C'est la fin de Requiem. Merci de prendre en compte le sujet dans les news.

 

 Let's party until the sunrise (pv Teruo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Mer 12 Sep - 12:10


12 novembre 22h00


Une réception privée... Voilà longtemps qu’on ne l’avait pas invité à mixer dans une fête de particulier! Au début de la carrière d’Akihide, ce genre d’évènement se produisait beaucoup plus souvent, car il devait se faire connaître et le prix exigé pour l’avoir était beaucoup plus raisonnable qu’il ne l’est maintenant. Pour se permettre de l’inviter et de le faire travailler durant une soirée, il fallait y mettre le prix. Akihide se doutait bien qu’il ne se rendait pas chez n’importe qui. Il y avait plusieurs possibilités. En premier lieu, il y avait l’enfant de riche à qui on ne refuse rien et qui a décidé de se payer un gros joueur dans le monde du divertissement pour son anniversaire. Il y a avait donc toutes les chances qu’à cette fête il y ait d’autres personnes de sa connaissance. Habituellement, les fêtes organisées par les jeunes héritiers sont le plus susceptibles de dégénérer en véritable jungle. La seconde possibilité est que ce soit une soirée organisée par un jeune professionnel branché ayant eu du succès très tôt dans les affaires, voire même un succès instantané. Pour célébrer sa réussite, il avait décidé d’organiser une petite fête sur le dos de la compagnie. Évidemment, tous les employés étaient invités. La seule chose qui restait à déterminer était de savoir si l’organisateur avait l’âme d’un otaku. Akihide avait une certaine affection pour ce type de personne. Il suffisait de les faire boire un peu pour qu’ils se déchaînent et se laissent embarquer dans toutes sortes de paris stupides. Pour ça, Akihide n’avait aucun scrupule.

Finalement, la dernière et moins probable des possibilités, était qu’il soit invité à une fête organisée par une personne d’environ 40 à 50 ans qui voulait simplement prouvé qu’elle avait encore le sens de la fête en invitant une jeune vedette branchée. Ce genre de fête pouvait être une réussite éclatante ou un échec cuisant. Il y avait quand même un écart de génération assez important et les gens étaient au courant des bêtises d’Akihide. Ils étaient plus réticents que les autres à le voir à l’une de leurs fêtes. C’était réciproque, mais pas pour les mêmes raisons. Akihide avait l’âme d’un séducteur et aimait bien se trouver pendant les soirées un jouet avec lequel s’amuser un peu. Sans nécessairement aller jusqu’au bout à chaque fois, il prenait un malin plaisir à promettre monts et merveilles à qui voulait l’écouter. Il voyait rarement des personnes approchant la cinquantaine assez séduisantes pour mériter son attention. Comme la vie pouvait être cruelle, mais on finit tous par vieillir…

Ainsi, son manager lui avait donné une adresse où se rendre, ainsi que l’heure à laquelle on l’attendait. Habituellement, Akihide arrivait toujours un peu plus tôt pour s’assurer du fonctionnement de son équipement. Cette fois, on lui avait dit d’arriver assez tard, une fois la nuit tombée. Durant le jour, il avait fait transporter son équipement mobile à l’appartement où aurait lieu la réception en question. Son client habitait dans l’une de ces tours de luxe qui lui faisait tant envie. Pour l’instant, il n’avait pas encore tout à fait les moyens d’y vivre, mais il envisageait de plus en plus sérieusement de le faire. Il vivait seul et il n’avait pas vraiment besoin d’un grand espace pour être confortable. Toutefois, ces tours représentaient un certain statut social qui attirait Akihide depuis toujours. En plus, la vue devait être vraiment sympa depuis ces appartements. Cette petite soirée était l’occasion pour le DJ d’examiner les lieux et de faire connaissance avec ses hypothétiques futurs voisins.

L’heure approchait et Akihide devait encore se préparer. Pour cette soirée, il opta pour des vêtements un peu plus sobres qu’à l’habitude. Dans les boîtes de nuit, les jeux d’éclairage et les différents effets lui permettaient d’oser avec des vêtements totalement fous. Cette fois, il se concentra sur ses cheveux qu’il fit coiffer en queue de cheval et son maquillage. Pour sa tenue, il choisit un ensemble noir avec des accents de rose éclatant. C’était une association qu’il aimait tout particulièrement. Avec du rose comme ombre à paupières… encore une fois, il se ferait remarquer.

Akihide arriva enfin à l’heure prévue, au volant de sa propre voiture de luxe. Il aura peut-être besoin d’un taxi pour le ramener chez lui, mais ce n’était qu’un simple détail. Il passa ensuite la sécurité de l’immeuble. Avec ses vêtements et sa réputation, il n’était pas étonnant qu’on soit réticent à le laisser entrer. Toutefois, il était attendu alors les gardiens de sécurités n’eurent pas d’autres choix que de le faire passer. Évidemment, Akihide ne se priva pas de leur adresser un petit sourire en coin moqueur et provocateur à souhait avant de disparaître dans l’ascenseur qui devait l’amener chez son client.

Ainsi, quelques instants plus tard, Teruo put entendre la sonnette de son appartement retentir, signifiant l’arrivée d’un invité à sa réception.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Jeu 13 Sep - 20:13


Teruo n'avait pas loué cet appartement de luxe de plusieurs mètres carrés juste pour flâner ou travailler. Si son objectif était si modeste, il se serait largement contenté de son habitat au strict minimum près de la baie de Tokyo. Là bas, il avait ses motos et un une vue à couper le souffle - bien mieux que cette belle et très sécurisée tour - MAIS le soucis était là ! C'était son sanctuaire, son lieu où il pouvait juste se poser et réfléchir tranquillement ... Par contre, ce n'était pas le lieu idéal du tout pour une fête ou une quelconque réception !

Il n'y avait pas les sanitaires nécessaires et pas mal de vampires mal élevés ne se gêneront pas à jeter des cadavres ici et là et bonjour les odeurs de putréfaction ou l'arrivée massive de chasseurs par exemple. De plus, il y avait ses précieuses motos précisément ... si on les touchait ? Si on les rayait ? Certains étaient des modèles uniques, les tout premiers modèles et le prix était inestimable et il avait également un certain attachement à ces petits monstres.

Bref, ce lieu n'était pas faite pour une population vampire et humain mixée. Dès lors il opta pour ce grand espace dans cet immeuble rempli d'humains. La règle était simple chez Teruo : on ne tuait pas d'humains et on évitait les orgies de sang Si cela n'avait pas été spécifié, c'est-à-dire pas de sang dans ses draps ou ses sièges si facilement aux vues et aux sus de tous. Qu'ils fassent discrètement dans un coin ... On aurait pu dire par respect pour les humains mais la majorité était des calices. Autant dire qu'il n'y avait pas à faire attention.

Ces règles s'expliquaient simplement : il galérait pour débarrasser un simple corps de ce genre de bâtiment où tout était sous surveillance, hormis les appartements - heureusement encore - et il avait une grande flemme de chercher ou payer inutilement une petite somme à une personne pour qu'il lave le tout. Vous diriez : qu'il lave lui-même. Sincèrement ? Il avait la flemme de faire la femme de ménage sur ses canapés ou autre ... Bref. Mais bon, de temps en temps, il veut bien plonger ses mains dans une eau javel ou autre produit pour se débarrasser de ces tâches, mais c'est rare. Il a autre chose à faire.

Quant à la réception, parlons-en ! Ce n'était pas lui qui en avait décidé à priori. Non, tout avait dans une simple discussion où quelques vampires exprimaient leur ennui dans ce genre de réception où tout était peut-être trop permis, où tout était bien prévisible. Quant aux réceptions humaines, elles étaient intéressantes pour se tester ou découvrir de nouvelles têtes. Ils parlèrent, parlèrent pour finalement se retourner vers Teruo avec des petits yeux en étoile. Alors là ... il comprit qu'on le visait soudainement. On lui "demandait" une petite fête, on lui "demandait" d'inviter plusieurs humains et on lui promettait de ne pas faire de bêtises.
Il n'accepta pas dans l'immédiat et jaugea les risques. A priori s'il choisit attentivement ses invités, il n'y aura pas de soucis. Ainsi il établit une petite liste de ces vampires amis et de confiance pour le self control, ainsi que quelques humains avec qui il avait pu nouer une petite relation éphémère (relation professionnelle, relation quotidienne comme le voisin ... etc).

Il prépara tout pour que tout le monde soit à l'aise. Les boissons alcoolisés comme non alcoolisés, les entrées, les apéritifs, la décoration, le verrouillage de certains pièces dites sensibles comme sa bibliothèque ou sa petite chambre à coucher modeste qu'il utilise que rarement mais qu'il tient à garder à "lui" et à personne d'autre.

