comme coussin. Mais dès qu'on lui disait "il est beau le lapin....", avec cet air pitoyablement mièvre qu'à automatiquement un adulte lorsqu'il parle à un gosse (au secours), et bien ledit gosse le regardait alors avec un air assez interloqué, puis il était pris d'une sorte de moue qui voulait clairement dire "en fait t'es stupide". Pour un adulte, la pilule fut dure à avaler. Un gosse de deux ans venait de le prendre clairement pour un idiot fini. Mais le temps qu'il se remette du choc psychologique, ledit gosse était déjà partit ailleurs.

Enfin bref, ça aurait pu être pire comme enfance. C'est ce que sa mère se dit. Le seul problème, c'est qu'il avait d'autres surprises en réserve. Évidemment, ça n'aurait pas été amusant dans le cas contraire, n'est ce pas?

Shi était un enfant sage, il ne criait presque jamais même quand il se faisait mal, ne touchait que ce qui l'intéressait, les casseroles pleines d'eau bouillante ne l'intéressaient pas, il n'emmerdait pas les voisins lorsque sa mère partait au petit matin et rentrait au petit soir couverte de sang. En fait, là ou pas là, ça ne lui faisait ni chaud ni froid.

Elle avait eu un appartement privé au sein du palais de la célèbre Dynastie Ming. Tout ce dont elle avait besoin lui était donné par le souverain. En échange, elle devait faire don de son corps à qui le souhaitait. Elle accomplissait également quelques sombres tâches pour le gouvernement lorsqu'il en avait besoin. Son mari l'ayant abandonnée quelques temps après la naissance de Tian Shi, elle n'eut d'autre choix que d'accepter son sort pour pouvoir élever respectablement son fils seule.

Bref. Il la regardait toujours lorsqu'elle rentrait tard, lui adressait un petit sourire et se plongeait à nouveau dans l'admiration du livre d'images qu'il avait sous les yeux, ou la construction d'un grand château qui faisait sa taille au moins avec des cubes en bois et des triangles du même matériau. Les jouets comme les peluches, les grands châteaux en sorte de lego avec des dragons et des princesses à sauver et re re sauver parce que les princesses en détresse ne sont pas douées et qu'elles se font tout le temps capturer n'attiraient en lui qu'un regard ennuyé et méprisant.

Estimant que c'était une perte de temps, sa mère ne l'avait pas déposé à l'école, elle lui apprenait les bases, lorsqu'il eut cinq ans et demi, elle lui apprit à lire, et il fit son éducation par lui-même dans les livres qui traînaient chez eux. Les contacts humains ne lui manquaient pas, il n'en avait jamais vraiment eu, même pas de sa mère, juste des vagues amis qui devaient être morts puisqu'il ne les voyait plus, ou bien simplement des conquêtes nocturnes.

Quand il ne lisait pas, il dessinait. Non non, ce n'était pas les grands classiques de "papa maman moi et une belle maison avec une cheminée qui fume" à la mode bâtonnets, mais plutôt "ma chambre avec tout ce que je vois, un minimum de proportionnalité même si c'est pas encore ça sans oublier la toile d'araignée dans le coin supérieur droit". Au début, ce n'était pas du Picasso (même si d'un côté, il suffisait de se descendre une bouteille du truc avec une étiquette 80° qui traînait en cuisine, et on aurait atteint le même style), mais il semblait bien qu'il savait voir, et il progressa rapidement. A passer ses journées à dessiner, on progresse vite en effet. Après les paysages, vinrent les portraits, et un peu de tout en fait. Cependant, ce qui lui demandait le plus de temps, était encore la pratique du violon et du piano que sa mère affectionnait tout particulièrement. Et lui… il ne pouvait s’empêcher de sourire lorsqu’il jouait. La musique berçait le rythme de son cœur et de son âme…

Vers Douze ans, il en eut marre de passer ses journées enfermé, et partit se promener dans la rue. Quand on est tout jeune, on s'intègre vite, et en même temps que la ville et la rue, il apprit la vie de bande, et comment se battre, même si il était un peu jeune pour que se soit un peu sérieux, il suivait le "gang", laissait traîner ses oreilles et ses yeux un peu partout, tout en prenant soin de disparaître comme par miracle quand la situation tournait en eau de boudin. Cependant, un jour, dans une ruelle sombre, il assista à "un combat de grands". Ce n'étaient plus des échauffourées entre gamins pré-pubères en manque d'aventure, mais plutôt une fusillade dans les règles, avec les balles réelles qui vont avec. Fusillade où il manqua perdre la vie, ayant été au passage récupéré comme otage.

