C'est la fin de Requiem. Merci de prendre en compte le sujet dans les news.

 

 A nightmare in the corner feat. Vivian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



☩ ☩

Âge : 21 ans
Messages : 36
Pseudo : Myu.
Avatar : Yun Du Jun (BEAST)
MessageSujet: A nightmare in the corner feat. Vivian   Dim 4 Nov - 3:38



A nightmare in the corner
Le 18 novembre 2011, à 23h49

Une nuit fraîche et pluvieuse, un orage grondant au loin. Jun Young avançait d'un pas rapide, visage dissimulé sous une capuche déjà trempée, mains enfouies en poches, longeant une ruelle déserte. Il avait quitté l'appartement de son ami tout juste quelques minutes auparavant, et regrettait déjà d'avoir quitté ce lieu chaleureux, tout aussi bien grâce au chauffage sur lequel son camarade ne lésinait pas, mais aussi grâce aux personnes qui y étaient présentes. Ça avait été une petite soirée tranquille, originellement prévue pour réviser, mais qui avait bien vite fait de dériver en soirée détente. Ils avaient enchaîné quelques bières avant de partir sur des sujets de conversation peu sérieux... En d'autres termes, un moment agréable qui n'aurait pas du être interrompue. Mais en tout étudiant sérieux qu'il était, le jeune coréen s'était retiré poliment, promettant de remettre partie un de ces prochains soirs chez lui. Tenant tête au vent et à la pluie, le jeune homme avait accéléré le pas en voyant le ciel se zébrer furtivement, entendant gronder le tonnerre. Il n'avait désormais plus qu'une seule envie ; rejoindre Shinjuku, pour retrouver la chaleur du luxueux loft que ses parents lui prêtaient.

Le regard posé au sol, il n'osait regarder devant lui par crainte de recevoir dans les yeux des gouttelettes de pluie glacée. Néanmoins, à l'écho de son seul pas dans cette rue déserte, accompagné par le doux bruissement de la pluie s'échouant sur le sol, il lui semblait qu'il était le seul à crapahuter dans ce lieu à priori désert. Et bien que n'étant pas du genre à être apeuré pour un rien, Jun Young devait admettre que l'arrondissement d'Arakawa n'était certainement pas le plus rassurant qu'il ait connu une fois la nuit tombée. Néanmoins, comme à tout jeune adulte qui se respecte et en quête de sensation forte, l'ambiance glauque des alentours lui inspirait une douce adrénaline. Il se voyait déjà poursuivi par des zombies, comme dans ces scénarios post-apocalyptiques que l'on voyait fréquemment au cinéma ou dans les jeux-vidéos... Et bien que d'une nature calme et posée en règle générale, Jun Young ne pouvait pas s'empêcher de penser de temps à autres qu'un tel événement ne pourrait que le bousculer un peu dans son train-train quotidien qu'il essayait de rendre le moins morose possible par ses rencontres. Remarquant son ombre se dessinant vaguement à la lueur d'un réverbère, il leva les yeux pour finalement remarquer qu'il était arrivé à son point de chute.

Après quelques cents mètres parcourus, il s'arrêta finalement sous un abris de verre, juste à côté d'un arrêt de bus. S'il avait bien compris, un bus direct pour Shinjuku passait par ici... Il espérait juste qu'il y avait bien une ligne de nuit, même s'il n'en doutait pas vraiment. Et puis dans le pire des cas, le métro pouvait être une bonne alternative, même s'il fallait encore qu'il marche jusqu'à la prochaine station ! Mais soit, ça ne serait pas dramatique. En attendant, les alentours étaient déserts, il était visiblement le seul à avoir la foi de sortir par un tel temps ! Néanmoins, vu la quasi obscurité, c'était difficile de juger. Le néon servant à éclairer l'abri de bus semblait indécis quand à son état de marche ; la lumière grésillait de façon désagréable, plongeant tantôt le décor dans le noir, tantôt l'éclairant d'une lumière blafarde. De lointains réverbérés éclairaient la chaussée, mais autant dire que ce manque de clarté ne faisait qu'accentuer l'ambiance glauque.