Il fallait de la musique aussi. Il aurait pu mettre une belle chaine Hi Fi et tout le reste mais non, il invitait pas mal de personnes et autant le faire bien ! Il contacta donc un DJ qui s'est pas mal fait connaître dans le milieu ces derniers temps en exigeant qu'il vienne un peu plus tard que d'habitude. Il prévint les voisins qu'il y aura peut-être un petit dérangement - même s'ils pouvaient rarement entendre vu l'excellente isolation de ces appartements , quoique la musique ... - et prépara sa terrasse. Il avait sacrifier un petit espace pour en faire une terrasse vitrée avec un petit point d'eau, un sorte de jacuzzi avec une décoration verte un peu autour pour faire un peu "naturel". Une piscine était difficile là ... Bref, de l'extérieur, on dirait juste une rangée de fenêtre sans deviner qu'il y avait là un véritable espace "jardin intérieur", espace 'détente', un espace "terrasse" aménagé pour le rythme de vie du vampire.

Il employa même quelques serveurs et serveuses pour s'occuper du service. Il voulait se détendre aussi, il allait pas courir derrière les fesses de chacun non plus !

Quant à sa tenue, un T-Shirt aux écritures or brillant, un jean, des basket, un collier bling bling, un bon coup de gel pour donner un style à ses cheveux, un coup de crayon sur ses yeux - ca peut être pas mal l'effet mine de rien- parfum et compagnie pour être encore plus beau.

Il fallait qu'il sorte. Il fallait qu'il se nourrisse en priorité et il ne tarda donc pas. Le DJ devait venir vers 22h et la nuit tombée très vite en novembre. En une petite heure, il trouvera sa proie, en une petite demi heure, il se rassasiera complètement et il aura le temps de venir avant ses invités.

Et c'est ce qui se passa. Il finit son "repas" un peu à la va-vite, en ne prenant pas le temps de découvrir cette personne ni rien ... il n'aimait pas du tout cette manière de faire mais il était pressé.

Il arrive et à peine la porte fermée, la bouche rincée et les dents brossaient, qu'on sonnait à la porte.

Il ouvrit. Ses premiers invités arrivèrent les uns après les autres. LEs humains étaient nombreux au départ mais les vampires s'amenèrent petit à petit, les joues rosies et la peau chaude. C'était une bonne chose, ils s'étaient nourris avant d'arriver, comme il l'avait exigé.

On resonne, et il part ouvrir - tenant à accueillir personnellement les nouveaux arrivants - et un jeune humain à l'allure excentrique se présenta à sa porte. Tenues roses noires, cheveux blonds et un bon maquillage. C'était le DJ qu'il avait voulu...

- Bonjour. Akihide n'est-ce-pas ? Je suis Teruo Shigure, votre client. Alors je vous fais confiance pour donner du punch et de l'ambiance à cette soirée. Les invités viennent d'arriver et tous sont pas encore là donc posez tranquillement votre matériel , rien ne presse pour le moment. Un petit soucis, une volonté, un désir ... C'est à moi qu'il faut vous adresser immédiatement.

Il fit un petit sourire bien commercial, le genre de sourire qu'il fait et qu'il réussit merveilleusement depuis plusieurs siècles déjà.

- Je vais vous faire une petite visite si vous le désirez.


La majorité qui était ici connaissait déjà assez bien les lieux. Les rares humains à pas connaître étaient vite guidés par d'autres connaissances, or celui-ci, peut-être n'a-t-il aucune connaissance . Quoique, cela serait étonnant. Il y avait là d'assez gros fêtards.






Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Sam 15 Sep - 14:19


Akihide ressentait toujours un petit rush d’adrénaline et d’excitation avant de donner une performance. Il n’avait pas le tract, mais l’idée de performer devant une foule de gens l’électrisait et lui donnait l’énergie nécessaire pour rester debout jusqu’à l’aube. Un peu comme à la façon d’un vampire, il se nourrissait de l’énergie des gens. Il est difficile d’expliquer ce qu’il peut ressentir lorsqu’il voit tous ces gens danser au son de la musique qu’il mixe. Disons simplement que ça le rend euphorique et qu’a chaque fois qu’il voit la foule se déchaîner devant ses yeux, il se dit qu’il fait le plus beau métier du monde, rien de moi. C’est pour cette raison qu’il tenait déjà difficilement en place alors qu’il venait à peine d’arriver devant la porte de son client pour la soirée.

Lorsque la porte s’ouvrit, Akihide ne se cacha pas de l’examiner rapidement des pieds à la tête. Normalement, les Japonais se gardaient une petite gêne, mais pas Aki. Il jaugeait littéralement les gens qu’il rencontrait et se faisait dès le début une idée sur eux. Quoi? Il ne faut pas se fier aux apparences? Tss, aller le dire à Aki, qu’on rigole. En plus, ça lui permettait de savoir dès le début quel genre de soirée il allait donner, l’hôte étant souvent à l’image des gens qu’il recevait. Bref, il sauta aussitôt aux yeux du DJ que son client avait indéniablement des origines coréennes. Certains sont incapables de faire la différence entre les Japonais, les Chinois et les Coréens. Il suffisait pourtant de prêter un peu attention aux détails pour facilement les différencier les un et des autres. Il faut dire que certaines personnes pouvaient être très bêtes aussi. Toutefois, lorsque son client s’adressa à lui dans un japonais parfait, Akihide eut un petit doute. Ce doute ne durant qu’une fraction de seconde. Teruo pouvait très bien avoir des parents coréens et être né au Japon. Ce genre de situation arrivait fréquemment.

Il se présenta, affichant ouvertement un air sympathique et familier avec Akihide. Ça lui plut immédiatement, le DJ ayant en horreur les présentations trop formelles, surtout dans un tel contexte. Ils étaient ici pour s’amuser et laisser aller les tensions de la vie quotidienne. Il du, toutefois, se forcer pour ne pas rire quand Teruo lui dit qu’il comptait sur lui pour mettre du punch à cette soirée. C’était une formulation tellement ringarde…

— Du punch, ouais c’est ça.

Akihide eut un sourire indéchiffrable sur les lèvres, du genre je ne me moque pas de toi, mais en fait, oui. Ensuite, il regarda rapidement autour de lui pour se faire une idée des lieux. L’appartement était vraiment dans les goûts d’Akihide et tout était déjà en place pour la soirée de ce soir.

— En fait, mon équipement est déjà en place normalement et en état de fonctionner. Moi, j’apporte la musique.

Il avait une sorte de mallette à sa main. Elle contenait son ordinateur portable, ainsi que des disques durs externes contenant des mix et autres chansons de son répertoire. Il la posa sur une petite table pour l’ouvrir et en sortir un contrat.

— Il ne reste qu’une dernière formalité avant que je commence à jouer. Il faut signer ça. C’est un contrat qui couvre mes équipements et qui met tout incident sous votre responsabilité. Dans une boîte de nuit, les gens ne peuvent pas franchir une certaine limite, alors je suis protégé contre les bris causer par des fêtards trop enthousiasmes. Ici, ce n’est pas le cas et ça serait vraiment fâcheux qu’un idiot un peu trop saoul tombe sur ma table de mixage. Mouais, peut-être que ce serait drôle sur le coup, mais le type viendrait de faire exploser un équipement qui vaut 810 000 yens. Le réveil serait dur pour lui, non? Enfin, si ça arrive, je vais bien rire, mais ce n’est pas moi qui vais payer.

Il tendit le contrat à Teruo pour qu’il le signe. C’est simple, s’il ne signait pas, Akihide ne mixerait pas. Comme l’hôte devait avoir déjà payé une bonne somme pour le faire venir, ça serait plus ennuyeux encore si Aki décidait de partir sans avoir rien fait.

— Non, pour la visite, c’est bon. Soit je vais regarder par moi-même, soit je vais me trouver quelqu’un pour me faire visiter un peu plus tard. Pour l’instant, je veux à ma disposition une bouteille de fort et de la nourriture. Je fume. Si vous ne voulez pas que je fume à l’intérieur, j’irai sur le balcon. Pendant le mix, je vais prendre au moins deux poses d’une heure. Pendant ce temps-là, ça va être des morceaux préenregistrés qui vont jouer. Selon l’énergie de la foule, je peux rester plus ou moins longtemps. J’ai beau être doué dans mon domaine, si la soirée ne décolle pas, je ne vais pas m’emmerder à rester ici. Il se peut à 2 heures du matin tout soit fini, comme il est possible que je reste jusqu’à 5 heures du matin, ce qui est mon maximum. Le montant final de la soirée sera calculé en fonction de mes heures de travail. Des questions?