Il est intéressant de noter que son preneur d'otage glissa dans une flaque de sang, manque de bol pour lui, et qu'il perdit tragiquement la vie en se cognant le crâne dans sa chute, et surtout à l'atterrissage, contre un coin de poubelle. Un accident est si vite arrivé..

Quoi qu'il en soit, sa mère qui était impliquée dans la fusillade (oui, sa mère était impliquée dans beaucoup de bains de sang du quartier, étrangement) qui, faute d'opposants, avait tourné court. Elle estima subitement qu'il était temps de l'envoyer quelque part où il serait un minimum surveillé, un coup de chance pareil, ça s'appelle un miracle, et on n'en a qu'un par vie. Elle l'expédia dans un monastère tibétain.

1567.

Privé de "parents" qu'il fut, le pauvre enfant éploré [sentez l'ironie] fut envoyé dans un monastère donc. A ce moment déjà il était gravement atteint. Et ça empira en grandissant. Il fallait être honnête, il faisait peur aux autres gosses présents. Un jour ils tentèrent même de le passer à tabac. Le seul ennui, c'est qu'au moment de lui porter le premier coup, l'adorable bambin s'était fendu d'un immense sourire, avait choppé son bras, et au lieu de l'arrêter avait amplifié le mouvement, allant jusqu'à le faire passer par la fenêtre.

Et de un. Un hurlement et un craquement sinistre plus tard, Shi s'était retourné vers ses amis, et alors que tous s'apprêtaient à se jeter sur lui et à fuir, enfin, ils hésitaient entre les deux, le garçon avait alors sorti.... une sorte de jeu de mahjong, et leur avait proposé de faire une partie. Personne n'avait compris, et encore moins ces pauvres gosses qui voyaient déjà leur vie défiler devant leurs yeux.

Bon, au bout d'une heure de jeu, et de quatre parties perdues à zéro, ils arrivèrent à une conclusion: La question n'était pas de savoir s’il trichait, mais comment il faisait. Jamais ils n'eurent la réponse. Tout simplement parce que Tian Shi n'avait pas vraiment de truc. Il avait développé au cours des années précédentes, une facilité déconcertante à jouer à tous les jeux de hasard et avait pris un malin plaisir à développer cette facilité qui, liée à sa "chance" le rendait anormalement fort à ce genre de jeux.

Bref, tout ça pour dire qu'à la fin du jeu, son camarade passé par la fenêtre ayant été se plaindre à un adulte compétant, Tian Shi fut sévèrement puni et n'osa presque plus martyriser ses camarades... presque plus hein...

1572.

Il passa quelques années relativement calmes. Mais il finit par en avoir ras le bol. Alors il s'enfuit du monastère avant de se rendre dans une maison de jeu. C'est un métier vieux comme le monde après tout. Comme il était plutôt beau, il fut engagé sans problèmes, ainsi, il jouait, faisait jouer, et détroussait les gras riches venus s'encanailler dans les faubourgs de La ville. Shanghai. Il adorait cette ville. On y jouait de partout même il y a des siècles ! Certes ce n'était que du Mah-jong mais... ça rapportait pas mal...

Il lui arrivait aussi de faire des heures sup' pour les clients qui le demandaient, et qui payaient le bon prix. Il y avait une aile avec des chambres spécialement conçues pour cela dans la maison des plaisirs qui l'employait. L'ingénierie humaine n'avait pas de limites. Min Dao, le tenancier, non plus.

Mais un jour il en eu marre de vivre des folles nuits de stupre et de luxure alors il décida d'aller visiter un peu le monde qui l'entourait. Mais quel âge avait t-il? Vingt-deux ans. Jeune? Mais non, voyons! La folie n'a pas d'âge après tout!

Il passa ensuite six mois à errer à droite à gauche sans se soucier de l'avenir. Lorsqu'il avait faim, il gagnait au mah-jong l'argent qu'il lui manquait. La pauvreté? Il ne connaissait pas. Après tout, chez lui, gagner sans forcer (à comprendre sans tricher, sauf quand il avait envie de s'amuser) était devenu une seconde nature. Et puis il s'amusait bien. Il ne manquait jamais d'amis. Ses préférés étaient les soiffards qui croyaient que dame fortune leur souriait, même quand il les regardait avec un sourire innocent, alors qu'ils n'étaient plus qu'en sous vêtements.