Baissant sa capuche à sa nuque, Jun Young passa ensuite ses deux mains dans ses cheveux légèrement humides. Portant une main à sa bouche, ce fut ensuite dans un bâillement qu'il crut deviner des pas à proximité de lui. Tournant la tête vers la gauche, il devina en effet un visage dans la lumière alternative du néon. Un sourire amical mais poli s'insinua sur ses lèvres tandis qu'il s'adressa à l'inconnu ;

« Bonsoir. Sale temps, n'est ce pas ? »

Ne lâchant pas son interlocuteur des yeux, il devina des traits japonais. C'était visiblement un homme assez jeune, quoi que plus âgé que lui même, des cheveux bruns mi-longs, un regard aux pupilles sombres, un charisme certain... L'inconnu ne semblait pas vraiment hostile et indisposé à la conversation ! Afin de continuer la discussion – nature du jeune coréen oblige –, le jeune homme poursuivit ;

« J'imagine que vous attendez vous aussi le bus ? J'espère qu'il ne tardera pas trop... »

Au moins, l'attente se ferait moindre, maintenant que l'étudiant avait trouvé quelqu'un pour discuter. Comme quoi, il n'y avait vraiment pas d'heure et pas de lieu pour faire connaissance !




Dernière édition par Park Jun Young le Dim 18 Nov - 1:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: A nightmare in the corner feat. Vivian   Mer 7 Nov - 14:03


    Les mois défilaient et se ressemblaient trop pour le finlandais. Il était las. Comme les humains, il traversait une grande phase d'abbatement, qui dirait pendant tout l'hiver. Pendant lequel il essayait en général de trouver un sens à son existence. De toute évidence, il doutait qu'il ne trouve de toute façon de réponses à ses questions, et en plus, l'absence prolongée de la belle Marie ne l'aidaient pas dans sa quête de nouveauté.
    Plus d'une fois, l'homme s'était dit qu'il finirait par prendre des vacances. Mais à chaque fois, le manque d'envie l'emportait et il restait cloîtré dans son appartement toutes les nuits....
    Jusqu'à ce 18 Novembre.

    Vivian, se tenant debout dans sa chambre, observant la ville éteindre une partie de ses feux avec ma nuit qui l'enveloppe de son délicat manteau de soie, avait une faim de loup. Une faim qu'il devrait rapidement étancher avant de faire une grosse bêtise. Heureusement, ce soir la était une nuit à vampires. Une nuit sombre et froide, bien assez humide pour empêcher les gens de sortir de chez eux, à part les quelques malheureux qui n'avaient pas le choix. C'était sur eux qu'allait se nourrir le vampire ce soir, et bien qu'il en soit désolé, il n'avait pas d'autre choix que de se trouver une proie.

    Il attrapa son manteau et l'enfila pour se fondre dans la masse, et se dépêcha de dévaler quatre à quatre les escaliers de son immeuble bourgeois, pour atterrir dans la rue, et se faire immédiatement frapper par la pluie. Loin de la déranger, il continua à marcher sans but précis, adoptant la posture d'un humain se protégeant de la pluie à chaque fois qu'il croisait quelqu'un...non, il n'allait pas non plus se jeter sur le premier venu. Aussi affamé soit il.

    C'est alors qu'au détour d'une allée, le vampire aperçu un jeune homme entrain d'attendre le bus. D'où il était, il ne le voyait pas bien, mais au fur et à mesure qu'il approchait, il pouvait sentir de plus en plus clairement le sens coulant dans ses veines. C'était un jeune homme fort, d'une vingtaine d'années sans aucune doute, dont le sang, il le savait saurait le satisfaire pleinement. 
    Il venait de trouver sa proie. Sauf que clairement, bien qu'il n'y aie presque personne dans les rues à cette heure ci et par ce temps, il ne pouvait pas juste l'attaquer au vu et au su de tout le monde....il allait devoir faire preuve de ruse. Et quand il s'approcha, il pensait sincèrement que ce serait une partie de plaisir.