On sentait bien un certain professionnalisme chez Akihide malgré un côté insolent qui paraissait également beaucoup. Ces exigences n’étaient pas trop importantes, malgré ce qu’on aurait pu imaginer. Il n’a pas demandé une pièce isolée où il aurait médité pendant une heure avant de commencer sa performance.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Dim 16 Sep - 18:28


Teruo avait des expressions désuets et plus d'une fois on le lui faisait remarquer mais il s'en fichait royalement. Il aimait tel mot ou telle expression et il le gardait jusqu'à en trouver un autre bien plus marrante, bien plus amusante, bien plus intéressante. Cela pouvait être un peu préjudiciable qui sait comme par exemple, on pouvait se dire qu'il ne s'y connaissait pas en fête. Bon, il n'était pas ermite fanatique de son boulot mais il n'était pas le fêtard de tous les soirs ... Il était dans le juste milieu selon lui.

Par contre, la majorité de ses invités étaient des fêtards confirmés. Il était sûr que si jamais il se retirait dans un coin tranquille - s'il en trouvait dans ce grand appartement avec tant monde évidemment -, toute cette joyeuse et énergique troupe continuera la fête en remarquant à peine son silence ou son retrait discret. Il avait confiance à ce sujet-là ... Il fallait juste s'assurer de virer tous les humains vers 4h ou 5h du matin et laisser enfin les vampires gouter tranquillement à leur calice. Ces derniers pouvaient rester ici, de toute facon il s'ennuyait ferme en journée. Un peu de compagnie n'est jamais de refus. Quant aux refus des humains ... leur incessant aller et retour et leur insouciance pouvait être un vrai soucis. Quelques vampires ont réussi à être carbonisé car un humain idiot voulait un peu de lumière dans la chambre .. .alalala

Enfin, revenons à nos moutons et notamment à notre DJ. Il parlait beaucoup soudainement et Teruo écoutait calmement en enregistrant mentalement chaque parole et condition. Il voulait être assuré et sortait une petite somme, Teruo ne faiblit pas, ne blêmit pas. Il avait assez dépensé à la base donc bon, c'était pas ça qui allait l'effrayer sous le coup.
Ensuite pour son confort, il exigeait de la nourriture et de la boisson. Le vampire fit signe à une serveuse et exigea que celle-ci s'occupe prioritairement du DJ, qu'elle se satisfasse en nourriture, boisson et autre truc du genre. Bref, qu'il ne manque de rien. Qu'il crève pas de faim ou de soif au point de plus jouer du tout.

- Vous pouvez fumer où vous voulez. L'odeur ne me dérange pas du tout.

Il n'était plus trop sensible à ce genre de détail. Certes cela sentait un peu plus fort comparé à un odorat humain mais il n'en finissait pas asphyxier non plus. Si on mourrait de si peu, se serait vraiment minable.

- Quant à la soirée , j'espère avoir bien choisi mes invités. Beaucoup se disent bons fêtards, on verra bien. 4h du matin, voilà la limite que je vous impose. C'est ma seule exigence et je tiens à ce qu'on respecte cette limite.

On pouvait croire qu'il était du genre à ennuyeux pour un jeune homme mais comme dit plus haut, vers 4h ou 5h du matin, la plus grande partie des humains ignorants la vérité sur les vampires devaient quitter son appartement. Si ce n'était pas le cas, c'est lui-même qui se chargera de les jeter à la porte - avec diplomatie et élégance et non brutalité au point de ne voir que du feu -.

- Pas de question. Par contre mes invités s'impatientent et veulent de la vraie musique, enfin veulent vous surtout. Pas mal connaisse votre talent.


Teruo mit amicalement son bras sur les épaules du jeune homme et le traina au milieu de la pièce, en indiquant de son doigt libre là où y avait tout son équipement.

- Mes amis, comme promis, Akihide.

Teruo le lâcha et se dirigea nonchalamment vers une connaissance ou deux en prenant un verre au passage, laissant à l'artiste tout le soin de s'installer et commencer tranquillement.

Déjà il sentait l'enthousiasme de ce groupe. En effet, beaucoup était des fêtards et beaucoup avait été ravi du choix de Teruo... d'ailleurs c'était plus le DJ la vedette que lui. Bah cela lui était égal, il voulait passer du bon temps et s'amuser de ses amis vampires qui allaient devoir se retenir de planter leur croc un peu partout.

La soirée risquait d'être très marrante.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Mer 19 Sep - 12:19


Teruo pouvait bien parler comme il le voulait. C’était drôle pour ceux qui l’entendaient parler. Il s’exprimait un peu comme une mère de famille qui tente d’avoir l’air cool devant ses adolescents, mais qui échoue lamentablement. On lui pardonnait aisément sa maladresse tout en riant un peu d’elle. C’était quand même un peu déroutant de voir quelqu’un d’apparence si jeune parler comme une personne d’un certain âge. C’était peut-être une question d’éducation dans son cas. Quoique, étrangement, il y avait un petit quelque chose chez son hôte qui lui faisait penser à son ami Takeru. D’ailleurs, maintenant qu’il pensait à lui, il ne l’avait pas vu depuis un petit moment déjà. Il faut absolument qu’il organise quelque chose avec lui. Akihide et Takeru formaient un drôle de duo tous les deux lorsqu’ils décidaient d’écumer les boîtes de nuit ensemble. Tak était increvable! Un vrai oiseau de nuit et le seul qu’il considérait réellement comme son ami. Il trouvera bien un cinq minutes dans sa soirée pour l’appeler ou, au moins, lui envoyer un message texte.

Par chance, toutes ses demandes furent acceptées. C’était la moindre des choses, non? Après tout, on pouvait avoir l’impression qu’il avait la vie facile en étant DJ, mais il devait travailler très fort pour satisfaire une clientèle plus qu’exigeante. Il devait toujours surveiller les courants musicaux en vogue, les derniers groupes à la mode et ceux tombés en désuétude. Il devait sans cesse innover pour se démarquer des autres. Akihide n’était pas le seul DJ en ville. Pour garder la cote et continuer de gravir les échelons, il devait sans cesse prendre des risques et en mettre plein la vue. Aki n’était pas seulement un DJ, mais il était aussi un personnage. Sa vie entière était centrée sur la musique. Il avait fait tant de sacrifices… Pour faire ce métier, il ne suffisait pas d’aimer ça, il fallait l’avoir dans la peau. Sans musique, Aki finirait par s’éteindre et mourir.

Fixer la limite à 4 heures du matin était tout à fait raisonnable. Il était prêt à jouer jusqu’à 5 heures. Il gagnait ainsi une petite heure pour dormir. Dans la journée, Aki avait un rendez-vous avec son manager. Il devait se présenter là-bas pour 14 h. Il avait bien tenté de faire déplacer le rendez-vous, mais son manager est un homme si occupé. Bon, Akihide n’avait pas d’engagement pour le lendemain, alors il en profitera pour prendre une petite soirée tranquille chez lui et avoir un rythme de vie un peu plus normal. Après tout, il devait aussi faire les courses s’il voulait manger. Akihide n’a rien d’un grand cuisinier, mais il est quand même capable de se faire quelques petites choses. C’est un professionnel du ramen instantané et il est très doué dans l’utilisation du four micro-onde!

— Ouais, ouais, relaxe. Il n’y a pas le feu. J’aime me faire désirer un peu.


Un sourire charmeur à son hôte, le jeune DJ regarda la foule qui l’attendait pour commencer à danser. Quelqu’un avait eu l’idée de mettre un peu de musique en attendant Akihide. C’était probablement un simple iPod branché à une chaîne stéréo à en juger l’absence de cohérence entre les morceaux. Quoi qu’il en soit, les invités devront patienter un peu plus, le temps qu’Akihide finisse de se préparer. Il ouvrit sa mallette contenant son précieux ordinateur et ses disques durs externes. Il le démarra et brancha le tout. Bientôt, il eut accès à toute sa bibliothèque musicale. Un rapide test de son pour s’assurer que tout fonctionnait correctement. À première vue, tout fonctionnait. Il poussa le bouton du volume à fond.

— Alors, vous êtes prêt?

Il gratifia la foule d’un large sourire.

— Allons, je n’entends rien. Plus fort! Vous allez bien?

Il appuya sur une touche et les haut-parleurs commencèrent à cracher une musique endiablée. Akihide portait des bouchons pour se protéger du son. S’il ne faisait pas attention, à travailler si souvent avec de la musique aussi forte, il finirait par affecter son ouï. Comme c’est son principal outil de travail, ce serait vraiment fâcheux pour lui.

— J’espère sincèrement que tu as averti tes voisins pour le bruit, car je vais faire vibrer cette tour. Tout le monde va se souvenir de cette soirée, je te le garantis.

Il s’adressait, bien entendu, à Teruo, l’hôte de cette soirée qui s’annonçait pour être totalement hors de contrôle. Le pauvre vampire savait-il dans quoi il s’engageait en invitant Akihide comme DJ? Apparemment, non!