1573.

C'est d'ailleurs dans un de ces bars qu'il fit sa rencontre. Au début, il ne lui avait pas accordé la moindre attention. Il attirait souvent l'attention par la quantité et le débit de ses gains. Il le croisa plusieurs fois pendant une semaine ou deux, et lui sourit de temps à autres pour le saluer, en bon habitué des bars qu'il était.

Shi le recroisa dans le même bar quelques temps plus tard. Il était évident que Tian Shi ne le reconnut pas, même quand il s'assit en face de lui pour jouer. A peine un étrange sentiment de familiarité. La partie se déroula tranquillement, normalement. Shi n'arrêtait pas de gagner, et à ses yeux, c'était normal. Il n'arrivait pas à comprendre comment les gens étaient si mauvais, il ne lui était jamais venu à l'esprit qu'il avait une chance anormale.

Mais vint le moment où cet homme s'énerva. Mauvais joueur, va! C'est sûr, c'est frustrant de perdre, mais c'est pas une raison pour serrer sa main si fort. Alors qu'il s'apprêtait à lui clouer la main sur la table avec le couteau qui était apparut comme par miracle de l'intérieur de sa manche dans sa main, ce fut Tian Shi qui se fit clouer, mais au mur pour sa part.

Hola, mais c'était que ça devenait dangereux... par chance, son opposant lâcha le couteau qu'il semblait avoir destiné à son ventre, et Shi en profita pour s'en aller à l'anglaise. Il classa rapidement l'affaire, et n'y pensa plus, sauf que peu de temps après, rebelote, et cette fois ci, il ne parvint pas à s'enfuir. Il ne comprit toujours pas ce qu'il faisait dans la chambre de cet homme à son réveil, mais il savait une seule chose, c'était entièrement de sa faute.

"Mon esclave"... On ne lui avait jamais fait encore celle là. Ce désir de possession, il l'avait déjà connu, et y avait toujours répondu de la même manière.

"Tu peux toujours courir…je n’appartiens à personne"
ou quelque chose d'approchant.

Mais une minute plus tard, et une belle piqûre en prime, il avait perdu tout esprit combatif, et un peu tout perdu aussi. Il se réveilla plus tard avec la sensation de ne pas être bien et d'avoir oublié quelque chose mais... encore entier et habillé.

Ce qui ne l'empêcha pas de se faire la malle le plus rapidement possible, profitant du fait qu'il ne soit pas là. C'est pratique les fenêtres. Mais il revint plus tard en se rendant compte du fait qu'il avait un collier, une marque de morsure et un tatouage sur la nuque qui n'étaient pas là la veille... Il se disait bien qu'il avait eu mal...

« Il y a un début à toute chose, je ne suis pas né du néant... »

Il fut donc transformé en vampire cette nuit-là alors qu'il entrait dans la fleur de l'âge. Les circonstances de sa transformation sont floues et entourées de ténèbres épaisses. Tout ce que l'on sait c'est que sa transformation s'est faite chez son maître et fut accompagnée d'un plaisir et d'une extase sans commune mesure.

Jun Hao finit par lui "demander" de s'installer avec lui après sa transformation. Tian Shi était partit pour dire non, parce qu'il était bien sur son banc, hein. Encore une fois, l'autre et son pouvoir bizarre (parce que ça ne pouvait être que ça) frappèrent, et il se retrouva à accepter dans la joie et la bonne humeur.

Actuellement, on ne sait grand chose de lui, sinon qu'il continue a fréquenter Shanghai depuis cela. Malgré ses envies irrépressibles, malgré son caractère fort et la difficulté à supporter sa nouvelle condition, Tian Shi fit ce qu'il pu pour surmonter et dominer ce nouveau lui. Et son maître devînt un pilier de sa vie future. Pendant près de dix ans, il s'occupa de lui, l'aidant à maîtriser ses pulsions et retenant du mieux qu'il pouvait son "esclave".