    Il s'arrêtait à peine que le plus jeune, très aimable, lui sourit :
    « Bonsoir. Sale temps, n'est ce pas ? »
    Le vampire lui jeta un nouveau coup d'oeuil. Plus approfondi, cette fois ci. Il avait un petit air qui lui faisait dire qu'il n'était pas d'ici....sa taille peut être, ou son allure distinguée lui rappelait celle d'un coréen. Il avait un beau sourire et des yeux expressifs....il devait avoir énormément de succès. Le voir de plus près, d'ailleurs, fit culpabiliser le plus vieux pour avoir des desseins pareils à son égard.
    Mais il avait bien trop soif pour faire des états d'âmes, malheureusement.
    -C'est vrai. C'est un temps à rester sous la couette.
    Ce qu'il aurait préféré faire lui même....mais quand on pas le choix....

    « J'imagine que vous attendez vous aussi le bus ? J'espère qu'il ne tardera pas trop... »
    Un grondement de tonnerre soulignait le glauque de la scène. Un pauvre jeune homme allait se faire attaquer une nuit glaciale et menaçante, alors qu'il voulait seulement rentrer bien gentiment chez lui. Il se mordit la lèvre, se refusant à avoir des remords. 
    -C'est vrai. On est sur de rien avec ce temps.
    Mais en fait, lui, il savait bien que le bus ne passerait pas. Puisqu'il avait attendu ce matin même qu'à cause du mauvais temps, les bus arrêteraient de passer plus tôt que prévu.

    -Vous êtes étudiant, n'est ce pas ? Tiens, j'aurais pensé qu'un étudiant serait bien gentiment chez lui entrain de dormir,  ce soir.
    Il rit, malicieusement, pour bien lui faire sentir qu'il n'y avait rien de rabat joie dans son commentaire, mais quelque chose de plus...complice.f'est vrai que ce n'était pas lui qui le blâmerait sur le fait de sortir tard....
    Les minutes commencèrent à s'écouler, très longues. Bientôt, le bus fut en retard de 10, de 20 et enfin de 30 minutes, quand le rockeur décréta. 
    -Je crois que le bus ne passera pas ce soir.
    Il était prêt à parier que sa voix était plus lugubre que d'habitude. Il soupira et observa le ciel.
    -Je vais rentrer à pieds, je pense. Vous allez à Shinjuku vous aussi pas vrai ? Et si on faisait le chemin ensemble ?



Revenir en haut Aller en bas


avatar



☩ ☩

Âge : 21 ans
Messages : 36
Pseudo : Myu.
Avatar : Yun Du Jun (BEAST)
MessageSujet: Re: A nightmare in the corner feat. Vivian   Dim 18 Nov - 1:55


L'inconnu confirma, ajoutant que c'était certainement par un tel temps que l'on était le plus tenté de rester terré sous sa couette. A cette réalité, Jun Young eut un hochement de tête approbateur ; c'était là une chose bien vrai... Et rien que de se l'entendre dire, le jeune coréen était saisi de l'idée farfelue de pouvoir se téléporter pour aller se rouler en boule dans une couverture, ou aller se coller à un radiateur... Ou les deux ! Il fut arraché à ce fantasme par le grondement d'un nouveau coup de tonnerre, qui le ramèna brusquement à la réalité dans laquelle il était ; en ce moment à Arakawa, dehors, sous la pluie et dans le froid... A la lumière d'un néon qui ne marchait qu'à moitié. Frissonnant un petit peu, il soupira vaguement à l'idée de son appartement chauffé, le yeux posés sur le reflet du néon dans une flaque devant lui. Il bougea légèrement les épaules histoire d'enfoncer davantage les mains dans ses poches, si c'eût été possible, avant de poser de nouveau son regard sur l'inconnu et lui adresser un nouveau sourire tandis que le japonais formulait un doute quant au passage du bus. Haussant légèrement de épaules, Jun Young laissait signifier par ce geste que tout espoir était permis, bien que rien ne soit sûr, malheureusement...