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Lun 24 Sep - 8:39


A première vue, le jeune homme se montra assez coopératif, comprit cette règle des quatre heures du matin et ne fit aucun commentaire désobligeant si ce n'est "Relax". Facile à dire quand sa nourriture se compose de légumes, fruits et viandes et non de sang humain ... il voulait réellement garder un maximum intact son intérieur sans avoir un soucis de débarrasser des corps entiers inertes. Enfin ... il allait en débarrasser des corps à priori, notamment les humains ivres morts. Ceux là, adresse prise ... le taxi s'occupera de les emmener à bon port après.

Le DJ se mit derrière le matériel, brancha deux trois trucs et commença. Le son était fort et il interpellait la foule de telle sorte que celle ci crie encore plus, que celle ci s'endiable rapidement. Beaucoup s'y mette et certaines commencent à s'avancer et se mettent en face de cette petite foule. Sûrement quelques petites danseuses dont une vampire très très douée dans ce domaine. Il faudra juste qu'elle fasse gaffe de pas en faire trop ...enfin elle savait surement son affaire, ce n'était pas à Teruo de lui apprendre ce métier qu'elle exerce depuis près d'un siècle.

Akihide s'adressa à lui :

— J’espère sincèrement que tu as averti tes voisins pour le bruit, car je vais faire vibrer cette tour. Tout le monde va se souvenir de cette soirée, je te le garantis.


Teruo se détache un court instant de son petit cercle, se retourne vers le DJ et acquiesce pour signaler que oui, tout le voisinage a été tenu au courant. Certains ont été réticents il faut avouer mais il a usé d'assez bons arguments pour qu'on lui laisse cette nuit exceptionnellement. De toute façon, il a toujours été un peu excentrique -dormir de jour, sortir de nuit - certes mais toujours un bon voisin sans histoire, calme et en relation avec ses voisins.

La musique redémarra et il faut avouer que c'était très fort. L'avantage , on se mettait vite dans l'ambiance endiablé. Le désavantage, les pauvres tympans des humains devaient souffrir. Celui du pauvre vampire souffrait il faut avouer mais il ne finira pas sourd, alors ça, aucun risque.

Il prend un verre de vodka et le boit. Aucun goût sur ses babines mais cela fait plus naturel que rester droit comme un i au milieu d'une foule. La règle était de faire comme les humains et ne pas paraître bizarre. A chaque fois qu'il goûtait à un met humain, il se demandait s'il gardait encore un souvenir du goût, de l'époque de son humanité. Si au départ, cela lui manquait atrocement, maintenant il avait complètement oublié et ne s'en préoccupait plus du tout. C'était un passé trop lointain et aussi bonne soit sa mémoire, il ne se souvenait plus du goût du riz ou encore de la viande. Ses papilles ne désiraient plus que ce liquide carmin au goût de fer pour beaucoup d'humains mais au goût sucré pour sa monstruosité.

Un coup il danse, un coup il séduit une femme ou une vampire (vampiresse ?), il regarde et s'ébahit presque devant l'énergie et la beauté des danseuses, et un coup il s'éloigne pour faire un tour de sa demeure et s'assurer que tout était en ordre. Par exemple qu'il y avait assez de boissons pour les invités, que le jeune DJ était bien chouchouté, que les invités vampires n'avaient pas fait de mort et qu'il n'y avait pas d'humains ivres à moitié suicidaires sur la terrasse. En effet, une chute accidentelle pouvait très vite arrivée. Décidément la bêtise humaine était vraiment la bêtise avec le grand B ! Ainsi donc, il profita de ce tour pour demander si tout baignait pour ceux qui n'étaient pas en train de se déchainer sur la piste. Bon certains vampires se sont retirés dans un coin très, très discret, et plantaient discrètement leurs crocs dans le cou de leur calice. A priori, pour un spectateur non averti, on se dira que c'est un câlin très sensuel, que c'est un couple très collant ... Ca peut passer pour Teruo.

Enfin dernière pièce à inspecter : sa bibliothèque, là où il avait son petit coffre fort, là où il stockait les documents les plus importants. Elle est toujours bien fermée à clé. Il faudrait qu'il transfert ces documents vers son autre propriété, là où personne n'a pas accès si ce n'est quelques proches connaissances.

D'ailleurs la clé de cette pièce était sur lui, bien à l'abri dans une poche intérieure.




Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Mar 25 Sep - 13:43


De toute façon, si Teruo avait des problèmes avec ses voisins, c’était son affaire, pas celle d’Akihide. On l’avait payé pour mettre de l’ambiance dans une fête et c’est ce qu’il faisait. En plus, il était doué pour ça. Le son était fort, c’est vrai, mais il l’était moins comparativement à ce qu’on peut entendre dans les boîtes de nuit. Premièrement, ils étaient dans une pièce relativement petite, alors il était inutile de monter les haut-parleurs au maximum de leur puissance. Deuxièmement, ils étaient dans un immeuble d’habitation. Les voisins devaient l’entendre, mais de façon relativement étouffée si l’isolation acoustique avait été bien faite lors de la construction de l’immeuble. Enfin, peu importe la puissance du son, Akihide portait toujours des bouchons pour protéger son ouï. C’était son outil de travail, il devait en prendre bien soin. Il connaissait trop de DJ qui souffraient maintenant de problèmes auditifs parce qu’ils n’avaient pas fait attention. Akihide avait déjà abandonné son rêve de devenir un sportif professionnel à cause d’un stupide accident. Il ne se sentait pas la force de renoncer à un autre rêve. Il agissait parfois de façon stupide, mais il lui arrivait aussi de faire preuve de sagesse.

Akihide était nettement trop occupé à mettre l’ambiance pour remarquer ce qui pouvait se passer ailleurs que sur la piste de danse. Il s’occupait de son public avec un grand soin tout en faisant parfois le clown. Il dansait, criait des encouragements avant de boire à même la bouteille d’alcool qu’on lui avait servi un peu plus tôt. Il devait faire attention avec l’alcool. Akihide était un très mauvais buveur. Il tolérait mal l’alcool et pouvait s’enivrer très rapidement sans pour autant avoir bu beaucoup. Disons que Teruo n’appréciera peut-être pas d’avoir un DJ complètement ivre qui commence à faire des bêtises et à se mêler de choses qui ne le regardent peut-être pas.

Au bout d’une heure et demie de danse endiablée, Akihide décida de prendre une pause. Il annonça à son cher public qu’il se retirait pendant un instant et fit tourner un set préenregistré d’une durée d’une heure. La musique était toujours aussi bonne, c’est simplement qu’Aki n’était plus derrière sa console. Sans doute que plusieurs en profitèrent pour souffler un peu eux aussi. D’autres, comme de vaillants petits soldats, restèrent à danser. Certains étaient vraiment increvables!

Akihide alla s’installer à l’endroit qu’on avait réservé pour lui pendant ses pauses. Il était un peu à l’écart, mais encore assez près des gens pour profiter de l’ambiance de la fête. Il avait amené sa bouteille d’alcool et il demanda qu’on lui apporte de la nourriture. Il mourrait de faim. Ça semble facile, mais Akihide dépensait beaucoup d’énergie lorsqu’il faisait des sets. Il passe son temps à sauter, bouger et danser. Lorsqu’il arrête, il a toujours une faim de loup. C’est pour ça qu’il demande à toujours avoir quelque chose à manger. Il serait vraiment dommage que le DJ s’effondre à cause d’un manque de sucre!

Ainsi, il était enfin installé à sa table et Aki pouvait maintenant un peu mieux observer ce qui se passait autour de lui. Oh, il ne manqua pas de voir les couples étroitement enlacés un peu en retrait des autres. Pour Aki, il n’y avait rien d’anormale à ça et ça lui donnait même le goût de s’amuser un peu lui aussi. Il ne se priva pas de faire des sourires ravageurs et des clins d’œil autant aux femmes qu’aux jeunes hommes qu’il trouvait mignons. Akihide était ouvert d’esprit. Il ne s’arrêtait pas au sexe de la personne. Faire le contraire c’est se priver d’expériences qui peuvent être enrichissantes et amusantes.

Au bout d’un moment, il se demanda où était passé son hôte. Il devait faire le tour de la place pour s’assurer que cette foule déchaînée n’était pas en train de mettre le bordel dans son appartement. Aki aimait les fêtes, mais il préférait largement sortir en boîte que de les donner chez lui. Ça pouvait causer trop de problèmes.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Mer 26 Sep - 8:00


Le DJ était très bon et il avait sur la piste une bande de fidèles danseurs. Certains faisaient des prouesses artistiques impressionnantes, prouvant une souplesse et flexibilité étonnante, d’autres restaient des amateurs aux joues rouges par la fatigue de ce rythme endiablé et l’euphorie de l’ambiance. Alors que d’autres -comme Teruo – préféraient profiter de la soirée tranquillement dans son coin avec une bande d’amis et un verre. Il y avait également d’autres occupations mais s’il commençait à tout énumérer, il risquait d’y passer sa soirée. Et ce n’était pas sa volonté.