Tian Shi eut un certain mal à contenir ses pulsions et envies. Cependant, la possibilité de pratiquer et de jouer du violon presque toute la journée dans ce sombre appartement le rendait plus qu'heureux. Et fallait dire qu'il était vieux ce truc... Il le traînait depuis sa plus tendre enfance. Le souvenir d'une mère que trop peu présente mais malgré tout ... aimante. Il ne se rappelait que de cela. Ses journées passées à jouer le rendaient donc euphorique. Ainsi, il ne faisait que complaire son maître qui aimait tant la musique et il n'était pas plus tenté que cela par ses envies vampiriques.

Durant des siècles, il continua à vivre avec son Maître, Jun Hao et le suivit lorsque celui-ci voulait voyager à travers le monde. Il en profita pour continuer également à apprendre et à développer ses capacités.

Il a vu le monde évoluer. De la petite campagne de sa mère des années 1500 au New-York des années 1800, tout lui semblait familier. Il semblait avoir traversé toutes les dynasties les unes après les autres, restant dans l'ombre des plus grands. Cependant, contrairement à son passé, son présent était beaucoup plus tranquille et calme. Il pensait avoir mérité un peu de repos. Et puis même... Il avait acquis une sagesse égale à celle de son âge. Immense.

1869.

Quelques siècles plus tard, après avoir pas mal bougé, son Maître décida de s'établir à Tokyo et Tian Shi n'eut d'autre choix que de s'installer dans son nouvel appartement auprès de son "maître". Dans l'ensemble, il ne se plaint pas. Il a des câlins, des caresses, on le nourrit, on le laisse jouer du violon et on le laisse dormir. Tout le monde semblait content...

« Jusqu'au jour où l'esclave surpasse le maître. »

Un passé plein de zones d'ombre, un passé que personne n'a jamais entendu. Il a acquis puissance et style auprès d'un maître qu'il a fini par surpasser ...

Ils ont changé de pays, changé d'histoire... pour finalement demeurer au Japon mais ils semblaient n'être jamais passés nulle part. Pas de vague et pourtant, leur présence restait gravée dans la mémoire de leurs semblables. Fier de lui-même et de ce que son maître lui avait enseigné, il est passé du stade de simple vampire obéissant à celui de maître.

« A présent je serais mon seul et unique maitre ! »

Cette vie l’ennuyait à mourir à présent. Comprenez-le, il ne pouvait plus s’estimer heureux de vivre de cette manière. Il n'avait rien à lui. Rien qui ne lui était propre. Même ses désirs de sang, ses désirs de vengeance ou encore ses envies personnelles, rien n'était à lui. Tout appartenait à ce maître. A Jun Hao... Alors ce fut décidé, il ferait un break.

Pendant que son maître semblait être allé boire un verre au café du coin un soir, il prit son violon, sa veste et se tira par la grande porte, laissant un simple mot sur la table « Désolé. »

1982.

Il reprit donc son bon vieux violon et rentra à Taiwan, se demandant où il pourrait bien se rendre pour parfaire sa vie. Cela faisait des années qu'il n'était pas retourné à Taipei et tout avait bien changé... Il ne sentait plus l'attachement de son coeur à cette ville et à son passé relié à tout ce qu'il voyait. Sa décision était prise... Il retournerait à Tokyo parce que sa nouvelle vie semblait prendre forme au Japon et non ici.

Après plusieurs nouvelles années de galères, il se retrouva à jouer sur le bord d'un trottoir avec son fidèle violon. Il semblait heureux, rien ne lui manquait. Même pas le sang... Il avait mis la main sur une jolie jeune femme, Lune.. Elle semblait s'intéresser seulement un peu à lui au début et puis de fil en aiguille, ils avaient commencé à échanger plus que des mots, plus que des moments intimes et ils en vinrent à vivre ensemble. Elle apprit quelques temps après pour sa condition et elle l'accepta malgré tout. Elle lui offra même son propre sang. En gage d'amour...

Mais le coeur du vampire semblait se vider de tout sentiment lorsqu'il pensait à ce qu'il était devenu et à ce qu'il avait fait. Son maître lui manquait certes ... mais il ne pouvait pas revenir en arrière. Revenir à Tokyo serait un risque à prendre. L'ambiance de cette ville l'avait indéniablement attiré. Plus que n'importe qu'elle autre ville et il s'y sentait comme chez lui. Il ne mit donc pas longtemps à prendre sa décision. Il abandonna Lune comme il avait abandonné son maître auparavant et retourna au Japon.