Bien rapidement, l'autre jeune homme reprit la parole pour demander si Jun Young était bien étudiant, avant d'ajouter avec un léger rire que tout étudiant sérieux qui se respecte se devait d'être couché à cette heure ci. Le jeune coréen eut à son tour un petit rire, saisissant que cette parole n'avait rien d'un sermon ; il faut aussi dire que s'il en avait été ainsi, il n'aurait trop su comment réagir... Ayant un petit coup d'œil pour son portable, l'étudiant adopta une mine faussement outrée ;

« Ciel, vous avez raison ! Mes parents risquent de me taper sur les doigts ! » dit il en menant une main à sa bouche, avant de lâcher un rire bref. Se faisant plus sérieux, sans pour autant être déplaisant, il ajouta avec un nouveau sourire ; « Non, vous avez raison. Je dois avouer n'avoir qu'une envie pour l'instant ; celle de pouvoir finalement me reposer après une longue journée ! »

Car oui, cette journée avait effectivement été longue. Levé vers 6h, le jeune homme avait passé pas moins de dix heures à la fac, pour ensuite donner un cours particulier d'une heure et demie à un lycéen avant de venir dans l'arrondissement d'Arakawa sur invitation de son ami... Et vu les quelques malheureuses heures de sommeil qu'il avait eu la nuit dernière, le jeune homme commençait un peu à être sur les rotules ! Ayant un petit regard pour les alentours déserts, il eut de nouveau un petit frisson. C'était vraiment pas un quartier accueillant... Et encore, heureusement qu'il n'était pas superstitieux ! Certaines rumeurs voulaient que la ligne 13 passant par ici était soit disant hantée... Foutaises ! Quand on avait parlé de cette anecdote à Jun Young, il avait eut un soupir de mépris, ayant en horreur tout ce qui touchait de près ou de loin au surnaturel. Bref, voulant meubler le moment de flottement qui suivit, le jeune homme se fit curieux, demandant avec un sourire ;

« Je ne connaissais pas vraiment Arakawa... C'est pas vraiment accueillant de nuit ! Qu'est ce que vous faisiez dans le coin ? »

Parce que visiblement, l'inconnu n'habitait pas ici s'il prenait le bus... Bon certes, ça ne voulait pas tout dire, mais ça laissait à supposer tout de même. A ce propos, le véhicule commençait à se faire sacrément désirer, et au fil des minutes, Jun Young dût se faire à l'idée que le bus ne passerait sûrement pas. Soupirant une nouvelle fois en regardant une énième fois au loin pour voir la lumière de phares, il fut coupé dans ses espoirs quand l'inconnu annonça que le bus ne passerait certainement pas. Jun Young se tourna vers lui pour admettre, navré ;

« Malheureusement, je crois que vous avez raison... »

Et sans avoir le temps d'ajouter quoi que ce soit, le japonais le prit de court pour annoncer qu'il allait rentrer à pieds jusqu'à Shinjuku, proposant alors au jeune homme de faire la route ensemble. Après tout, pourquoi pas ? Vu l'heure, le métro n'allait certainement pas tarder à s'arrêter à son tour, donc rentrer à pieds serait certainement la seule et dernière solution... Et puis bon, à en juger de son interlocuteur, Jun Young en conclut qu'il n'avait pas grand chose à craindre... Le japonais était assez petit, n'était pas d'une carrure vraiment imposante, et semblait ne rien avoir d'un individu louche ou pas fréquentable. Et puis au pire, il courrait assez vite hein ! Jun Young acquiesça ;

« Pourquoi pas ! Et puis je dois admettre ne pas bien connaître le coin, donc j'aurais bien vite fait de me tromper de chemin... » admit-il avec une moue gênée.