Bon, son inspection s’était déroulé et pour le moment, aucune violation de sa propriété ou de ses règles – soit sa bibliothèque intact et vierge de toute présence hormis lui, et pas une gouttelette de sang humain, hormis les calices -. Tout allait bien pour le moment.

Une annonce s’est faite : le DJ a décidé de prendre sa pause. Ainsi il était déjà plus de 23h et pour être exact 23h37. IL y avait encore assez de marges pour le reste de la soirée ou de la matinée. Enfin peu importe la désignation, de toute façon tous risquaient de rester jusqu’au petit matin voir la journée pour certains. Hum, il faudrait qu’il se trouve une petite proie soit la maintenant soit demain en début de soirée. Quelque fois il serait plus simple d’avoir un calice mais la dépendance à une chose si fragile ne plait pas du tout à ce vampire d’âge moyen.

Bien que lui restait-il à faire ? Voir Akihide peut être bien pour savoir s’il allait bien, si on le servait bien durant sa prestation, bref s’il était à l’aise. Il tente d’avancer mais on l’interpelle à chaque fois pour lui dire deux trois bagatelles inutiles ou utiles. En bon hôte il accueille, il rigole, il participe, il tranche sur une discussion, il fait ci, il fait ça ... Il est fatigué et veut un corps chaud et doux contre lui.

Décidément ... Le désavantage d’être l’hôte de la soirée et surtout si l’on désire ne pas voir sa maison devenir un bain de sang ou un carnage c’est de s’occuper plus de ce qui se passe autour que s’occuper de soi-même. Bon ces problèmes de nourriture ou d’envie seront gérés plus tard.

Tranquillement, il finit par avancer vers le DJ qui prenait ses aises en se prélassant et en jetant des coups d’œil comme des clins d'œil un peu partout. A priori il aurait pas grand soucis à se trouver une petite compagne ou un compagne de soir vu sa réussite et popularité.

- Décidément j’ai bien fait de faire appel à vos services. Vous êtes doués pour votre âge. Ça fait combien de temps que vous êtes dans ce domaine ?

Teruo restait un petit vieux au fond. Il était pas spontané mais plus poli, plus calme donc bon, il ne faut pas s’attendre à le voir débarquer tout rouge et tout essoufflé d’excitation. Ce genre de rougeur, c’était dans des occasions un peu spéciales.

Dérangeait-il le jeune homme dans son observation ? Il s’en foutait royalement. Il était l’hôte, il avait payé, Aki allait devoir le supporter quelques temps jusqu’à ce que le vampire décide de bouger.

De plus, Teruo l’avait complimenté mais il avait laissé échappé une bêtise comme « pour votre âge ». C’était sorti naturellement, sans qu’il puisse se contrôler. Décidément, il allait passer pour un papy, pire pour un gars d’une toute autre époque, d’un grand âge, ce qui n’était pas très faux dans les faits.

Voilà le soucis premier des vampires : faire comme s’il n’y avait pas de décalages de plusieurs siècles avec son interlocuteur n’était pas facile. AU bout d’un certain temps, beaucoup de vampires deviennent très vite arrogants et hautains, dénigrant cette race de mortelle.

- La soirée semble avoir bien démarrée, j’espère que ça va continuer aussi bien.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Sam 29 Sep - 13:04


11 h 37? Akihide avait l’impression qu’il était plus tard que ça. Il n’avait mixé que durant une heure environ. Bon, il était peut-être un peu moins en forme qu’à l’habitude. Quoi qu’il en soit, il prenait une petite demi-heure pour souffler un peu avant de reprendre son poste. De toute façon, les gens ne semblaient pas s’ennuyer sans sa présence. La musique continuait de jouer et les danseurs les plus motivés étaient encore sur la piste alors que les autres en profitaient pour prendre un peu d’air frais. Tiens, Aki avait aussi envie d’aller de respirer un peu d’air frais à l’extérieur. Il pourrait aussi admirer un peu mieux la vue que Teruo avait de son appartement. Certaines personnes se permettaient vraiment tout! Certaines personnes étaient aussi nettement plus riches qu’Akihide. Il était loin d’être pauvre, mais il n’était pas non plus dans les plus fortunés.

Akihide était tranquillement assis en train de manger quand Teruo revint le voir. Il agissait en parfais hôte de soirée, s’assurant que tout allait rondement. Inviter autant de personnes dans son appartement privé pouvait rapidement tourner à la foire. C’est pour ça qu’Aki préférait largement fêter dans les boîtes de nuit. Ces lieux sont spécialement faits pour ça, et en plus, il y a des gens de payer pour faire uniquement la sécurité. Ça enlève beaucoup de soucis de sur les épaules de ne pas avoir à veiller sur une bande d’ivrognes incontrôlable. Il espérait pour Teruo qu’il ne se réveille pas le lendemain avec des trous dans ses murs. Ça arrivait assez souvent, malheureusement.

L’hôte le félicita pour son talent. C’est là qu’il dit une phrase qui fit réagir Akihide. C’est peut-être simplement le choix de ses mots, mais il avait l’impression que Teruo parlait comme s’il était largement plus vieux que le DJ et que celui-ci n’était, en fait, qu’un jeune gamin sans expérience. Akihide pouvait se tromper, mais il lui semblait être plus vieux que son client. L’apparence physique était souvent trompeuse, surtout chez les Asiatiques qui semblent avoir la capacité de rester jeunes longtemps. Susceptible et un peu bourré, il fallait l’avouer, Akihide répondit sur un ton abrupt.

— J’ai 27 ans. C’est toi qui as sérieusement l’air d’un gamin.

Il ne fallait pas vexer la bête. Akihide ne donnait jamais de deuxième chance à ceux qui l’on déçut. Le DJ avait laissé tomber les formules de politesse pour un ton beaucoup plus familier, voire arrogant.

— J’ai décroché mon premier contrat à 20 ans, mais ça ne fait que 2 ou 3 ans que je suis autant populaire. Je ne suis pas encore le meilleur, mais bientôt, je le serai.

Akihide avait encore assez d’humilité pour admettre qu’il n’était pas encore tout à fait au sommet, mais il n’en était pas bien loin. Il commençait à percer à l’extérieur du Japon, prouvant une renommée internationale grandissante qui lui donnait littéralement des ailes. Maintenant, il voulait conquérir le monde avec sa musique.

En même temps, Aki devait faire attention pour ne pas trop s’énerver. Après tout, c’était un compliment un peu maladroit de la part de Teruo. Aki avala une gorgé d’alcool pour se remettre les idées en place et souffla.

— Mais merci quand même. Tu es un hôte doué aussi, pour ton âge.

C’était au tour d’Akihide de lui lancer une petite pointe. Teruo semblait être un gamin aux yeux du DJ même s’il ne semblait pas y avoir une différence d’âge très importante entre eux. Il ne fallait pas se moquer d’Akihide si on ne voulait subir ses foudres.

— Ouais, la soirée se déroule plutôt bien. Les gens participent et ils sont très motivés. Ça va durer longtemps à moins qu’ils ne commencent à tomber d’épuisement. J’ai vu quelques danseurs très imaginatifs sur la piste de danse.

Akihide regarda l’heure à sa montre. Il faudra qu’il y retourne bientôt. S’il tardait trop, l’ambiance pouvait se rompre et la soirée devenir profondément ennuyante. Il pouvait encore attendre quelques minutes cependant et entendre ce que Teruo avait à dire.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Jeu 11 Oct - 20:55


Le jeune DJ, alcool aidant, ne supporta pas du tout le ton hautain de Teruo et n'hésita pas à le signaler en lui répondant du but en blanc qu'il avait vingt sept ans et que c'était le vampire qui faisait atrocement jeune. Un petit sourire s'étira sur les lèvres de ce mort vivant devant l'audace de cet humain. S'il savait qui il avait en face de lui, s'il savait dans quel guêpier il était, s'il savait seulement qu'il était l'équivalent d'un pauvre agneau entouré de loups voraces et indomptables, il n'oserait sûrement pas ouvrir autant sa petite bouche.

Malgré tout, Akihide prit la peine de lui répondre et décrivit donc son petit parcours de mortel. Alors à vingt ans il avait eu son tout premier contrat mais il n'a commencé à avoir un renom que vers vingt cinq ans, dans ses environs là. Pas mal, pas mal ... pour une petit humain ayant une existence de vingt sept minables années.

Il prit une gorgée de son verre et Teruo pouvait suivre avec attention chaque geste du cou ou de la pomme d'Adam, des muscles et autres organes situés à ce niveau du jeune homme. Tout cela était presque appétissant mais il préférait clairement le délicat cou des jeunes femmes. En plus elles avaient souvent un très bon parfum ... Miam, il avait une soudaine envie d'être bien entouré.