1998.

De retour, il ne fit aucunes vagues et s'installa sans grand remue-ménage. Il fit construire une petite boutique au coin d'Arakawa. Boutique qui n'ouvre que la nuit bien évidemment... Une façade noire, mal entretenue, presque détruite par on ne sait trop quoi mais mieux vaut ne pas le savoir …

Cette façade noire était agrémentée de symbole punk et anarchiste peint en rouge sang tout le long des murs. Au dessus de l’entrée, une planche en bois de deux mètres sur un où était écrit du même rouge le mot « Punk'd », avait été accrochée à la va vite à l’aide d’énormes clous. La vitrine était sombre et laissait entrevoir quelques modèles de t-shirts troués, de pantalons écossais ou treillis ainsi que quelques bombes de peinture et accessoires de toute sorte.

A l’intérieur, aucuns rayons, aucun comptoir, des murs noirs et ternes. Juste des planches posées les une sur les autres en guise de comptoir. Quatre planches en bois de deux mètres sur deux avaient été suspendues au plafond, tout comme la pancarte au dessus du magasin, par des clous.

Ces planches étaient suspendues par de lourdes chaînes probablement volées. Sur ces planches, tout était posé de façon très désordonnée. On aurait presque pu dire que tout cela formait des tas de vêtements. Impossible de s’y retrouver ni de savoir où se trouve quelle taille. Les chaussures par contre étaient à peu près ordonnées le long d’un mur.

Au fond de la boutique, se trouvait une porte donnant sur un escalier tout aussi miteux. A l’étage, une simple pièce agrémentée de vieux posters des Sex Pistols, d’un matelas à même le sol recouvert d’un drap en soie rouge, de quelques fringues par ci par là, des piles interminables de Cds s'entassaient dans un coin de la pièce.

Une petite table était au centre de la pièce, recouverte de bouteilles de vodka, d’un cendrier et d’un paquet de cigarettes. Les rideaux de la minuscule fenêtre du fond étaient tellement usés que des trous s’étaient fait dans le tissu gris.

Deux cadres étaient posés à côté de son lit, par terre juste en face de l'oreiller. Une photo y était glissée représentant deux personnes. Sur l'une, on voyait son ancien maître et sur l'autre, la jolie Lune... Son Sanctuaire.

Cela n'était pas le grand luxe mais ça lui suffisait amplement pour lui qui ne tenait pas plus que ça à attirer l'attention. Cet endroit était donc vraiment à l’image de son propriétaire … anarchiste.

2011.

Maintenant, il ne demande que la paix même s'il sait que rien ne sera jamais totalement calme... Il mit tout en œuvre pour mener à bien son projet et tenir convenablement son magasin dédié à cette culture qu’il affectionne par-dessus tout. Depuis, il s’occupe avec amour de sa boutique, n’ayant plus de problèmes jusqu’à maintenant. Mais cela durera-t’il ?

Derrière l'écran


๑ Pseudo : Shah'
๑ Âge : 20 ans
๑ Sexe : F {} | M {×}
๑ Avatar : Jimmy Lin (not sure)
๑ Présence sur 7 : hmm... 5 sur 7 disons mais ... je ferais de mon mieux pour être là le plus possible °°
๑ Comment avez-vous connu le forum ? En surfant sur le net par des partenariats et ... j'ai presque eu un coup de foudre pour le design alors... HOP ! :)
๑ Et maintenant le code ? Validé par Fubuki








Dernière édition par Zhong Tian Shi le Mar 7 Aoû - 13:21, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Dim 5 Aoû - 18:12




Nom & Prénom
« Date de la prise de la photo »


Profil complet


๑ Surnom :
๑ Nom/prénom pris par le passé :
๑ Âge physique :
๑ Âge réel :
๑ Date de naissance humaine :
๑ Date de naissance vampirique :
๑ Nationalité :
๑ Sexe : F {√} | M {√}
๑ Ville de résidence :
๑ Autres résidences connues :


Activités


๑ Métier :
๑ Activité vampirique :
๑ Autre :


Relations


๑ Vampires :
๑ Humains :
๑ Calice :


Autres


๑ Signe distinctif :
๑ Notes supplémentaires :







Dernière édition par Zhong Tian Shi le Lun 6 Aoû - 8:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar



☩ Sensui's Soulmate ☩

Âge : Il semble avoir 27 ans, mais en fait, il a plutôt 125 ans.
Allégeance : Sensui...
Messages : 5201
Pseudo : Kurika
Avatar : Tatsurô {MUCC}
MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Dim 5 Aoû - 18:14


Alors là, on m'excusera, mais je suis aux anges. Encore un Chinois *_*

Bienvenue sur Requiem <3 Il nous faut impérativement un lien avec Ishikawa Makoto, peu importe quoi, puisqu'il revient de deux siècles passés en Chine o/

Bonne chance pour ta fiche et si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter le staff =)

_________________


Sayonara

À l'abri des regards indiscrets, seuls dans le noir ; tu n'as étrangement pas peur. Je t'aime ; un amour aussi secret qu'interdit. Mais, il y a quelque chose de brisé en toi à présent. Est-ce moi qui t'ai brisé ? Alors, lorsque que le soleil de l'après-midi illuminera tes yeux, je partirai pour le clair de lune... seul. Sayonara, my love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



☩ ☩

Âge : 819. Mort à 34 ans. A l'air d'en faire 20...
Allégeance : La sienne
Messages : 5841
Pseudo : MyPandaa
Avatar : Mao [SID]
MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Dim 5 Aoû - 18:14


Salut et bienvenue à toi !

Je te souhaite bonne chance pour ta fiche, je vois qu'elle a déjà été avancée^^

Si tu as des questions, n'hésite surtout pas, nous sommes tout ouïe !

Par contre, si tu pouvais ne pas modifier la police de la fiche, écrit tout petit on va pas rigoler longtemps à la lecture =P

Merci^^

_________________


RP : Vous trouvez Seijûrô méchant ? Il tient de son père et je le suis encore plus ! Respectez mon personnage ou faites un RP avec un autre de mes perso !! Merci !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Dim 5 Aoû - 18:16


Bonsoir :)

Merci pour l'accueil, ça fait graaaaaaaaaave plaisir ^-^

Pour le lien bah, je marche forcément huhu... J'en serais même ravi :)

Pour la police d'écriture, il me semble pas y avoir touché °°
Mais je vais la remettre directement à la normale :)

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Dim 5 Aoû - 18:53


    Bienvenue ! Bon courage pour le reste de ta fiche ! (;


Revenir en haut Aller en bas


avatar



☩ Sensui's Soulmate ☩

Âge : Il semble avoir 27 ans, mais en fait, il a plutôt 125 ans.
Allégeance : Sensui...
Messages : 5201
Pseudo : Kurika
Avatar : Tatsurô {MUCC}
MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Dim 5 Aoû - 22:19


Bonjour !

Je passe juste pour te faire remarquer qu'on demande à ce que la fiche vampirique soit vide. C'est nous qui allons la remplir à ta validation. Tout est expliqué dans le sujet des fiches vampiriques.

Ta fiche est supposée nous donner assez d'indices pour qu'on puisse la remplir =)

Merci ^^

_________________


Sayonara

À l'abri des regards indiscrets, seuls dans le noir ; tu n'as étrangement pas peur. Je t'aime ; un amour aussi secret qu'interdit. Mais, il y a quelque chose de brisé en toi à présent. Est-ce moi qui t'ai brisé ? Alors, lorsque que le soleil de l'après-midi illuminera tes yeux, je partirai pour le clair de lune... seul. Sayonara, my love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



☩ Striking Reckless ☩

Âge : Vingt-quatre ans.
Allégeance : Collé aux basques de Sensui.
Messages : 3064
Pseudo : Myu.
Avatar : Uruha [the GazettE]
MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Dim 5 Aoû - 22:33


Bienvenue ! Bonne chance pour ce qui te reste de ta fiche. =)
Ça fait vraiment plaisir de voir la population chinoise s'agrandir :huh2:
Code validé, sinon !

_________________

My mama told me when I was young ; « We are all born superstars. » She rolled my hair and put my lipstick on in the glass of her boudoir. « There's nothin' wrong with lovin' who you are », she said, « Cause he made you perfect, babe, so hold your head up boy and you'll go far, listen to me when I say... » I'm beautiful in my way, 'cause God makes no mistakes. I'm on the right track, 'cause I was born this way. Don't hide yourself in regret, just love yourself and you're set..