Il espérait ne pas se tromper en songeant que le japonais devait connaître le chemin, s'il lui proposait de rentrer ensemble. Le contraire aurait été illogique... Ou tordu ! Mais soit, il n'y avait présentement aucune raison de faire une crise de paranoïa. Il avait beau avoir vu un bon nombre de films d'horreurs, Jun Young n'en développait pas une peur obsessionnelle d'autrui pour autant, fort heureusement ! Sinon, alors qu'ils commençaient à avancer tranquillement, le jeune coréen songea alors que les présentations étaient de mise en l'occurrence ;

« J'en ai oublié de me présenter, je m'appelle Jun Young. Je peux vous demander votre nom ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: A nightmare in the corner feat. Vivian   Ven 23 Nov - 15:29


    Le vampire se fichait bien du temps qu'il faisait. Ça faisait bien longtemps qu'il n'était plus sensible à ce genre de choses. Ça lui manquait, il faut bien le dire....être un peu sensible et toujours vulnérable était une chose propre aux humains. Il ne se souvenait plus de la dernière fois ou il avait éprouvé un quelconque plaisir à se glisser sous des draps chauds, ou à se faire un feu de cheminée, ou au contraire d'ouvrir les fenêtres en plein été pour avoir un peu d'air.

    Mais ça, il n'allait pas le dire. Il allait faire l'effort, pour l'instant, d'avoir les mêmes préoccupations que lui. C'est à dire le noir, l'humidité et le froid. Les gens de son espèce étaient des acteurs nés, et lui ne faisait pas exception, étant donné que personne, ne l'avait jamais soupçonné si il n'avait pas voulu de lui même qu'ils découvrent sa véritable identité. 
    Pour continuer la conversation, le jeune homme lui demanda ce qu'un étudiant faisait dehors à cette heure quand il devrait dormir pour être en forme le lendemain...ce n'etait pas du tout un sermon. Il avait fait bien pire que cela à une époque ou les gens étaient bien moins "cools" et ça lui avait valu d'être battu plusieurs fois.

    « Ciel, vous avez raison ! Mes parents risquent de me taper sur les doigts ! » le vampire rit légèrement, de bon cœur cependant. Ce garçon était intéressant et sa façon de se comporter amusait le vieux vampire. En quelques sortes, il avait l'impression de se voir lui, quand il avait son âge. « Non, vous avez raison. Je dois avouer n'avoir qu'une envie pour l'instant ; celle de pouvoir finalement me reposer après une longue journée ! »
    Le vampire se retrouva propulsé à nouveau dans la réalité. Il aurait aimé pouvoir faire demi tour et le laisser rentrer chez lui. 
    Mais malheureusement, ce n'était pas possible. Il avait beaucoup trop besoin de sang.
    -Dites vous que demain sera un meilleur jour, pour compenser. La vie ce n'est jamais tout blanc ou tout noir.
    Il sourit malicieusement à son interlocuteur, enfouissant une partie de son visage dans son écharpe pour ne pas trop sentir son odeur. Il ne fallait pas qu'il l'attaque maintenant...surtout pas.

    « Je ne connaissais pas vraiment Arakawa... C'est pas vraiment accueillant de nuit ! Qu'est ce que vous faisiez dans le coin ? »
    Tous les quartiers de cette ville n'étaient pas forcément accueillants...ça dépendait surtout dans quelle rue ils tombaient. Celle ci était plutôt pas mal dans le genre carrefour de prostitution, réunion de mafieux ou encore taudis pour clochards.
    Il fronça le nez. Même la roue ne sentait vraiment pas la rose.
    Il prit un peu de temps à répondre à sa question mais le regarda droit dans les yeux à sa question, sans ciller, il lui répondit : 
    -Je suis venu chercher quelque chose dont j'avais vraiment besoin.
    Et ce n'était pas un mensonge. Il lui sourit poliment et s'aventura à dire qu'il n'y aurait sûrement pas de bus ce soir. Et il espérait que le plus jeune lui donne raison....il voulait ainsi en profiter pour l'attirer dans une ruelle sombre et ....