Ho Ho Ho ... L'arrogance du jeune homme était vraiment plaisante à regarder. Vraiment, s'il n'y avait pas eu cette maudite règle de paraitre très "humain", il aurait pris cet homme par le col et l'aurait fait pendouiller dans le vide, de sa terrasse, pour lui apprendre les bonnes manières. Malheureusement il avait des voisins humaines, malheureusement ce genre d'acte était répréhensible par les tribunaux et il avait autre chose à faire que vivre en fugitif.

Le vampire se racla discrètement la gorge pour se redonner de la contenance et effacer cette vision très amusante de son esprit. Il devait se focaliser sur la soirée et ne pas rêver à l'impossible, du moins pour le moment c'était impossible. Par la suite, dans des rencontres futures, qui sait qu'adviendra de cet homme s'il croise le chemin du messager.

- Oh ... Certains ne tomberont pas de fatigue car leur éthique est de vivre Vraiment la nuit. Je peux vous assurer qu'ils feront une nuit blanche, une agréable nuit blanche.


Une belle nuit une fois tous ces humains ignorants et nuisibles les auront laissé avec leur calice et autre garde manger temporaire - les humaines de passage -. Pour le moment, la seule chose qui l'aida à patienter était ce jeu de dissimulation. C'était assez marrant. D'ailleurs, il faut qu'il boive aussi non ? Il fallait aussi qu'il bouge un peu histoire de pas être anormalement immobile ou inerte ou amorphe.

Soudain une des serveuses s'approche de lui d'un air affolé.

- Teruo-san ! Quelqu'un s'amuse à balancer des bouteilles d'alcools vides ou pleines du balcons... IL jette loin certains. Un peu trop loin mais ...


Teruo haussa les sourcils. Houla, il entendait bien là ? On balançait des bouteilles comme ça et très loin ? Quelqu'un s'ennuyait on dirait ici.

- Il semblerait que le devoir m'appelle. Je te laisse siroter ton verre tranquillement, quant à moi ... je vais aller voir ce con.

Il avait abandonné cet air serein pour un air bien plus sévère, bien plus effrayant. Ces lèvres vers l'avant donnaient une impression de petite souris et le rendait assez adorable, enfin c'était le seul point adorable parce que son regard lui n'avait rien d'adorable. Au contraire il était effrayant.

"Vampire ...." .

Il n'y avait qu'eux qui pouvait lancer aussi loin ou alors c'était un humain génie, ce qui était une denrée rarissime malgré les milliards de vivants sur cette terre. Il poussa la table où était posé une tonne de bouteilles vides ou à moitié pleines ou carrément pleines. Certaines se brisèrent mais il n'en avait rien à faire pour le moment, il avait engagé des gens pour nettoyer ce bazar après tout après cette soirée. Le vampire réagit à peine à la présence de TEruo, ce qui l'énervait plus.

- Makimoto ! Hoy ! Je te parle.


Ce dernier fit à peine attention à Teruo. S'il avait été humain, ce dernier l'aurait qualifié de bourré. Malheureusement c'était un vampire et pour le moment un vampire en colère et un tantinet dépressif. Enervé et peu patient sur le coup, il retourna cet ami - oui oui il le connaissait très bien - et l'obligea à croiser son regard.

- Tu m'entends pas ? T'es devenu sourd ou quoi, une anomalie ?
- Comme si c'était possible. REGARDE LES ! MAIS MERDE ! C'EST JUSTE DE LA ... CONNERIE !
- Il t'arrive quoi là ?


C'était la première fois qu'il voyait son ami comme ça. Enfin, ami, tout était relatif avec Teruo. Les amis étaient d'avantage des outils pour lui.

- IL VOUS ARRIVE QUOI PLUTOT ? ! C'EST QUOI CETTE MASCARADE ? ! JE ME CASSE ! VOUS AUSSI ! CASSEZ VOUS D'ICI AVANT DE SERVIR DE PLATS DE RESISTANCE A CES MALADES !

Teruo ne voulait pas laisser passer et sans attendre prit ce vampire par les bras et le traina par la force à la porte sans rien dire en disant seulement qu'il était bourré, que ce n'était rien. Il fit un signe au DJ, signe qui voulait dire "relance moi cette soirée rapidement ! ".






Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Mar 16 Oct - 2:20


C’est évident que si Akihide avait su la véritable nature de Teruo, il ne lui aurait jamais parlé de la sorte. Bien qu’il soit légitime d’en douter parfois, il n’était pas complètement idiot. Il tenait à sa vie! Toutefois, jamais il ne viendra à l’esprit du DJ que Teruo est un vampire. Il ne croit pas en l’existence de ces créatures et il ne veut pas y croire. Pour lui, son hôte ainsi que ses amis, ne sont que des personnes ayant un look particulier et assumant un style de vie original pour se démarquer de la masse. Il n’avait absolument rien contre ça. Bien au contraire, le jeune DJ préférait largement l’originalité à la conformité. Enfin, aux yeux d’Akihide, ça ne donnait pas le droit à son employeur d’être arrogant envers lui, même si c’était involontaire. C’était une soirée pour s’amuser, pas pour se prendre la tête en jouant à celui qui pisse le plus loin.

Vivre que la nuit? Akihide se considérait comme quelqu’un vivant principalement la nuit, mais il ressentait également le besoin de voir le soleil à l’occasion. Après quelques jours de vie nocturne, même s’il pouvait passer la journée à dormir, il finissait par se sentir vaguement malade. Il venait à ne plus avoir d’énergie et à devenir irritable, ne trouvant plus la patience de supporter les gens autour de lui. Quand ça arrivait, il prenait quelques jours de congé et en profitait pour sortir dans la journée. Bien qu’il adore Tokyo, en vacance, Akihide aimait bien descendre vers le sud. Il affectionne particulièrement la plage pour y faire du surf même s’il n’est pas le plus doué pour ce sport. Il en a fait pour la première fois lors de son voyage aux États-Unis. Depuis, il tente d’en faire dès qu’il en a l’occasion. Malheureusement, ça n’arrive pas très souvent. Le simple fait d’y penser lui donnait envie. Tiens, il faudra qu’il pense à se payer des vacances dignes de ce nom dans un avenir rapproché. Reste à savoir s’il partira seul ou s’il organisera un petit quelque chose de spécial avec des amis.

Quand la serveuse vint avertir Teruo du comportement inapproprié de l’un de ses invités, Akihide ne fut pas réellement surpris. Dans toutes les fêtes, il y a toujours un ivrogne qui commence à faire des siennes avant les autres. La soirée n’était pas bien avancée. Teruo avait raison d’être énervé, mais il fallait s’y attendre. Quand tu organises une soirée, il faut s’assurer d’avoir un certain contrôle sur ses invités.

— Des bouteilles? D’habitude, les ivrognes se contentent de pisser depuis le balcon…

Il faut dire que là, son hôte avait un air beaucoup plus effrayant. On était loin du jeune homme charmant qui l’avait accueilli un peu plus tôt. Pas la peine de faire cette tête pour un idiot qui a un peu trop abusé. Tant qu’il n’a pas frappé un passant dans la rue, prends-le en riant. Il n’a plus qu’à aller le voir et lui dire d’aller dormir. Ce n’était pas la fin du monde. C’est désolant de voir que certaines personnes sont tout simplement incapables de se détendre et de s’amuser.

Toutefois, il apparut bien vite à Akihide que les choses commençaient à prendre une tournure plutôt étrange. De quoi parlait-il? Apparemment, il n’avait pas consommé seulement de l’alcool. Il devait avoir pris un truc et faisait maintenant un mauvais trip. Il fallait faire attention à ne pas mélanger n’importe quoi. En même temps, le gars semblait beaucoup fâché que dans les vapes. Teruo jeta un regard à Akihide qui signifiait qu’il ferait mieux de retourner derrière ses tables tournantes pour tenter de faire oublier cet incident. Cette fois, il était d’accord avec lui. Aki délaissa sa table pour retourner faire l’animation. Il ne devait pas se laisser distraire par ce drôle de type. La soirée était jeune encore. Il devait remettre tout le monde dans l’ambiance.

— Apparemment, certains ont déjà un peu trop forcé sur la bouteille!