▬ Born this way



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Lun 6 Aoû - 8:33


Iversen Lena > Merci ça me fait plaisir :)

Kuromiya Seijûro > Okay, j'me disais bien que ça semblait bizarre de remplir deux fois la même fiche XD Je blancotte °°

Murakami Fubuki > Merchi Beaucoup :3

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Lun 6 Aoû - 11:56


Bienvenue :D

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Lun 6 Aoû - 13:53


Matoya Takeru > Merci beaucoup ! :)


Bon eh ben je crois que ma fiche est finie °°
J'm'excuse d'avance si j'me suis embrouillée sur la fin, j'avais plus trop d'inspi' >.<"

Voilà :)

Revenir en haut Aller en bas


avatar



☩ ☩

Âge : 819. Mort à 34 ans. A l'air d'en faire 20...
Allégeance : La sienne
Messages : 5841
Pseudo : MyPandaa
Avatar : Mao [SID]
MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Lun 6 Aoû - 15:03


Coucou ! Je m'occupe de ta fiche et je dois reconnaître qu'ai plein de questions/remarques alors je ne te fais pas attendre^^

1 - TianShi ne peut pas avoir les yeux "bleu turquoise" à moins de porter des lentilles ou d'avoir éventuellement une maladie (s'il en existe une) qui modifie la couleur de la pupille =)

2 - Là ça touche au détail mais si tu regardes sur la PA, nous somme en 2011, donc pour que tout corresponde bien il lui faut une date de naissance en 1551 plutôt qu'en 1552.

3 - Je n'ai absolument pas comprit ce que sa mère fait dans la vie xD
Elle semble se prostituer puisque tu parles de client mais elle revient souvent le soir "couverte de sang" et tu dis qu'elle est impliquée dans beaucoup de bain de sang. Kesako ? En plus, si elle est une prostitué, elle ne doit pas gagner beaucoup d'argent hors elle lui fait prendre des leçons de piano et de violon. S'il apprend en autodidacte, y a toujours le soucis de lui mettre les instruments entre les mains.

D'ailleurs au sujet du violon et du piano, il n'y a plus de référence à eux (et encore, seulement le violon) avant 1982. Ca fait très peu de pratique pour un petit prodige.

4 - Attention, parfois tu es limite anachronique.

5 - Je pense à la partie de mahjong dans le temple. Il vient de jeter un enfant par la fenêtre et personne n'intervient ? On le laisse faire 54 parties (c'est très long 54 parties de mahjong !) à son aise ? En plus, moi ça m'intéresse de savoir comment il fait parce que je veux bien croire qu'il est un futur tricheur professionnel m'enfin ça tombe pas du ciel =P

6 - Alors je suis perdu avec l'arrivée du second protagoniste. Je regrette, j'ai relu deux fois et je ne démêle pas tout. Je ne doute pas que ça ait été très clair pour toi en l'écrivant mais à lire c'est très très confus et alors de son passage à l'état de vampire, quid. J'ai vu qu'il avait été mordu mais alors y a rien pour parler de vampirisme ou du fait qu'il en soit lui même devenu un. J'ajoute que suite à la transformation, les vampires sont pas des animaux mais ils sont un peu dominé par la part de démon en eux. Ils ont soif de sang et doivent être maîtrisé par leurs aînés pendant une petite dizaine d'année avant de ne plus risquer de céder à leur soif de sang toutes les demi heure.

Alors, là où c'est encore plus flou c'est qu'en réalité tu parles de sa transformation qui aurait eu lieu à Tôkyô, où il arrive au plus tôt en 1869. Mais il est né en 1551 alors j'ai un soucis de math xD


Voilà désolée, j'ai tartiné un peu mais c'est pour que tout soit le clair. Le reste de l'histoire n'est pas à retoucher, tout est bon pour moi^^

Si tu as besoin de quelque chose, n'hésites pas à me biper pour qu'on regarde ça =)

_________________


RP : Vous trouvez Seijûrô méchant ? Il tient de son père et je le suis encore plus ! Respectez mon personnage ou faites un RP avec un autre de mes perso !! Merci !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Mar 7 Aoû - 10:44


Me revoilou :)

1. J'ai changé la couleur des yeux, je pense que maintenant c'est bon :)

2. J'ai remis à jour, juste une erreur d'inattention :)

3. J'ai "arrangé un peu la situation de sa mère pour que ça devienne plus compréhensible, j'espère que ça va mieux du coup °°