    « Malheureusement, je crois que vous avez raison... »
    Il masqua son soulagement et se détourna, allant vers une rue adjacente en annonçant qu'il rentrerait chez lui à pieds, puisque le bus ne passait pas. Alors, mine de rien, il lui demanda de rentrer chez lui. Il attendit un ou deux battements de cœurs...
    « Pourquoi pas ! Et puis je dois admettre ne pas bien connaître le coin, donc j'aurais bien vite fait de me tromper de chemin... »
    -Allons y alors, fit il avec son habituel doux sourire. On lui aurait donné le bon dieu en confession. Mais en fait, il ne savait pas que le plus vieux allait le perdre, et allait en faire son repas du soir...
    Il soupira doucement et commença à marcher tranquillement auprès de l'humain, régulant ses pas sur les siens. Il fallait qu'il ait l'air le plus innocent, le plus doux possible....

    « J'en ai oublié de me présenter, je m'appelle Jun Young. Je peux vous demander votre nom ? »
    Le trentenaire (en apparence), sourit légèrement, plantant ses yeux dans celui de l'étudiant.
    -Moi c'est Vivian...enchanté.
    Il lui tendit la main pour la serrer, très brièvement seulement. Il savait qu'il serait glacé. Bien qu'il ne fasse pas chaud, il ne voulait pas avoir de questions embarrassantes...ça lui rendrait les choses difficiles.
    Un nouveau silence s'installa.

    -Vous étudiez quoi alors, pour rentrer aussi tard ? Demanda le vampire d'un air espiègle. Il n'était lui même jamais allé à  l'université. D'aussi loin qu'il se souvienne, il avait toujours été musicien et il s'intéressait beaucoup à ce "nouveau monde" qui avait émergé avec les années.
    -En parlant de ça...vous saviez que ce quartier n'était pas vraiment fréquentables...? En fait c'est assez dangereux de se promener ici.
    Il l'observe sans ciller et se mît à rire. 
    -Mais un grand gaillard comme vous sait bien se défendre, sans doute.

    Il commença à les perdre, à tourner en rond...il se demanda dans combien de temps le plus jeune s'en rendrait compte. À l'instant ou il envisagerait de s'enfuir, le vampire se jèterait sur lui et ce serait terminé....



Revenir en haut Aller en bas


avatar



☩ ☩

Âge : 21 ans
Messages : 36
Pseudo : Myu.
Avatar : Yun Du Jun (BEAST)
MessageSujet: Re: A nightmare in the corner feat. Vivian   Dim 9 Déc - 17:55


La plaisanterie sarcastique de Jun Young extirpa un petit rire à son interlocuteur. D'ailleurs, ce dernier se fait pragmatique, expliquant que demain serait certainement une meilleure journée. Le jeune coréen acquiesça vivement d'un mouvement de tête, les lèvres élargies en un sourire. Cette journée n'avait pas été des plus pénibles... Seulement, elle avait été longue et chargée ! Les longues heures de cours, certes intéressantes, mais fatigantes, suivis d'un cours particulier... Jun Young n'avait certes pas la vocation de professeur, mais bon, certains des lycéens qu'il aidait étaient agréables, donc ça rendait la tâche moins pénible. Mais en soit, toutes ces activités étaient exténuantes ! Et même si Jun Young avait de l'énergie à revendre, il était loin d'être hyperactif. Aussi, cette soirée détente avait été un bon moyen de décompresser, mais pour l'instant il n'aspirait qu'à dormir. Donc, s'il n'espérait pas tant que le lendemain soit moins pénible, il souhaitait avoir une journée moins longue, ce qui n'était pas évident. Bref.