La musique reprit de plus belle. Toutefois, l’ambiance était un peu différente. Malgré les efforts d’Aki, on sentait une certaine tension dans l’air. Est-ce que le talent ainsi que les singeries du DJ suffiront à faire oublier cet étrange incident? Ça reste à voir. Pour l’instant, il faisait ce pour quoi on l’avait payé…

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Lun 22 Oct - 20:30


Il était certains que l'ambiance avait changé parmi les vampires présents dans la soirée ainsi que parmi les humains qui connaissaient l'existence de ce monde caché. Par contre le reste - les ignorants - ne subissaient que la tension qui planait soudainement dans l'air. Elle était palpable et beaucoup de vampires arrêtèrent de faire semblant pour fixer sauvagement ou insolemment le type que Teruo trainait de force dehors. Certes, il n'aimait pas laisser un vampire dans cet état dans les rues mais actuellement sa maison n'était pas disponible, hors de question de lui indiquer l'adresse de sa résidence secondaire et encore moins l'autoriser à errer dans sa précieuse bibliothèque au contenue tout aussi secret.

Il n'avait pas le choix, il devait tout simplement le virer pour le moment. Teruo se promit par contre de parler très sérieusement avec lui le lendemain, s'il ne disparaissait pas de la nature évidemment. Il semblait péter un bon câble ... un peu de vacance et un changement d'air ne lui fera pas de mal.

Akihide comprit le message du vampire et remonta illico presto sur scène pour détendre l'atmosphère. Malheureusement, pour le moment, aucune musique ne pouvait détendre ce groupe de vampires. Certains attendaient juste les ordres ou désirs de Teruo, l'hôte de leur soirée. Ce dernier se calma, retrouva un air serein pour redonner confiance à ses invités, vampires ou non, ignorants ou non.

Bien maintenant il fallait refaire un tour de la maisonnée pour s'assurer qu'il n'y avait pas d'autres vampires qui faisaient des crises d'existence ou encore des humains qui dégueulaient dans un coin ou pisser dans un coin. Il y avait quelques couples - souvent les mêmes, d'ailleurs ils devaient bien s'aimer pour rester aussi longtemps ensemble sans se quitter ... - d'autres un peu plus solitaires. Pour les humains ignorants tout des vampires, il disait seulement que le type de tout à l'heure avait juste abusé sur la boisson et blaguait longuement avec. Ensuite vint le tour des vampires, ses confrères et consœurs bien plus difficiles à convaincre. Tout d'abord parlementer avec les diplomates en disant qu'il s'occupera de ce cas correctement, qu'ils pouvaient continuer à s'amuser. Ensuite aller faire un petit commentaire parmi les fêtards ... Et pour finir, Dieu que cela finisse, il se mêla à une vampiresse qui dansait exquisément.

- Oh Teruo ... Tu savais danser toi ?
- Hahaha, pas aussi bien que toi ou tes amis mais j'ai deux, trois techniques.

La danse n'était pas son domaine de prédilection mais il n'était pas une catastrophe. Disons qu'il savait bouger mais s'il avait le choix, il préférerait un bon cou à sucer tranquillement dans sa terrasse ou dans un bon jacuzzi. Il colla à la vampiresse - amie de longue date - avec un sourire charmant et des yeux pétillants. Il l'aimait bien celle là pour sa discrétion, pour sa sensualité, pour sa manière de bouger, pour sa délicate odeur ... Humaine elle devait bien être agréable.

Sincèrement, dès qu'il la voyait, il regrettait amèrement de ne pas pouvoir enfanter ! Il tuerait, il ferait tout et n'importe quoi pour pouvoir avoir une fille ou un fils avec qui partager sa solitude de ses journées et de cette longue existence. ET il était hors de question d'avoir un calice ! C'était trop une question de dépendance ...

- Tu devrais faire semblant d'être fatigué monsieur ...

La bulle de rêverie de Teruo éclata et il se rendit compte qu'il dansait ainsi depuis pas mal de temps sans s'être arrêté, sans rougir ni paraître essoufflé - ce qui était normal pour un vampire diriez vous -. Il soupire, pose sa tête sur l'épaule de la vampiresse et tente de l'attirer un peu loin pour s'amuser, juste l'obliger à arrêter de faire ce qu'elle aime, juste pour la voir s'énerver. Et elle s'énerva et Teruo quitta immédiatement la piste , le sourire aux lèvres.

Un verre éclate soudainement et une odeur de sang lui monte aux narines.

"Je te jure ...".

Il se dirige vers la maladroite serveuse, la congédie pour la soirée entière en écartant l'un des vampires qui s'était approché d'elle tout sucre tout miel, prend le plateau et va servir un peu tout le monde pour finir par s'approcher du DJ.

- Un verre ? Ou Autre chose ?

Il parlait d'un ton léger, l'œil aux affuts du moindre soucis. Il allait ignorer les humains un peu bourrés qui commençaient à divaguer ou encore les effusions de sang discret entre calice et maitre. Tout de même il faudrait qu'il calme ce dernier groupe ! Il garde un œil sur le vampire de tout à l'heure, qui avait approché la serveuse.

- Eh bien ... la soirée a repris son cours. Merci.


Ps: Si tu as envie de détruire la baraque de Teruo ou autre pour X raisons comme un type qui s'amène avec une massue, tu peux xD ! Tu as carte blanche pour faire ce que tu veux de cette soirée :).



Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Dim 28 Oct - 13:50


Akihide avait nettement moins le cœur à la fête maintenant. Évidemment, il continuait à mixer, mais on voyait qu’il avait un peu moins d’énergie qu’à son arrivée. Quelque chose n’allait pas et il était incapable de dire ce que c’était. L’atmosphère était étrangement tendue. Si beaucoup continuaient à s’amuser sans s’en soucier, d’autres étaient clairement contrariés. Que s’était-il passé? Ce n’est quand même pas le type de tout à l’heure qui avait tout gâché! Il était parti, maintenant on pouvait passer à autre chose. En même temps, Aki commençait à se fatiguer. Les derniers jours avaient été bien remplis. Il avait hâte de rentrer chez lui, de prendre une bonne douche et d’aller dormir dans son lit, seul. Oui, pas question d’inviter quelqu’un ce soir, il allait dormir! Même le plus grand des fêtards doit se reposer à l’occasion s’il veut continuer à faire la fête longtemps. Heureusement, la musique réussit à calmer un peu la tension et la piste fut rapidement envahie par une foule de danseurs, dont l’hôte de la soirée qui semblait avoir repéré une jolie jeune femme pour s’amuser.

— Allez tout le monde. Quelques heures avant la fin de la fête. Tout est encore permis!

Malgré la fatigue qui commençait à s’installer, il restait professionnel. Aki accepta aussitôt le verre qu’on lui proposa. Ce sera sans doute son dernier de la soirée compte tenu son état quand même avancé. Il serait dommage qu’il soit incapable de tenir sur ses pieds avant que tout soit terminé. On ne pouvait pas dire que tout le monde était aussi raisonnable que lui. Avant longtemps, un autre ivrogne se manifestera.

— Vous êtes des naaaaaazes… Mais j’vous aime!

Il ponctua sa phrase en vomissant tout le contenu de son estomac sur la piste de danse. SI ce n’est pas une démonstration d’amour, je me demande ce que c’est! Bon, évidemment, cela mit brusquement fin à toutes activités près de la piste de danse. Akihide n’était peut-être pas du genre sensible, mais il ressentait quand même un petit malaise quand il voyait quelqu’un vomir. Ça lui retournait l’estomac. Il fit signe à une des serveuses qui avaient assisté à la scène.

— Apporte-moi de l’eau, s’il te plait.

Aki tentait de faire abstraction de l’odeur, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Finalement, cette soirée n’était pas si mémorable que ça et il avait presque pitié pour Teruo qui devait s’occuper de tout ça. C’est sans parler des autres invités dont certains avaient des comportements plutôt étranges. Akihide n’était pas du genre à porter des jugements. Lui-même se considérait comme étant hors normes. Là, c’était différent. Enfin, on l’avait payé pour mettre de l’ambiance. Il n’allait pas laisser une soirée plutôt ordinaire gâcher sa réputation. Certaines personnes ici voudraient peut-être l’avoir pour l’une de leurs soirées. Il pourrait aussi les attirer dans les boîtes de nuit où il se produit le plus souvent. Chaque soirée privée était un coup publicitaire à ne pas rater, même si présentement il avait le cœur au bord des lèvres et qu’il commençait à être sérieusement sous l’effet de l’alcool.

— Bon, j’en peu plus… Souffla-t-il à lui-même alors qu’il mettait en place une suite de mixes préenregistrés qui allait continuer à jouer alors qu’il allait s’assoir un moment pour se remettre les idées en place.

Il retourna s’assoir sur la banquette qu’il avait quittée une heure et demie plus tôt. Une serveuse s’approcha pour lui proposer un nouveau verre d’alcool, mais il lui demanda de lui rapporter un autre verre d’eau. Il profita de ce moment de solitude pour envoyer un message texte à son manager. « Cette soirée est dingue. Le monde est bizarre. Je vais être un moment sans accepter de soirées privées. » Il pourra bien grogner, Akihide n’allait pas changer d’avis. Dommage pour Teruo qui semblait plutôt sympathique. En fait, de tout le monde ici, c’est lui qui semblait le plus normal de tous. D’ailleurs, il lui fit signe d’approcher.