Zhong Tian Shi a écrit:

Elle avait eu un appartement privé au sein du palais de la célèbre Dynastie Ming. Tout ce dont elle avait besoin lui était donné par le souverain. En échange, elle devait faire don de son corps à qui le souhaitait. Elle accomplissait également quelques sombres tâches pour le gouvernement lorsqu'il en avait besoin. Son mari l'ayant abandonnée quelques temps après la naissance de Tian Shi, elle n'eut d'autre choix que d'accepter son sort pour pouvoir élever respectablement son fils seule.

J'ai aussi essayé de rajouter quelques passages pour la pratique du violon et par contre j'ai laissé tomber le piano, ça fait trop et puis à décrire j'en avais marre. Le violon suffit donc :)

4. J'essaye de pas l'être mais parfois c'est difficile d'expliquer des idées tout en restant dans l'époque. Cependant, je ferais attention et je vais modifier ce qui peut l'être :)

5. J'ai modifié cette partie en espérant qu'elle soit plus crédible. J'avoue que j'me suis laissée emporter avec les 54. --'

Zhong Tian Shi a écrit:

Et de un. Un hurlement et un craquement sinistre plus tard, Shi s'était retourné vers ses amis, et alors que tous s'apprêtaient à se jeter sur lui et à fuir, enfin, ils hésitaient entre les deux, le garçon avait alors sorti.... une sorte de jeu de mahjong, et leur avait proposé de faire une partie. Personne n'avait compris, et encore moins ces pauvres gosses qui voyaient déjà leur vie défiler devant leurs yeux.

Bon, au bout d'une heure de jeu, et de quatre parties perdues à zéro, ils arrivèrent à une conclusion: La question n'était pas de savoir s’il trichait, mais comment il faisait. Jamais ils n'eurent la réponse. Tout simplement parce que Tian Shi n'avait pas vraiment de truc. Il avait développé au cours des années précédentes, une facilité déconcertante à jouer à tous les jeux de hasard et avait pris un malin plaisir à développer cette facilité qui, liée à sa "chance" le rendait anormalement fort à ce genre de jeux.

Bref, tout ça pour dire qu'à la fin du jeu, son camarade passé par la fenêtre ayant été se plaindre à un adulte compétant, Tian Shi fut sévèrement puni et n'osa presque plus martyriser ses camarades... presque plus hein...

6. Pour ce qui est des trucs de vampires, j'me disais bien que j'm'étais embrouillée XD Donc bref, j'ai essayé de tout remettre dans l'ordre et tout (surtout pour les deux dates ^^' j'm'étais pas rendue compte que j'les avais inversées ^^'). J'pense que normalement c'est bon. J'ai aussi regardé un peu tout ce qui concernait son "maître" et j'arrive pas à faire mieux que ça. J'ai rechangé un peu, j'espère que c'est mieux et compréhensible cette fois °°

Voilà :)

Revenir en haut Aller en bas


avatar



☩ ☩

Âge : 819. Mort à 34 ans. A l'air d'en faire 20...
Allégeance : La sienne
Messages : 5841
Pseudo : MyPandaa
Avatar : Mao [SID]
MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   Mar 7 Aoû - 11:27



Ok c'est bon pour moi et c'est déjà beaucoup plus clair et plus cohérent =P

Je te valide donc sans plus tarder, te laissant aux commandes de ton vampire de chinois ! Je m'occupe de ta couleur, de ton avatar... Et de ton côté je te laisse gérer ta fiche de liens ainsi que ta demande de logement et/ou de rang. Tu peux également éventuellement demander la création de sa boutique si ça te dit (en privilégiant éventuellement les quartiers les moins remplis).

Il y a plusieurs demandes de RPs en cours donc si tu es prêt à te jeter à l'eau rapidement, il te suffira d'y répondre !

Bienvenue officiellement sur Requiem et amuse toi bien^^



_________________


RP : Vous trouvez Seijûrô méchant ? Il tient de son père et je le suis encore plus ! Respectez mon personnage ou faites un RP avec un autre de mes perso !! Merci !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

☩ ☩

MessageSujet: Re: Zhong Tian Shi   




Revenir en haut Aller en bas
 

Zhong Tian Shi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Fiches-