Puis bon, si jusqu'à là Jun Young n'était pas jouasse à l'idée de se traîner jusqu'à Shinjuku, ça s'annonçait moins long, cet inconnu étant là pour faire la conversation ! Qui plus est, ce dernier semblait être avenant et ouvert aux papotages... Le jeune coréen ne pouvait pas demander mieux ! Et si l'étudiant ne trouvait jusqu'à là aucune raison de se méfier du plus âgé, il se trouva pourtant quelques peu étonné quand l'autre lui expliqua les raisons de sa venue ici. Quelque chose dont il avait besoin... ? Jun Young se contenta d'écouter, sans oser sourire ou demander davantage de précisions. Il avait beau être naïf sur certains points, comme n'importe quel jeune, il n'avait pas besoin de dessin quant à certaines choses ; il savait bien ce qu'on pouvait trouver au coin d'une ruelle d'un arrondissement peu recommandable, la nuit qui plus est... Et si le coréen n'était pas du genre à se fier aux apparences, il n'aurait jamais pensé que son interlocuteur puisse être accroc à une quelconque drogue ! Il faisait trop propre sur lui. Aussi, histoire de combler un quelconque silence qui aurait put traduire son vague malaise, l'étudiant expliqua, quitte à passer pour quelqu'un qui raconte sa vie ;

« Moi j'étais chez des amis ! Bon, on était censés travailler, mais il faut croire que la fatigue et la lassitude ont pris le dessus... Résultat, incapacité à ouvrir un livre ou un simple cahier. » admit-il avec un sourire à demi blasé.

Lentement, mais sûrement, ils se mirent en route. Mains engouffrées dans les poches, épaules relevée, capuches rabattue sur la tête pour braver la pluie... La marche jusqu'à l'appartement allait être longue ! Une bourrasque lui arracha un frisson, tandis que l'inconnu se présenta sous le nom de Vivian. Jun Young adressa un sourire au susnommé, avant de poser de nouveau son regard devant lui. Vivian reprit néanmoins la parole, demandant dans quel domaine étudiait le coréen, ce à quoi ce dernier répondit joyeusement ;

« J'étudie le droit commercial à Tôdai ! Ça fait maintenant trois ans que je suis ici mais une fois que j'aurai terminé je pense rentrer à Séoul, ma ville natale. Quant à vous, vous avez toujours vécu à Tôkyô ? »

Sinon, la conversation fut ensuite à d'autres considérations... Vivian confirma le fait que le quartier n'était pas des plus sûrs à fréquenter, voire même dangereux. Écoutant attentivement les paroles de son vis-à-vis, il eut un petit rire aux suppositions du vampire.

« Qu'est ce qui vous dit que je ne suis pas du genre à prendre mes jambes à mon cou pour m'enfuir ? Au moins, je peux m'enorgueillir de courir vite ! »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Invité

☩ Invité ☩

MessageSujet: Re: A nightmare in the corner feat. Vivian   Lun 17 Déc - 12:26


    Le vampire ne croyait pas réellement à ce qu'il disait, en vérité. La vie éternelle était terriblement pénible, et il ne pensait pas que cela changerait le lendemain matin, à moins que l'on trouve un truc qui puisse le faire redevenir humain...comme avant. Ou il n'avait pas besoin de piéger un jeune homme dans une ruelle sombre pour pouvoir se nourrir. Mais il n'en fit rien paraître, pour ne pas trop effaroucher sa proie... Il faisait celui qui avait envie d'être un ami. Une nouvelle connaissance...ce n'était pas totalement un jeu. Il aurait aimé pouvoir faire plus amplement connaissance avec lui...ce qui n'arriverait jamais, bien sur. On ne liait pas de lien avec son casse croûte. Pas la plupart du temps, en tous les cas. 