— Hey! J’ai l’impression qu’il faudra couper court à ta soirée. Les choses dégénèrent un peu trop, si tu veux mon avis. C’était bien sympa, mais j’ai l’impression que tu perds le contrôle sur ton monde.

Akihide et sa franchise éternelle… Oui, il n’allait pas se gêner pour dire ce qu’il pensait à Teruo. En même temps, il n’était pas particulièrement méchant. Il ne faisait que donner ses propres observations. Il était habitué à ce genre de soirée et s’il disait que son hôte perdrait le contrôle, c’est qu’il avait raison.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Lun 29 Oct - 14:12


Par la suite, la soirée continua à dégénérer très sérieusement. D'une part les humains complètement bourrés qui commençaient à dégueuler partout à salir tout et n'importe quoi et d'autre part les vampires qui s'impatientaient et désiraient enfin une intimité propre à eux. De plus le fameux DJ de la soirée se lassait petit à petit à son tour et rapidement il abandonna dans un souffle en confiant la piste à une série de musique préenregistrée. D'ailleurs ce dernier s'approcha de lui et déclara avec franchise que la situation était de plus en plus incontrôlable et la soirée ratée.

- T'as raison.

Aussitôt il claqua des mains. Certains vampires prêtaient mains fortes en virant les humains non concernés par la suite de la soirée et certaines serveuses avaient pris seau et serpillère pour nettoyer toutes les traces de vomie ou autre saleté qui risquerait de ruiner l'odorat de ses invités au petit matin et pour le reste de la journée.

- Venez avec moi. Je ne vous retiendrais pas longtemps.

Teruo avançait parmi ces bric à brac en donnant de temps à autre des ordres comme "arranger ce meuble-là, nettoyer cette tache non identifiée au plus vite, remplissez à nouveau les tables d'apéritifs et boissons ...". On pouvait voir qu'il préparait une suite à cette soirée d'un tout autre genre. Les détails étaient soignés mais les quantités de nourriture et autres ne suffiraient que pour une poignée de personnes et non à ces dizaines d'hommes et femmes qui s'installaient un peu partout dans l'appartement.

Ils étaient enfin devant une porte et Teruo sortit une clé pour l'ouvrir. C'était son petit sanctuaire, la bibliothèque, et on pouvait facilement comprendre la raison. Il y avait là de véritables œuvres d'art, une odeur d'une époque passée, une odeur ressemblant à celle de Teruo. Le style était principalement en bois et la rangée de livre, du plus vieux au plus récent, pouvait juste faire siffler un amateur et rester juste une bibliothèque obscure pour un ignorant.
Teruo referma rapidement la porte derrière eux. Un humain ne trouvera rien d'intéressant dans cette pièce mais c'était une toute autre histoire pour les vampires ou encore pour les chasseurs. D'ailleurs, il devra renforcer la sécurité de cette pièce peut-être bien. Hum, à réfléchir... Sans tarder d'avantage, il se dirigea vers son bureau en bois massif datant d'une assez lointaine époque vu les détails, et retira une enveloppe de son tiroir.

- La soirée ne s'est pas clôturée comme je l'espérais mais ... vous avez tenu bon jusqu'au bout. Autant vous remercier personnellement pour ce petit effort malgré votre fatigue.

Il évitait de préciser "l'ennui" ou encore le "dégout" certain que le jeune humain a dû ressentir devant ce vomi sur la piste de danse. D'ailleurs certains vampires, surtout une, allaient bien se plaindre de ces humains insouciants et inconscients.

- Bien ... Je pense t'avoir donné ce que je voulais ce soir. Pour le reste, je parlerais avec ton manager. Oh... si tu veux laisser une quelconque carte de visite aux invités restants, vas-y. Je te rejoins rapidement.

En gros, Teruo lui demandait gentiment qu'il sorte cinq minutes de la pièce, le temps qu'il rature son agenda où était marqué ses tâches de ce soir et remette un petit ordre dans le tiroir tiré précédemment. Quoique cela a été inutile, il était allé très vite, très très vite, même et avant même que l'autre puisse réagir, le vampire s'avançait déjà à la porte et ouvrait la porte pour laisser le DJ passer.

Pourquoi tant d'empressement ? Disons qu'il n'aimait pas faire attendre autant de vampires dans une pièce pendant qu'un humain s'y baladait encore.

- Encore merci pour la soirée. Bonne ... matinée à toi, dit-il en tendant la main.


Teruo affichait le même sourire qu'à l'arrivée du DJ sauf que cette fois-ci, ses yeux faisaient un aller retour entre l'humain et les vampires et leur calice dans son dos.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   Lun 5 Nov - 13:48


Le message passa enfin et bien que le ton employé par Akihide fut plutôt abrupte, Teruo était d’accord avec lui : il avait perdu le contrôle de sa soirée. De toute façon, seul un idiot n’aurait rien remarqué et comme son hôte semblait avoir une once de bon sens et d’intelligence, il décida de prendre les choses en main. D’un seul claquement de mains, le tout s’enclencha. Certaines personnes étaient responsables de mettre les ivrognes à la porte alors que les serveuses devaient nettoyer les saletés. Évidemment, Akihide n’eut pas le temps d’admirer le travail Teruo l’amenant plutôt dans sa bibliothèque personnelle. C’était le seul endroit de l’appartement qui était resté vide. Ce petit sanctuaire était agréablement tranquille et silencieux, même pour Akihide.

— La soirée ne fut pas si mal. C’est dommage que certaines personnes soient trop portées sur la bouteille.

Un sourire désolé se dessina sur le visage d’Akihide lorsque Teruo lui fit remarquer sa fatigue. Il avait essayé de la cacher, mais ce n’était pas facile. Il n’avait pas de boisson énergétique avec lui, un oublie impardonnable quand on travaille la nuit. Ce n’est pas comme si Aki était un amateur en plus. D’un autre côté, les boissons énergétiques peuvent être très dangereuses quand on en abuse. Puis, le jeune homme avait bien l’intention de dormir une fois chez lui, chose qui n’est pas facile si l’on a l’équivalent de deux ou trois tasses de café dans le sang.

— Désolé. Quand on travaille dans le domaine, ce n’est pas toujours facile. Heureusement, j’ai quelques jours de congé devant moi. En espérant te revoir durant une soirée. On prendra un verre ensemble, si ça t’intéresse.

Akihide lui faisait du charme? Oui et non. Il avait l’habitude d’inviter ses clients à le revoir dans un contexte différent. Parfois, ça donnait lieu à des rapprochements significatifs, mais le plus souvent c’était l’occasion de s’amuser en boîte de nuit ou de refaire le monde autour d’une bière dans un pub.

— C’est parfait. Je vais emballer mon équipement. D’ici une trentaine de minutes, je serai parti. J’espère que mon travail a été satisfaisant.

Un dernier sourire, Akihide retourna derrière sa console, mais cette fois c’était pour ranger ses choses. En bon professionnel, la désinstallation se fit rapidement. Bientôt, tout le matériel fut soigneusement rangé dans des malles d’aspect métallisé et empilé près de la porte. Akihide sentait quand même une sorte d’urgence à sortir de cet appartement. Il avait l’impression que les personnes encore présentes avaient hâte de le voir partir. Enfin, ce ne fut pas très long avant qu’il ne réalise leur souhait.

Akihide descendit dans le hall avec tout son matériel. De là, il contacta une voiture pour qu’on vienne le chercher. Il était arrivé ici avec son propre véhicule, mais il n’était pas vraiment en état pour conduire avec tout l’alcool qu’il avait consommé durant la petite fête. Il avait déjà du mal à rester concentré, alors conduire était nettement une mauvaise idée.

Alors qu’il attendait la voiture, il réfléchit à la soirée qu’il venait de passer. Il y avait définitivement quelque chose d’étrange avec les gens invités à cette fête. En étant DJ, Akihide en avait vu de drôles d’énergumènes, mais là il y avait clairement quelque chose qu’il n’était pas capable d’expliquer. Que pouvait-il se passer dans cet appartement maintenant qu’il n’était plus là? Enfin, peut-être aura-t-il l’occasion de revoir Teruo dans un avenir rapproché. Les choses seront peut-être plus claires à ce moment-là.

La voiture qu’il avait fait appeler arriva enfin. On chargea son matériel à l’intérieur avant de prendre la direction de son appartement. Akihide eut tout juste l’énergie de prendre une douche avant de s’effondrer sur son lit, complètement nu, pour dormir.

Terminé

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

☩ ☩

MessageSujet: Re: Let's party until the sunrise (pv Teruo)   




Revenir en haut Aller en bas
 

Let's party until the sunrise (pv Teruo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Shibuya :: Les Résidences :: Appartement de Shigeru Teruo-