    Le plus jeune lui demanda pour quelle raison était t'il vu ici....il lui dit la verité. Il avait besoin de quelque chose de très important, quelque chose sans lequel il ne pouvait vivre ou sans lequel il perdrait le peu d'humanité qui lui restait.
    Il pouvait presque sentir sa gêne tant elle irradiait de son visage et de son corps. De la façon dont sa mâchoire se crispait jusqu'au petit espace qu'il s'obstinait à maintenir entre eux, le vampire pouvoir le voir. Ce garçon n'était pas du tout idiot, mais il ne savait pas assez bien contrôler ses émotions...
    « Moi j'étais chez des amis ! Bon, on était censés travailler, mais il faut croire que la fatigue et la lassitude ont pris le dessus... Résultat, incapacité à ouvrir un livre ou un simple cahier. »

    Le jeune homme rit. Qu'on le croit ou non, à l'époque ou il était un humain, lui aussi, il avait des amis. Énormément d'amis. Comme eux, ils se retrouvaient devant la cheminée, non pour étudier mais surtout pour chanter, et jouer de la musique ...
    C'était une magnifique époque ou tout était en paix, en Finlande. Derrière les fenêtres couvertes de neiges, les gens se réchauffaient et se préparaient pour l'hiver rude. La vie n'était pas la même que dans toute l'Europe, car en Finlande, tout le monde connaissait la même galère. Le froid, le manque de nourriture...le mois de Décembre arrivé, les aristocrates hébergeaient des familles entières dans les pièces vides de leur château...son père, en particulier, était très a cheval sur ces traditions....
    C'était le bon vieux temps. Maintenant, c'était "chacun pour soi et dieu pour tous".

    -J'imagine que c'est ce qui arrive quand on met trop de pression sur les élèves...mais tu as l'air d'être quelqu'un de sérieux !

    Il détourna son attention du chemin en lui demandant de lui dire ce qu'il étudiait à Tokyo. Pourquoi est ce qu'un coréen était venu jusqu'ici pour aire ses études alors que les universités dans son pays étaient tout aussi bonnes ? 

    « J'étudie le droit commercial à Tôdai ! Ça fait maintenant trois ans que je suis ici mais une fois que j'aurai terminé je pense rentrer à Séoul, ma ville natale. Quant à vous, vous avez toujours vécu à Tôkyô ? »
    Si il avait toujours vécu à Tokyo....non... Bien qu'il était la depuis bien plus longtemps que pourrait l'imaginer le plus jeune. Il sourit faiblement, repensant à une terre qui devait avoir bien changé, depuis qu'il l'avait quitté.
    -Je suis né en Finlande. Et je suis arrivé ici quand j'avais à peu près ton âge. J'ai énormément voyagé avant, alors disons que je suis d'un peu partout. Il paraît que la Corée est un pays magnifique...

    « Qu'est ce qui vous dit que je ne suis pas du genre à prendre mes jambes à mon cou pour m'enfuir ? Au moins, je peux m'enorgueillir de courir vite ! »
    Le jeune homme rit amèrement, en voyant qu'ils éteint entrain d'arriver au cul de sac dans lequel il emmenait énormément de ses victimes. Il soupira doucement et se tourna vers le jeune homme.
    -Ce serait une bonne chose. Car les lus grands dangers sont toujours la ou on ne s'y attend pas.
    Il s'avança. 
    -Je suis désolé....je crois que finalement, je me suis trompé de chemin...

    Sa voix était sombre, menaçante, et pourtant parfaitement calme, malgré la douleur lancinante dans sa gorge.
    -C'est bien dommage que ce soit tombé sur toi....je pense que l'on aurait pu être amis.
    Dans quelques secondes, seulement quelques secondes, il aurait ce jeune homme et pourrait se rassasier...seulement quelques secondes de plus à attendre....il fallait qu'il tienne bon. 
    Il se retourna et fixa le jeune homme dans les yeux.
    -Tu ne peux pas partir.



Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

☩ ☩

MessageSujet: Re: A nightmare in the corner feat. Vivian   




Revenir en haut Aller en bas
 

A nightmare in the corner feat. Vivian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Arakawa :: Les Arrêts de Bus-